Browsing Category

Acné

Acné, Antioxydants, Aphte, Phytothérapie, Système immunitaire, Vitamines

Extrait de pépin de pamplemousse en externe

EXTRAIT DE PEPIN DE PAMPLEMOUSSE

pas seulement par voie orale


 

L’extrait de pépin de pamplemousse est une aide précieuse en hiver pour fortifier son organisme. Il s’agit d’un produit incontournable en naturopathie, mais aujourd’hui je vais vous parler de ses utilisations en soin externe !

 

Pour rappel, l’extrait de pépin de pamplemousse (EPP) est un liquide provenant des pépins, de la pulpe et des membranes blanches de pomélo.

 

C’est sa richesse en bioflavonoîdes et en vitamine C qui lui confère tous ses bienfaits. Une source importante d’antioxydants, protégeant les cellules contre le stress oxydatif ainsi qu’à réduire la fatigue, et à contribuer au fonctionnement normal du système immunitaire.

 

L’extrait de pépins de pamplemousse est préparé par extraction à froid afin de préserver l’intégrité des composants actifs de la plante.

 

Pour la petite histoire…

C’est le scientifique américain Jacob Harich qui a découvert les qualités protectrices de l’extrait du pépin de pamplemousse. Féru de jardinage, il avait constaté que dans son compost, les pépins de pamplemousse n’étaient pas attaqués par les bactéries.

 

 

En externe

 

L’extrait de pépin de pamplemousse peut également s’utiliser en usage externe, voici quelques exemples :

 

Acné : 1 goutte sur le bouton ou 4 gouttes sur l’ensemble du visage, en évitant le contour des yeux. Pour les peaux sensibles, diluez dans un peu d’eau ou d’huiles végétales (jojoba par exemple)

 

Aphte : badigeonner l’aphte avec un coton imbibé de 2 gouttes d’extrait diluées dans 1 cuillère à soupe d’eau.

 

Bain de bouche : 8 à 10 gouttes dans un verre d’eau, gargarisez pendant une dizaine de secondes puis recrachez. Ne pas se rincer la bouche après utilisation.

 

Bouton de fièvre : 4 gouttes dans une cuillère d’huile végétale. A appliquer plusieurs fois par jour.

 

Mauvaise haleine : même recette que le bain de bouche ci-dessus.

 

Tartre : 2 gouttes directement sur la brosse à dents humide, 2 fois par jour.

 

Piqûres d’insectes : 1 à 2 gouttes sur la piqure, possibilité de diluer avec un peu d’huile végétale de calendula pour un effet apaisant.

 

Verrue : extrait pur directement sur la verrue, deux fois par jour. Soyez patient cela peut prendre du temps.

 

 

 

Grâce à Naturo Box, profitez de -10% sur l’ensemble de la gamme PhytoQuant dont entre autre le QuantaEPP avec le code NATUROBOX

Par le site internet : www.phytoquant.net

 

Acné, Bien-être, Dépression, Hormone, Phytothérapie

L’onagre en naturopathie

ONAGRE

Oenothera biennis


 

Le nom latin de l’Onagre est Oenothera biennis. On la surnomme également sous d’autres noms comme « Etoile du soir » ou « Bougie de la nuit » par sa couleur jaune et vive facilement repérable dans la pénombre. « Herbes aux ânes » pour une évidence comme le nom l’indique.

Mais plus étrange « Jambon des jardiniers », la racine pouvant se manger crue ou cuite à la façon d’un salsifis ou un panais. Cela dit, cela n’explique pas le rapprochement avec un jambon…

 

Historique

 

Parce qu’il est toujours intéressant de connaitre les découvertes historiques des propriétés d’une plante.

 

Les Indiens d’Amérique du Nord utilisaient les feuilles d’onagre en cataplasmes résolutifs sur les abcès, les cicatrices, les blessures et appliquaient leur décoction sur les dartres.

 

Vers la fin du XIXe siècle, les américains David et Sullivan attirèrent l’attention du monde médical sur l’efficacité de l’extrait fluide d’onagre dans diverses affections inflammatoires du tube digestif. Ils le considéraient comme un sédatif doux de la sensibilité nerveuse, particulièrement indiqué dans la coqueluche, l’asthme et certains troubles de l’estomac.

 

Quand à Henri Leclerc, grand médecin et historien de la phytothérapie du XIXe siècle, se servait de l’onagre comme antiphlogistique dans les maladies inflammatoires de l’intestin, du foie et des voies urinaires. Il employait également les fleurs en infusion contre les infections catarrhales aiguës des voies respiratoires.

 

En 1917, un chercheur allemand, le Dr Unger, révéla que les graines de l’onagre sont constitués à 15% d’une huile unique baptisée plus tard acide gamma-linolénique.

 

Aujourd’hui

 

On sait aujourd’hui que les graines contiennent jusqu’à 25% d’une huile riche en acides gras insaturés oméga-6. L’acide oléique et l’acide linolénique, mais aussi d’importantes proportion (8 à 15%) d’un acide gras très particulier : l’acide gamma-linoléique (AGL).

 

D’un point de vue dermatologie, l’huile d’onagre est intéressante en cas d’eczéma atopique et de psoriasis, car les acides gras essentiels oméga-6 jouent un rôle important dans la structure et la physiologie de la peau.

 

Pour le système nerveux, une association riche en acide linoléique et gamma-linolénique a des effets bienfaisants en particulier sur les manifestions dépressives. Les auteurs de l’étude suggèrent que cette action serait due à la fonction de précurseur de la synthèse des prostaglandines de l’huile d’onagre*. Un lien avec les oméga-3 est également de plus en plus rapporté. D’où l’importance d’apporter des belles matières grasses à chacun de nos repas !

Elle contribuerait notamment à abaisser la pression artérielle et le taux de cholestérol.

 

L’un des grands espoirs de l’huile d’onagre est dans le traitement des affections dégénératives du système nerveux, comme la sclérose en plaque, mais cela reste encore à démontrer.

 

L’huile d’onagre est également très connue pour réduire le syndrome prémenstruel comprenant les douleurs, les spasmes, les migraines liées aux cycles, les troubles de l’humeur, les tensions mammaires… L’onagre contient en effet de l’acide gamma-linoléique, précurseur des prostaglandines, qui sont des substances régulant certaines fonctions hormonales avec une activité anti inflammatoires pour agir sur ces symptômes.

 

EFFETS SECONDAIRES

 

Même si l’onagre est une plante relativement sécuritaire il faut savoir qu’elle est déconseillée aux épileptiques, et en cas de nausée persistante et inconnue. On peut conseiller en amont une cure hépatique pour bien préparer le foie à assimiler l’huile d’onagre, surtout si celui-ci a été surchargé pour x raisons. Le dosage sera à adapter selon l’importance des symptômes. N’hésitez pas à demander conseils auprès d’un professionnel selon votre santé.

 

LA FLEUR

 

La fleur sera plutôt utilisée en élixir, on dit qu’elle ouvre le chakra du coeur et aide à rompre le cercle vicieux des mauvaises habitudes. Elle apportera de la lumière dans l’obscurité des angoisses.

 

*Ref Zervoudis S : communication au congrès de la société européenne de gynécologie. Helsinki. Jun 2005.

Acné, Cosmétique

Masque purifiant anti-boutons

MASQUE PURIFIANT ANTI-BOUTONS
à personnaliser


 

Je vais vous présenter un masque à valeur sûre à partir d’argile verte, d’hydrolat, d’huile végétale et d’huiles essentielles.

 

Vous trouverez sous la recette plusieurs façons de l’adapter à votre type de peau pour un masque personnalisé rien que pour vous !

 

Il est possible d’appliquer ce masque une fois par semaine, ou tous les 15 jours. Par la présence d’huiles essentielles, la recette ne sera pas adaptée pour les femmes enceintes ou allaitantes ni pour les enfants.

 

INGREDIENTS

2c. à soupe d’argile verte en poudre

1c. à soupe d’hydrolat de lavande

1c. à soupe d’huile de jojoba

1 gouttes d’HE de tea tree

1 gouttes d’HE de lavande

 

  • Ajoutez tout d’abord l’huile de jojoba dans un bol en verre ou porcelaine. Puis ajoutez les gouttes d’huiles essentielles sur l’huile de jojoba. Mélangez un petit peu.
  • Versez l’argile verte en poudre, l’hydrolat de lavande.
  • Mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse et homogène.
  • Appliquez sur l’ensemble du visage, en évitant le contour des yeux et des lèvres.
  • Laissez poser 10 minutes. Si le masque durcit vous pouvez vaporiser de l’eau thermale ou un hydrolat pour garder les propriétés le plus longtemps possible.
  • Rincez soigneusement à l’eau tiède.
  • Vous pouvez terminer en passant un coton imbibé d’hydrolat sur l’ensemble de votre visage pour s’assurer qu’il ne reste plus rien.

 

Puis-je choisir une autre argile ?

 

C’est tout à fait possible ! Il existe plusieurs couleurs d’argiles à adapter selon votre type de peau. Nous en avions parlé ici. Voici, les différentes possibilités qui s’offrent à vous :

 

  • Rose : peaux sensibles et réactives
  • Jaune : peaux mixtes à grasses
  • Rouge : peaux sèches à mixtes
  • Blanche : peaux ternes et matures
  • Verte : peaux grasses
  • Rhassoul : tous types de peaux, particulièrement peaux acnéiques & points noirs

 

Puis-je choisir une autre huile végétale ?

 

Oui mais vérifiez bien l’indice de comédogénicité !

Certaines huiles végétales peuvent être très comédogènes, et donc créer des comédons. Il serait malheureux d’aggraver son acné à cause d’une huile végétale mal choisie.

 

Le niveau de comédogénicité est noté sur une échelle de 0 – 5.

0 étant non-comédogène, 5 étant fortement comédogène.

 

Vous trouverez l’ensemble des huiles végétales selon leur indice ICI.

L’huile végétale de jojoba a un indice de 0.

Pour les peaux à imperfections, choisissez toujours une note à 0 ou maxi 1.

 

Et si je souhaites utiliser un autre hydrolat ?

 

Comme je dis souvent : à chaque peau son hydrolat !

Pour les peaux acnéiques, il est possible de choisir l’hydrolat d’achillée millefeuille, de romarin, géranium, menthe poivrée, tea tree…

 

Certaines d’entres elles sont difficiles à trouver, ainsi j’aime choisir l’hydrolat de lavande facilement disponible en magasin bio ou parapharmacie, et parfaitement adaptée pour les peaux mixtes à grasses.

 

On en parle plus en détails ICI.

 

Puis-je choisir d’autres huiles essentielles ?

 

Oui et non.
Oui si vous connaissez bien les huiles essentielles et votre type de peau.
Non si vous manquez d’assurance et de connaissance. Les huiles essentielles, surtout en mélange à composer, peuvent créer des réactivités multiples cutanés. Certaines d’entres elles ne sont pas conseillés pour la peau. Ainsi prudence et n’hésitez pas à demander conseils à un spécialiste.

 

Pourquoi un bol en verre ou porcelaine pour la recette ?


Tout simplement les bols en métal et plastique peuvent perturber la qualité de l’argile. L’argile va perdre un peu de ses propriétés. Pas totalement mais « un peu ».

Si vous ne pouvez faire autrement, pas d’inquiétude, vous pouvez tout de même réaliser le masque !

Acné, Bien-être, Cosmétique

Masque du visage au miel

MASQUE DU VISAGE AU MIEL

Recette maison


 

En cosmétologie, on voit de plus en plus de produits vendus à base de miel. Outre les nombreux produits que peuvent proposer les différentes marques de soin de beauté, le miel a toujours été utilisé dans des recettes maisons de beauté et de bien-être. En voici quelques unes, très facile à réaliser et peu chère, à choisir selon votre type de peau.

 
 

Masque de pureté au miel, peau à imperfection

 

Mélanger jusqu’à consistance homogène 1/3 de tasse de farine d’avoine avec 1c. à soupe d’eau de rose et 2c. à café de miel de lavande.

Etaler cette pâte bien lisse sur le visage en évitant les yeux et laisser agir pendant 30 minutes.

Rincer ensuite délicatement à l’eau tiède.

 
 

Masque de douceur, peau sensible

 

Mélanger dans un bol moitié miel d’acacia ou de tilleul et moitié huile d’amande douce.

Appliquer sur la peau après l’avoir soigneusement nettoyée et laisser reposer pendant 30 minutes.

Retirer ensuite le masque avec une éponge douce et rincer à l’eau tiède.

 


Masque de douceur n°2

 

Mélanger 4c. à soupe de farine blanche avec 10cl de lait et 1c. à soupe de miel d’acacia.

Fouetter en ajoutant 1c. à soupe d’huile d’olive, puis étaler cette pâte sur le visage et laisser agir pendant 30 minutes avant de rincer délicatement à l’eau tiède.

 
 

Masque bonne mine

 

Peler 1 carotte et la passer rapidement au mixeur en ajoutant le jus de 1 citron filtré, 2c. à soupe de miel d’acacia, 1c. à soupe d’huile d’argan, 1c. à soupe de beurre de cacao et 1c. à soupe d’eau de fleur d’oranger.

Mélanger et appliquer sur le visage et le cou.

Laisser agir pendant 20 minutes avant de rincer à l’eau tiède.

 
 

BONUS : lotion d’eau de miel

 

Faire dissoudre du miel dans de l’eau tiède et remuer jusqu’à parfaite dissolution.

Cette eau miellée est une lotion adoucissante : calme la peau, les petites irritations, les coups de soleil ou le feu du rasoir.

Acné, Bien-être

15 choses qui nuisent à votre peau

15 CHOSES QUI NUISENT A VOTRE PEAU


 

Enveloppe protectrice, la peau doit lutter contre plusieurs types d’agressions extérieures et intérieures. Tout comme le reste de l’organisme, la peau vieillit en perdant ses propres caractéristiques de jeunesse.

 

Cependant, nous pouvons accélérer ou ralentir le vieillissement par notre mode de vie et notre propre hygiène au quotidien. Parmi les conditions et les habitudes négatives les plus répandues pour la santé et le bonheur de la peau, on a ces 15 points cités ci-dessous.

 

1

Le stress, l’anxiété, l’angoisse, l’inquiétude et tous les problèmes de la vie courante de façon répétitif, mais aussi le surmenage, la fatigue chronique, le burn-out.

 

2

Une exposition importante aux rayons ultraviolets du soleil ou via les séances d’UV.

Des expositions prolongées au soleil, au vent, au froid, à l’air marin…

 

3

La fumée de cigarette qui nuit fortement à la beauté de la peau et au fonctionnement de tous les organes. Le tabac empêche d’avoir une bonne circulation sanguine, ce qui porte à avoir un teint jaunâtre, que l’on trouve typiquement sur le visage des grands fumeurs.

 

4

Un manque d’hydratation, indispensable à la vie de la peau.

 

5

Des troubles du transit et de digestion. Un mauvais fonctionnement des intestins brouille souvent le teint et le rend terne.

 

6

Une alimentation trop riche en produits industriels, plats préparés, pauvres en éléments nutritionnels et vitaux.

 

7

Une alimentation trop riche en sucres, surtout en sucre blanc qui, à travers des réactions chimiques (la glycation) entraîne une rigidité du collagène et une perte d’élasticité au niveau cutané.

 

8

Une alimentation carencée en vitamines, minéraux et antioxydants.

 

9

Un foie surchargé entraine en général pour conséquence une peau en mauvais état. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on fait le lien entre le bien-être du foie et la beauté de la peau.

 

10

L’excès d’alcool est néfaste pour la peau (et pour tout l’organisme), qui accélère le vieillissement cutanée.

 

11

Un mauvais nettoyage ou un manque de nettoyage en profondeur de la peau, par exemple oublier de se démaquiller le soir.

 

12

Le manque de sommeil.

 

13

Le manque d’exercice physique.

 

14

Le manque d’oxygénation, d’exposition à la lumière naturelle et à l’air.

La pollution atmosphérique qui est plus importante lorsque l’on vit dans une ville polluée qu’au bord de la mer.

 

15

Certains produits chimiques contenus dans les produits d’hygiène corporelle et pour le maquillage, le calcaire de l’eau sur la peau, etc.

Acné, Aromathérapie, Bien-être, Phytothérapie

Bain de vapeur pour le visage

BAIN DE VAPEUR POUR LE VISAGE

LE SAUNA FACIAL


 


Le sauna facial, consiste simplement à donner au visage un bain de vapeur d’eau chaude. L’objectif est de dilater et désobstruer les pores pour évacuer les toxines, les points noirs, les cellules mortes et autres impuretés emmagasinés dans l’épiderme.

 

Il s’agit donc d’un nettoyage en profondeur, qui présente l’avantage de ne demander que quelques minutes et peu de matériel.

 
 

Comment procéder ?

 

Le sauna facial s’effectue sur une peau démaquillée, nette et propre.

 

Se munir d’une serviette et d’une grande casserole ou d’une bouilloire. Remplir la casserole d’eau et porter à ébullition ou chauffer de l’eau dans une bouilloire. Verser cet eau dans un grand saladier. Placer le visage au-dessus du récipient. Se couvrir la tête avec la serviette pour empêcher la vapeur de s’échapper. Rester ainsi 10 à 15 minutes (5 à 7 minutes si présence d’huile essentielle). Puis, s’essuyer avec un coton imbibé de lotion ou d’hydrolat.

 

Si la vapeur d’eau est trop chaude, attendre avant de procéder à la fumigation : il s’agit d’un moment de détente, et non d’une torture !

 

Les peaux normales à grasses peuvent le faire une fois par semaine, tandis que les peaux sèches, sensibles et réactives, se contenteront d’une fumigation tous les 15 jours.

 
 

Quelles huiles essentielles choisir ?

 

Il est possible de réaliser un sauna en apportant quelques gouttes d’huiles essentielles, adaptées à son type de peau, pour accroître son efficacité.

 

Pour ce faire, une fois l’eau frémissante versée dans le saladier, ajouter 2 gouttes d’huile essentielle par litre d’eau, au choix selon la liste ci-dessous. Rester penchée au-dessus du récipient de 5 à 7 minutes, pas plus, les yeux bien fermés.

 

  • Peaux sèches : encens, ou néroli, géranium, rose, camomille…
  • Peaux sensibles : myrrhe, ou encens, cyprès, lavande, rose, néroli, camomille…
  • Peaux mixtes : lavande, ou camomille, géranium, jasmin, palmarosa…
  • Peaux grasses : cyprès, ou thym, romarin, tea tree, lavande, citron, mandarine, bergamote…

 

Sauna aux herbes

 

Comme le sauna aux huiles essentielles, celui-ci permet d’augmenter les bienfaits de la fumigation.

 

Pour ce faire, plonger une grosse poignée d’herbes dans l’eau, porter à ébullition, laisser infuser pendant 10 minutes à couvert, puis procéder comme le sauna de base. Choisir les plantes selon la liste ci-dessous, adaptées à votre type de peau.

 

  • Peaux sèches : camomille, souci, mauve, pétales de roses, lavande, tilleul, fleurs d’oranger…
  • Peaux sensibles : camomille, souci, mauve, fleurs de sureau, fleurs d’oranger, tilleul…
  • Peaux mixtes : lavande, thym, camomille, souci, feuilles de persil, marjolaine…
  • Peaux grasses : romarin, thym, persil, lavande, menthe, eucalyptus, écorces d’agrumes…

 
 

Mélange pour les peaux sèches et sensibles

 

Faire bouillir dans 2,5l d’eau une poignée de pétales de roses (frais ou séchés), 2 c. à soupe de fleurs de camomille et 2c. à soupe de fleurs d’oranger.

 
 

Mélange spécial peaux grasses

 

Faire bouillir dans 2,5l d’eau 2c. à soupe de persil plat frais haché, 2c. à soupe de menthe poivrée (sèche ou fraîche) hachée, 2c. à soupe de thym et l’écorce de 1/2 citron

Acné

5 Masques purifiants pour peaux grasses

5 MASQUES PURIFIANTS POUR PEAUX GRASSES


 


Les peaux grasses souffrent d’une production excessive de sébum, qui peut être aidé par le biais de produits pour la peau purifiants, nettoyants et régulateurs, tels que l’argile verte.

 

Par ailleurs, elles présentent souvent des pores dilatés : l’ajout de citron, ou l’hydrolat de menthe poivrée dans les préparations permet d’affiner le grain de peau.

 

Voici plusieurs recettes de masque « fait maison », à vous de choisir !

 
 
 

Masque à la levure de bière

 

Ce masque assainit la peau tout en lui conférant un bel éclat et une douceur.

 

20g de levure de bière

1c. à soupe d’argile verte

1c. à soupe de miel liquide

1c. à soupe de yaourt nature

 

Délayer la levure de bière dans un peu d’eau et laisser gonfler pendant une trentaine de minutes. Ajouter l’argile, le miel et le yaourt puis mélanger. Appliquer sur le visage puis laisser agir pendant 10 minutes. Rincer à l’eau fraiche.

 
 

Masque au rhassoul et à la rose

 

Argile noir très utilisée dans les produits de soins, le rhassoul redonne aux peaux grasses un teint éclatant tout en resserrant leurs pores.

 

1c. à café de rhassoul

1c. à café d’huile de noisette

1c. à soupe d’eau de rose

 

Mélanger le rhassoul, l’huile de noisette et l’eau de rose jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Laisser reposer pendant 10 min. puis rincer à l’eau fraiche ou avec un hydrolat.

 
 

Masque de menthe poivrée

 

Délayer 1c. à soupe d’argile verte dans de l’eau florale de menthe poivrée mêlée à du jus de citron, jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Mélanger, appliquer sur le visage et laisser agir pendant 10min.

 

L’eau florale de menthe rafraîchit, nettoie la peau en profondeur et resserre les pores, tout comme le jus de citron. Ce masque est très efficace sur les peaux grasses au teint brouillé.

 
 

Masque à l’argile et à l’huile de lavande

 

Délayez 1c. à soupe d’argile verte dans un macérât huileux de fleurs de lavande, jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse.

 

Laisser reposer ce masque pendant 10min. avant de rincer à l’eau fraîche. Terminer en tamponnant le visage d’un coton imbibé d’hydrolat de lavande.

 
 

Masque au rhassoul et à l’hydrolat de lavande

 

Délayez 1c. à soupe de rhassoul dans de l’eau florale de lavande, jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse.

 

Laisser reposer ce masque pendant 10min. avant de rincer à l’eau fraîche. Terminer en tamponnant le visage d’un coton imbibé d’hydrolat de lavande.

Acné, Oligothérapie, Système digestif, Système immunitaire

Zinc, un oligo-élément indispensable

ZINC

un oligo-élément indispensable


 

Le zinc est un minéral essentiel qui est naturellement présent dans certains aliments. Il entre dans la constitution de nombreux enzymes (plus de 100 enzymes).

 

Il est nécessaire à la bonne santé des cellules (fertilité, croissance, cicatrisation, immunité), et à la fabrication de l’ADN et de l’ARN, ainsi que des protéines. Il va favoriser la croissance et le développement normaux pendant la grossesse, l’enfance et l’adolescence.

 

Le zinc améliore la fonction immunitaire en stimulant la production des lymphocytes, il peut diminuer l’incidence des allergies par exemple.

 

Il aide à la cicatrisation des plaies, il va accélérer la guérison des blessures.

 

C’est un puissant antioxydant, essentiel contre le vieillissement, qui maintient les capacités visuelles, gustatives et olfactives.

 

Le zinc est impliqué dans la synthèse de la sérotonine, il agit comme antidépresseur naturel.

 

Il joue également un rôle important dans le bon fonctionnement du métabolisme digestif, notamment en favorisant la régulation du taux de sucre dans le sang et la sécrétion d’insuline.

 

Une consommation quotidienne de zinc est nécessaire pour maintenir un état stable car le corps n’a pas de système spécialisé de stockage du zinc.

 

Le corps humain contient entre 2 à 3 g de zinc, que l’on retrouve partout dans le corps mais avec toutefois des concentrations plus élevées dans les muscles, le foie, les reins, les os et chez les hommes la prostate. Son élimination se fait surtout par la voie intestinale, mais aussi par la sueur et la desquamation de la peau.

 

Le déficit en zinc survient lorsqu’une personne ne consomme pas suffisamment d’ aliments contenant du zinc, une alimentation trop riche en glucides, ou qu’il a des problèmes pour absorber et à utiliser du zinc à partir d’aliments en raison de troubles digestifs ou d’une mauvaise santé intestinale, par exemple la porosité intestinale.

 

Le zinc est contenu essentiellement dans la viande rouge, fruits de mer et produits laitiers non pasteurisés, mais aussi les graines, légumineuses et céréales. Par contre, ces derniers aliments sont riches en phytates, des « antinutriments » qui inhibent l’absorption intestinale de zinc. Voir l’article sur le trempage pour améliorer ce problème. Sinon, celui-ci ne sera pas aussi absorbable ou utilisé par le corps. Mais aussi, si :

 

  • consommation excessive de tabac ou de caféine
  • suite à la prise de diurétique, qui favorisent son excrétion
  • les maladies intestinales et rénales (maladie de Crohn, cœliaque, etc.)
  • consommation d’alcool, qui empêche son absorption
  • alimentation raffinée (sucre, farine, pâte, riz blanc…)
  • personnes âgées, végétarien mal équilibré, diabétique

 

Les symptômes d’une carence

 

  • Baisse de l’immunité par des infections fréquentes (rhume, grippe…) et aux allergies
  • Cicatrisation difficile, des blessures qui guérissent mal
  • Acné, dermatite
  • Ongle cassants, avec taches blanches
  • Peau sèche
  • Troubles de l’odorat et du goût
  • Perte d’appétit, perte de poids
  • Anémie
  • Irritabilité, dépression
  • Apathie, Fatigue
  • Infertilité et impuissance chez l’homme, complications de grossesse chez la femme

 

Du Zinc dans l’assiette

 

– Viande

– Poisson

– Jaune d’oeuf

– Fruits de mer

– Foie

– Levure de bière

– Haricots

– Céréales complètes

– Légumes secs

 

Les Apports Nutritionnels Conseillés sont de 11 mg/jour pour les hommes adultes et de 8 mg/jour pour les femmes adultes. En complément alimentaire, il ne faut pas dépasser 30mg.

Acné

Je n’ai plus d’acné en éliminant les céréales

JE N’AI PLUS D’ACNE EN ELIMINANT LES CEREALES

mon expérience personnelle


 

L’article sera long mais le titre de l’article est clair. Les céréales me donnent de l’acné.

 

Je souhaite partager mon expérience, car en tant que naturopathe le rôle de la nutrition a toute son importance dans de nombreuses pathologies (et j’oserai même dire toutes pathologies).

 

On a l’occasion de lire de nombreux articles sur les liens de l’acné avec le gluten, les mauvaises matières grasses, les sucreries, la consommation de produits laitiers, de viandes, mais peu sur les céréales (toutes comprises gluten ou non gluten, raffinée ou semi-complète, complète).

 

La discussion sur les céréales est très épineuse, un sujet dont on parle peu, car cela semble tellement « sain » et « bon pour la santé » (hors gluten). Mais à en croire les nouvelles tendances de type Paléo, ou les régimes pauvre en glucides, ce n’est pas si sûre que les céréales soient si bonnes pour nos intestins. Du moins, pour certaines personnes qui retrouvent un bénéfice en les diminuant de leurs assiettes ou en les éliminant.

 

Bien sûre, ne tombons pas dans la généralité à les supprimer juste parce qu’on a lu ceci dans un livre ou dans une étude. Mais recherchons plutôt si cela améliore ou non « notre » propre santé personnelle. Un test personnel. Les céréales sont des aliments comme les autres à tester contre l’acné.

 

Quelques explications avant tout sur notre intestin et notre digestion.

 

Une des clés de la bonne santé intestinale est votre intestin grêle, parce que c’est de là que la plupart de votre digestion a lieu. Votre intestin grêle est vraiment un organe surprenant, d’une superficie d’un terrain de tennis.

 

Dans l’intestin grêle, la muqueuse comporte de nombreuses villosités et microvillosités. Ces derniers sont des organes microscopiques qui ont pour fonction de faciliter le passage dans le sang de nutriments issus ou non de la digestion des aliments.

 

Les nutriments sont dirigés vers des jonctions serrées, des canaux spéciaux qui maintiennent solidement les cellules de votre paroi épithéliale.

 

Lorsque votre digestion fonctionne bien, vos jonctions serrées maintiennent cette étanchéité et évitent à certaines molécules inappropriées de passer par la paroi intestinale. Quand votre santé intestinale est compromise, cependant, vous développez la condition connue sous le nom de « porosité intestinale ».

 

Les jonctions serrées ne remplissent plus leurs rôles et laissent rentrer dans la circulation sanguine des substances qui ne devraient pas être présente. Vos villosités et microvillosités deviennent endommagées, cela réduit au long terme la surface de votre intestin grêle, et votre capacité à absorber les nutriments va diminuer.

 

Les médecins constatent parfois une perméabilité intestinale accrue chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de la maladie cœliaque, mais pas seulement. A l’heure actuelle, nous ne connaissons pas scientifiquement les causes de cette perméabilité intestinale, même si de nombreuses raisons sont remises en causes (médication, pesticides, junk food, toxines, etc…).

 

Sur le site, nous avons déjà parlé du lien entre l’acné et les troubles digestifs, ici.

 

Puis nous avons parlé des troubles de la glycémie liés à l’acné ici, où certains aliments à Index Glycémique élevé demandent à l’organisme de fabriquer plus d’insuline (l’hormone qui régule le taux de sucre sanguin) ce qui favorise et/ou majore un état inflammatoire, et perturbe les hormones androgènes et facilite les infections cutanées.

 

Parfois il suffit seulement d’être prudent avec les céréales raffinées et les aliments riche à index glycémique pour voir diminuer son acné. Demandez-vous si vous en consommez plus de 3 fois par jour, et si vos repas sont majoritairement riches en céréales et de façon répétitive.

 

Parfois, encore, il suffit seulement d’éviter le gluten, pour réduire l’acné et certains troubles digestifs.

 

Et il est possible, qu’une fois réalisée ces différentes étapes, rien ne se passe. L’acné ne disparait pas.

 

Ce fut mon cas.

 

Cela remonte à plusieurs années où j’ai enfin trouvé une solution, ma solution. A cette période là, je souffrais de l’intestin irritable, de troubles articulaires et musculaires, et divers soucis de santé (j’étais gâtée!). Peut-être que je parlerais de ce passage de ma vie dans un futur post. L’important ici est que j’ai réalisé de nombreux régimes pour améliorer ma santé.

 

Lorsque j’ai trouvé mon parfait équilibre digestif, j’ai ressenti une amélioration sur mon intestin, et mes autres troubles, mais pas seulement, sur l’acné également ! Quelle amélioration spectaculaire ! Au départ ce fut une diminution, jusqu’à une disparition complète. J’avais enfin une peau toute lisse ! Pour ceux qui souffrent de l’acné, vous savez ce que c’est !

 

J’ai souffert de l’acné durant 10 ans. J’ai pris Diane 35, Roaccutane, des antibiotiques, etc. des traitements qui ne pouvaient que dégrader ma santé. Ainsi que de cosmétiques et de crèmes nombreuses et variées. Bien sûre, tout cela ne fonctionnait pas, ou peu et surtout jamais sur le long terme.

 

Je parle de souffrance quand je parle d’acné, car je sais à quel point l’acné peut diminuer sa confiance en soi, et empêcher une vie sociale. L’acné m’a beaucoup fait pleurer et à me renfermer sur moi même. C’est terrible à avouer.

 

Heureusement, la naturopathie et mes nombreuses recherches m’ont aidé à améliorer ma santé et à combattre cette acné. 

 

Il était évident pour moi et pour X raisons, que j’avais développé une porosité intestinale et que les céréales étaient devenues une intolérance alimentaire. Je parle bien d’une intolérance et non d’une allergie. Une intolérance peut être temporaire. Une allergie est à vie.

 

Les autres aliments pouvant également poser problèmes, autres que les céréales sont : les graines, les légumineuses et les oléagineux. C’est mon cas également (j’ai le jackpot), mais je vous rassure, ce n’est pas systématique ! Tout le monde ne créé pas de multiples intolérances, bien heureusement.

 

Mais il faut savoir que ces intolérances sont une possibilité à prendre en compte pour combattre votre acné. L’intolérance peut être unique ou multiples. C’est à dire, vous pouvez être intolérant à 1 ou plusieurs céréales. Ou bien aux céréales en général mais pas aux légumineuses, oléagineux, etc.

 

Il est donc important de ne pas remplacer un aliment sensible par un autre.

 

Ne faites pas la même bêtise que moi. Par exemple, à l’époque j’ai remplacé les farines de mes gâteaux par de la poudre d’amande ou de noix de coco, ce qui n’a pas du tout amélioré la situation. Etant donné, que je réagis également aux oléagineux, l’acné était toujours présente.

 

Je pourrais alors croire que l’exclusion des céréales ne fonctionnent pas. Ce qui est faux. C’est simplement une fausse piste, ou une mauvaise direction alimentaire.

 

Ainsi, la première chose à faire est de détecter son intolérance par des exclusions temporaires de 3 semaines à 1 mois – normalement vous verrez très rapidement une amélioration.

 

Quitte à me répéter, ne remplacez pas les céréales par un autre aliment en abondance que vous n’avez pas l’habitude de consommer.

 

Si vous diminuez seulement vos proportions, ne vous attendez pas à une amélioration spectaculaire, mais pour les plus chanceux vous verrez sans doute une diminution de votre acné. Pour d’autres ça sera plus délicat et donc une exclusion temporaire et complète sera nécessaire. Bien sûre, vous pouvez faire ses modifications progressivement : en diminuant les doses petit à petit, jusqu’à élimination complète. Se sera beaucoup plus facile, surtout si cela vous manque cruellement, ou bien le temps de retrouver de nouvelles habitudes.

 

Une fois l’intolérance détectée, il ne faudra pas seulement supprimer ou diminuer l’aliment à vos repas. Mais d’améliorer votre flore digestive et de réparer votre porosité intestinale pour que l’intolérance puisse diminuer voir disparaitre (soyez patient, cela peut être long).

 

Je vous rassure, si les céréales vous donnent de l’acné, il vous sera possible d’en re-consommer après quelques temps. Au fur et à mesure, ma tolérance a augmenté et j’arrive à re-consommer des céréales sans avoir une poussée d’acné.

 

Quand aux pseudo-céréales, des personnes digèrent parfaitement bien le quinoa et le sarrasin, n’engendrant aucune inflammation et d’acné. Il s’agit de test alimentaire à réaliser par vous même. Ainsi que selon votre quantité de tolérance. Là aussi il est possible que vous tolérez deux tartines de sarrasin, mais pas 4. Ou bien sous forme de rotation, un jour sur 2, voir plus.

 

C’est bien compliqué me direz-vous. En effet, et c’est pourquoi il est possible d’être suivi par un professionnel en nutrition en établissant des tableaux alimentaires avec symptômes pour être sûre de bien réaliser les différentes étapes.

 

J’espère que mon expérience, et mon cas personnel aidera de nombreuses personnes à combattre l’acné.

 

Ainsi, l’acné n’est pas seulement liée à une alimentation riche en mauvaises graisses, en viandes, ou en sucrerie, mais aussi d’autres aliments qui semblent parfaitement sains comme les céréales, les légumineuses, les graines ou les oléagineux.

 

Comme pour toute chose, l’alimentation est à réaliser au cas par cas, et à personnaliser selon chaque individu. Ici, sur le blog, nous parlons de pistes à étudier et à discuter.

 

En lecture, je pourrais vous conseiller ses 3 livres :

 

  

   

Et bien d’autres…

Acné, Bien-être

20 choses qui rendent votre peau plus belle

20 CHOSES QUI RENDENT VOTRE PEAU PLUS BELLE


 

Pour avoir une belle peau, on ne devrait pas dépenser de l’argent pour des produits extrêmement coûteux, ou à vivre dans des spa, en cumulant des soins de beauté hors de prix.

 

Oui, tout ce que l’on applique sur la peau compte, mais le plus important repose sur un mode de vie global. Certaines mesures très simples à penser et à modifier sur l’hygiène de vie devrait être la priorité.

 

Ci-dessous voici 20 exemples. Certains points ont déjà été abordés en détail sur le site, ce qui me permet en même temps de faire un petit bilan sur ce qui a été dit ou non. Prenez soin de vous et votre peau sera plus belle !

 
 

1

S’hydrater convenablement et suffisamment. L’eau est importante pour le corps et par conséquent pour la peau. Un organisme bien hydraté permet en principe d’avoir une peau hydraté, car l’eau présente dans le derme provient essentiellement de l’intérieur du corps. Et non de l’extérieur !

 

2

Manger de façon variée avec des fruits, des légumes.

 

3

Se nourrir des acides gras essentiels tous les jours, sans exception.

 

4

Limiter la consommation de sucres et de sucreries, en particulier le sucre blanc et les pâtisseries industrielles. On en parle ici.

 

5

Privilégier les aliments à index glycémique bas et diminuer la consommation de ceux qui ont un index glycémique élevé. On en parle ici et ici.

 

6

Manger des aliments riches en antioxydants pour combattre le développement des radicaux libres. On en parle ici.

 

7

Avoir un apport suffisant en vitamines et en oligo-éléments, en particulier ceux qui servent au maintien de la beauté et de la peau.

 

8

Avoir un transit intestinal régulier, ainsi que d’éviter les ballonnements et autres troubles digestifs. On en parle ici, ici, et bien d’autres.

 

9

Pratiquer des moments de détox pour purifier l’organisme en réduisant l’apport alimentaire, en privilégiant les fruits et les légumes, sans alcool, sans tabac, en faisant du sport et en prenant des plantes pour drainer l’organisme. Les changements de saison sont des moments propices aux cures de détoxication : printemps ou automne.

 

10

Pratiquer des massages pour éliminer les toxines qui se stockent au sein de la peau et activer la circulation locale.

 

11

Maintenir un équilibre acido-basique au sein de l’organisme pour garantir le bien être de la peau et de l’organisme tout entier. On en parle ici.

 

12

Respirer profondément et correctement pour favoriser les échanges cellulaires et l’oxygénation.

 

13

Pratiquer régulièrement une activité sportive. Le mouvements améliore le fonctionnement général de l’organisme et les échanges intercellulaires. Pratiquer un sport ou tout simplement marcher un minimum de 45 min chaque jour constitue l’un des meilleurs appuis pour la santé.

 

14

Etre capable de se relaxer et de se détendre. Il faut savoir vivre sereinement et pratiquer la détente. Savoir prendre du recul face aux contrariétés de la vie. On dit que les soucis se marquent sur la peau. On en parle iciici et ici.

 

15

Pratiquer une gymnastique faciale afin de mettre en action tous les muscles et des réduire les rides liées aux expressions les plus courantes.

 

16

Dormir suffisamment chaque nuit. Le repos nocturne est essentiel pour détendre les traits du visage.

 

17

Utiliser des produits cosmétiques les plus naturels possibles, de préférence d’origine biologique. On parle des hydrolats et des huiles végétales ici et ici, et bien d’autres.

 

18

Nettoyer régulièrement la peau mais sans exagération. Eliminer régulièrement les peaux mortes en faisant des gommages doux. On en parle ici, ici et ici.

 

19

S’exposer du soleil lorsqu’il n’est pas trop virulent, c’est à dire tôt le matin et le soir (en été).

 

20

Se protéger lorsque la peau est exposée au soleil de manière prolongée, surtout à la montagne, au bord de l’eau, dans les pays chauds et pendant la saison chaude. Protéger la peau également pendant la saison hivernale lorsqu’elle est exposée au vent et au froid.