Acné

EST-CE QUE VOTRE ACNE EST HORMONALE ?

EST-CE QUE VOTRE ACNE EST HORMONALE ?

COMMENT LE SAVOIR ?


 

shutterstock_77777350

De tous les symptômes qui causent des ravages dans la vie des femmes quand elles sont aux prises avec des difficultés hormonaux, il semble que l’acné soit au sommet de la liste.

 

Il n’y a pas d’âge pour avoir de l’acné et je veux que vous sachiez que vous n’êtes pas seule. Vos préoccupations sont réelles et valides. 

 

Souhaiter une peau claire n’est pas une question de vanité, ni de faits de la société moderne parce que tous les magazines et presse people nous montrent des tops models photoshopés. Non, c’est beaucoup plus compliqué, l’acné existe depuis des générations et de nombreuses jeunes filles sont tombées en dépression et se sentent rejetées.

 

Vous méritez la même compassion que toute personne ayant un problème de santé chronique. Il s’agit d’un symptôme comme un autre, et ces changements hormonaux peuvent engendrer des imperfections sur la peau.

 

Pourquoi moi et pas les autres ?

 

Certaines d’entre nous ont des boutons, et d’autres pas. Injustice ? Qu’ai-je fait pour mériter ça ? Non, ce n’est pas de votre faute ni celles des autres mais tout simplement d’une composante génétique.

 

Vous avez tendance à répondre à un problème interne par de l’acné soit par un trouble hormonal, ou bien des problèmes intestinaux, ou encore un excès de toxines… et d’un certain côté c’est tant mieux, car l’acné est un grand signe d’avertissement qui est de vous montrer que votre corps subit un dérèglement et a besoin de soutien et d’attention.

 

Quelles hormones me concernent ? 

 

shutterstock_199519043

Quelques notions avant tout. Le cycle menstruel moyen est de 28 jours, et chacun de ces jours subit un épisode hormonal différent. Nous pouvons diviser ce cycle en 2 :

 

Dans la première moitié du cycle menstruel, l’hormone oestrogène est prédominante et la plus courante des conditions hormonales liées à l’acné. C’est un déséquilibre très commun, à l’origine de la plupart des poussées d’acné avant les règles, par exemple.

 

Cela dit il est rare de souffrir seulement d’une dominance en œstrogènes mais plutôt d’un déséquilibre accolé à d’autres soucis hormonaux tels qu’avec la seconde moitié du cycle qui concernera : la progestérone. Elle aura tendance à stimuler la production de sébum. Fabriqué en excès, il y a une hyper-séborrhée et cela ne produit rien de bon à votre peau. Elle va nourrir les bactéries qui vont eux-mêmes augmenter les poussées et les inflammations. Et comme les niveaux d’augmentation de la progestérone gonfle la peau, les pores seront fermés et comprimés.

 

En parrallèle, une 3ème hormone : la testostérone (l’hormone mâle fabriquée en petites quantités par des femmes) reste à un niveau constant mais peut s’avérer être, avant et pendant la menstruation, relativement plus élevée que les 2 autres hormones précédentes. En outre, les niveaux de testostérone plus élevés autour de la menstruation active davantage les glandes sébacées de faire encore plus de sébum. Il y a alors plus d’hormones masculines que féminines.

 

La dernière mais pas la moindre : le cortisol, grand déclencheur d’acné. Hormone indirecte de l’acné, fabriquées par les glandes surrénales, est un messager chimique ayant pour but de stimuler la sécrétion d’androgènes et donc de testostérone : les hormones de la force, de l’énergie. En plus de perturber les hormones, et de stimuler les glances sébacées en rendant la peau beaucoup plus grasse, le cortisol augmente la glycémie et la possibilité d’une résistance à l’insuline. A chaque fois que nous sécrétons du cortisol, c’est un désastre cutané potentiel direct.

 

Acné hormonal ou non ?

 

Il y a quelques indices pour vous aider à déterminer si oui ou non votre acné est liée aux fluctuations de vos hormones :

shutterstock_198588641

    •  Le calendrier de vos imperfections selon le calendrier menstruel

Pour de nombreuses femmes, la semaine avant le cycle menstruel est le moment où les symptômes sont nombreux alors que pour d’autres se sera pendant les règles, ou même pendant l’ovulation.

 

  • L’emplacement de votre acné

L’acné située sous les pommettes, le long de la mâchoire, autour de la bouche est souvent plus susceptibles d’être liés à des problèmes hormonaux que l’acné sur le front ou le nez.

 

    • La forme, la taille, la sensation et l’apparence de votre acné

L’acné hormonal tend à être profonde, kystique, et sensible au toucher. Vous pouvez sentir une sensation de douleur ou de pression même si vous n’y touchez pas. Ce type d’acné est susceptible de laisser une cicatrice, et peut ne pas répondre aux crèmes & soins anti-acnés.

 

    • Les traitements de votre acné répond à (ou ne répond pas à)

Si votre acné va mieux ou pire avec les méthodes de contraception, les hormones sont certainement derrière le problème. De même, si les traitements classiques ne semblent pas travailler, il y a une bonne chance pour que ça soit les changements hormonaux qui affectent votre peau.

 

Plus vous répondez à « oui » à ces 4 indices, plus il est probable que votre acné ait une composante hormonale.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

118 Comments

  • Reply cartayrade 22 novembre 2015 at 18 h 36 min

    Bonjour,

    Je souffre d’acné hormonale. J4AI Essayé différentes choses mais je n’ai toujours pas trouvé de solutions…Que suggérez vous?

    • Reply naturopathe 22 novembre 2015 at 21 h 04 min

      Bonjour,
      Malheureusement il me sera difficile de vous donner une réponse claire et précise adaptée pour vous seulement ne connaissant pas davantage vos antécédents, état de santé en général, etc., car une acné hormonale peut être de sources différentes selon les symptômes et les cycles de chacune.
      Il faut essayer de déterminer quelle hormone est majoritaire ou en infériorité chez vous : oestrogène, progestérone, androgène, cortisol… selon la réaction de votre organisme au cours d’un cycle.
      C’est pourquoi, j’ai noté dans l’article de réaliser un calendrier selon le cycle menstruel et les imperfections. D’autres symptômes que les boutons peuvent y être ajoutés afin de mieux comprendre ses points faibles et ses points forts et de mieux appréhender les symptômes. Cela peut vraiment aider !
      Par la suite diverse solutions peuvent être proposées. Sachant qu’en naturopathie nous mettons en avant une bonne hygiène de vie (alimentation adaptée aux symptômes, sommeil, anti-stress, anti-pollution (surtout les xénostrogènes qui peuvent poser problème ici)…).
      Des supplémentations peuvent être proposées pour aider à surmonter mais là aussi se sera selon les symptômes présents qui sont au cas par cas que ça soit par la phytothérapie, aromathérapie, oligo… A voir également selon les préférences de chacun et s’il s’agit d’une aide en interne ou en externe.
      Ainsi, je suis désolée que ma réponse soit si vague étant donné que la question peut déboucher sur pleins de pistes causant l’acné.
      En espérant que cela va vite s’arranger pour vous. ☆

  • Reply Marga 23 décembre 2015 at 0 h 44 min

    Bonjour, j’ai des problèmes de digestion depuis toujours (constipation, ballonements, gaz, nausées) et de l’acné biensure une acné assez severe depuis septembre avec beaucoup de kystes sur les joues. J’ai toujours très mal mangé (jamais de fruits et légumes) mais depuis 2 mois Je suis un régime sans lait, gluten et sucres et peu de viandes et mauvaises graisses. j’ai eu de lègèrs résultats mais je m’attendais a plus avec tous les efforts que je fais. Je prends aussi de la bardane et pensée sauvage, zinc et magnésium depuis trois semaines. J’ai cependant toujours des problèmes digestifs que peux je faire ? Je pense avoir un acidité gastrique faible car je suis très deprimée et stressée a cause de ma peau. Qu’en pensez vous? Merci d’avance

    • Reply naturopathe 23 décembre 2015 at 11 h 05 min

      Bonjour, je viens de vous répondre à votre message par mail. J’espère que cela vous aidera à trouver quelques pistes pour combattre l’acné. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin. Très bonne journée ♥

  • Reply Cécile 24 janvier 2016 at 14 h 41 min

    Bonjour, vos articles sur l’acné sont très interressants merci.
    Je souffre d’acné depuis plusieurs années et depuis un certain temps je m’intéresse aux solutions naturelles pour en guérir (on m’a déjà proposé roaccutane mais cela me fait peur du fait des effets secondaires, enfin surtout ceux qui restent après la fin du traitement…enfin bref) et j’ai déjà remarqué que mon acné était la plus forte pendant la première période de mon cycle (cad entre la fin de mes règles et la période d’ovulation), de plus mes cycles sont très longs, de l’ordre de 40 à 45 jours ! Pendant mes règles l’acné se « calme » un peu, bien que j’en ai à n’importe quel moment de mon cycle, mais surtout durant la première moitié donc. Je prend de la bardane et du zinc depuis deux mois mais je ne voit pas d’amélioration. J’ai aussi entendu parler du gattiller (vitex agnus castus) et du houblon, ais je ne sais pas si cela pourrait m’être utile… Pensez vous que je puisse avoir un taux trop élevé d’oestrogènes du fait de l’accentuation de l’acné pendant la première période de mon cycle ? Et aussi puisque mes cycles sont beaucoup trop long ?
    Merci de m’avoir lue, je doit dire que je ne sait vraiment plus quoi faire, j’ai pourtant l’impression d’avoir un mode de vie sain, je suis végétalienne et ne mange donc pas de produits laitiers (et j’essaie aussi de manger le moins de gluten possible) et je fait du sport très régulièrement…
    Bonne journée 🙂

    • Reply naturopathe 24 janvier 2016 at 18 h 04 min

      Bonjour,
      Il peut s’agir d’un excès d’oestrogène ou bien d’un déséquilibre entre l’oestrogène et la progestérone surtout si vos cycles sont longs et parfois déréglés. Il me sera difficile de vous dire car cela dépend de nombreux symptômes liées aux cycles menstruels.

      Sans doute que l’idéal serait de choisir un régulateur hormonal sans perturber l’une des deux hormones si vous n’êtes pas sûre que ça soit l’une ou l’autre qui soit fautive. Il existe l’Achillée millefeuille (conseillée plutôt en cas règles difficiles et abondantes, mais aussi en cas de troubles intestinaux à tendance constipation) ou bien l’Alchémille (confort menstruel, équilibre des cycles, non conseillée si tendance hémorragie…). Celle-ci est progestérone-like.

      J’ai personnellement une préférence pour les teintures-mères car vous pouvez doser la quantité selon vos symptômes. Cela dépend des posologies des laboratoires, mais parfois une dizaine de gouttes suffisent, alors qu’une vingtaine peut accentuer les symptômes. Vous pouvez augmenter progressivement la dose pour trouver votre dosage optimal adaptée à vous seulement.

      Le gattilier est également progestérone-like mais il a tout comme l’alchémille la fonction régulatrice hormonale. Quand au houblon, il est oestrogène-like, donc si vous êtes en insuffisance pourquoi pas, mais sinon cela risque d’avoir l’effet inverse.

      Le zinc est intéressant en cas de carence, et pour améliorer la cicatrisation.
      La bardane et la pensée sauvage détoxifient en stimulant les fonctions éliminatrices du foie et des reins. Elles agissent comme un bon dépuratif général et favorise l’élimination des éléments résiduels de l’organisme particulièrement via les glandes sudoripares.

      En résumé chaque plante a son propre rôle à jouer et elles sont à adapter selon l’ensemble des symptômes de l’organisme et de l’hygiène de vie de la personne. Je vous en ai indiqué certaines d’entres elles, mais je ne pourrais vous dire laquelle est la mieux adaptée sans connaître davantage tout vos troubles. Sachant que le système digestif joue également un grand rôle, le foie élimine les hormones excédentaires indésirables dont les œstrogènes. De ce côté là, à vérifier si vous avez des symptômes tels que ballonnement, constipation, diarrhée, spasmes, flatulences… ce qui serait le signe d’un dérèglement pouvant accentuer certains symptômes de l’acné.

      N’hésitez pas en cas de questions ou informations complémentaires !
      Très bonne soirée ☆

  • Reply alma 30 mars 2016 at 8 h 34 min

    Bonjour,
    j ai 30 ans et une acné importante au niveau du menton bouche front parfois les tempes. J ai change ma routine soin depuis 1mois (huile jojoba miel manuka huille essentielles tea très citron et lavande sur les gros boutons )
    j ai arrete le lait animale et le gluten. Je n ai pas vmt d amélioration Pr le moment.
    j ai de grosse poussée deux semaines avt mes règles et des boutons constants durant tout le mois (en gros ma peau a toujours des boutons mais avt les règles c pire!) mes boutons sont très rouges et avt les règles ils apparaissent en famille (lol). Je ne prends plus la diane 35 depuis des années. Je prends depuis peu Achille millefeuille et sauge en tisane une fois par jour.
    que pouvez vous me conseiller?
    désolé pour la longueur de mon message mais l acné est devenu une obsession pour moi et je le vis tresss mal!
    merci pour votre réponse.

    • Reply naturopathe 30 mars 2016 at 17 h 42 min

      Bonjour,
      En effet votre acné a l’air plutôt hormonale. Pour vérifier cela, il serait important d’établir un bilan de santé en naturopathie pour écarter la possibilité d’un autre trouble, tels que digestifs. Si vous me dîtes avoir éliminé les produits laitiers + le gluten peut-être souffrez vous de ballonnement, de spasmes, reflux, nausée, constipation, etc… Ou est-ce que c’est seulement par précaution ?
      Il y aurait également beaucoup de questions à vérifier du côté hormonale, les symptômes annexes, la régularité de vos cycles et les autres symptômes durant le syndrome prémenstruel et d’essayer de déterminer s’il s’agit plutôt d’un excès oestrogènes, ou d’un autre déséquilibre hormonal. Et si à l’époque Diane 35 avait été efficace, ou moyennement… Il y a beaucoup de possibilité.
      L’achillée millefeuille est une très bonne plante pour régulariser les cycles et en cas de règle abondante et spasmes difficiles. Mais je ne pourrais vous confirmer si elle peut vous convenir sans en connaître davantage. Concernant la sauge, elle est oestrogène-like, c’est à dire qu’elle va stimuler cette hormone. Vous pouvez la prendre 8 à 15 jours avant les règles, mais peut-être pas en continu pour ne pas perturber non plus la première partie du cycle. Il s’agit de trouver un bon équilibre et un équilibre qui est le votre.

  • Reply Estelle 21 avril 2016 at 19 h 40 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article. Dans une optique d’une hygiène de vie plus saine et basé sur le naturel j’ai décidé d’arrêter la pilule il y a bientôt 3 mois. Pour le moment je n’ai pas d’absence de règles mais 2,3 jours après le début de mes règles j’ai une poussée d’acné localisée aux mâchoires et joues sous forme de micro kystes et j’ai également beaucoup de sueurs. J’en déduis avoir une acné hormonale et j’aimerais aider mon corps à réguler les hormones naturellement bien sûr mais je ne sais pas du tout sur quoi me pencher, sauge sclarée, alchillé…
    Merci beaucoup.

    • Reply naturopathe 22 avril 2016 at 8 h 36 min

      Bonjour, Malheureusement je ne peux vous indiquer une plante et une posologie par commentaire, il y aurait beaucoup de chance que cela ne soit pas efficace. Il est important d’avoir beaucoup plus d’informations, car cela dépendra s’il existe des troubles annexes qu’hormonales, et si celle-ci est plutôt en excès d’oestrogènes, manque de progestérone, trouble du cortisol, etc… Il faut absolument vérifier divers points avant de débuter une cure. La sauge sclarée est oestrogène-like, l’alchillé par contre n’existe pas ^^, il existe soit l’alchémille soit l’achillé millefeuille. L’alchemille indiqué pour l’équilibre des cycles. L’achillée millefeuille pour les règles plus difficile. Mais chacune d’entres elles sont spécifiques et dépendent de l’état des règles et du cycle (cycle court, long, règle abondante, ou très peu, spm, etc…). Pour la posologie il faut commencer progressivement, au risque d’aller trop vite et de re-perturber le cycle hormonal. Une plante peut être également indiquée à une seule partie du cycle (par exemple, J-14 à J-28), et non en continu.

  • Reply carole 2 mai 2016 at 12 h 06 min

    Bonjour,
    j’ai un problème d’acné, sur le bas du visage et le cou, survenu dans les deux mois après l’arrêt d’un contraceptif : ludéal gé pris après une grossesse pendant 2 ans (avant la grossesse j’ai pris Diane 35 durant 6 ans). J’essaye d’observer mon cycle et l’apparition des boutons… Les micro-kystes arrives plutôt au moment de l’ovulation et jusqu’aux règles. L’ovulation est douloureuse durant un jour (ce mois-ci à J17); je prends de la bardane et pensée sauvage depuis quelques semaines mais je souhaiterai prendre en plus des plantes pour aider à régulariser au niveau hormonal mais je ne sais pas trop vers quoi m’orienter; je pensais essayer du gattilier et alchémille (mais dois-je en prendre en continu pendant 3 mois? ou seulement une partie du cycle? ), et peut-être du houblon aussi, mais est-ce adapté de prendre du houblon en même temps que des progestérones-like ? ou plutôt du macérat de bourgeon de framboise ? Je ne sais si avec ces éléments vous pourrez m’éclairez mais, si vous le pouvez, d’avance merci…

    • Reply naturopathe 2 mai 2016 at 14 h 32 min

      Bonjour,
      La bardane et pensée sauvage stimulent les fonctions éliminatrices du foie et des reins, tout en freinant la sécrétion sébacée (si vous avez beaucoup de sébum). Vous pouvez faire une cure, cela peut aider votre organisme s’il a des difficultés à éliminer correctement (mais dans ce cas, il faut aussi trouver la raison).
      En revanche, si vous pensez que votre acné soit lié à des troubles hormonaux spécialement au moment de l’ovulation, j’ai bien peur que la bardane & pensée sauvage soient insuffisantes sur votre acné.
      Le gattilier & alchémille sont en effet progestérone-like, et il ne serait pas conseillé de prendre en parallèle du houblon, cela risque d’entraîner une interaction. La gemmothérapie de framboisier est intéressante pour régulariser le cycle en douceur, et elle a une une action décontractante sur le muscle utérin. Si vous souffrez par exemple de spasmes.
      Mais concernant le choix des plantes à action hormonale, malheureusement je répondrais la même chose qu’au commentaire précédent. Je ne peux vous indiquer une plante et une posologie, il manque beaucoup d’informations. La première consultation en naturopathie dure entre 1h30 à 2h, il est nécessaire de vérifier les troubles annexes, la régularité de vos cycles, les symptômes, etc. La plupart du temps une plante n’a pas qu’une seule propriété mais plusieurs, il est alors préférable de vérifier plusieurs points, pour trouver la meilleure efficacité possible, adapté pour vous.
      Dans tous les cas, commencez la posologie très progressivement, jusqu’à obtenir le dosage optimal. Parfois en voulant aller trop vite, on prend une dose un peu trop forte pour notre organisme et on a l’effet inverse souhaité.
      N’hésitez pas si vous avez besoin,
      Kelly

  • Reply Simonne 1 juin 2016 at 4 h 13 min

    Bonjour, j’ai remarqué que j’ai des importantes poussées d’acné a environ 10 jours apres les regles, c’est liée donc aux niveaux élevés d’oestrogenes et pas de boutons ni pendant ni apres les regles. Mais les pillules comme diane35 qui sont les plus efficaces niveau acné sont forts en oestrogenes. Comment vous expliquer cela? Merci d’avance

    • Reply naturopathe 1 juin 2016 at 9 h 24 min

      Bonjour, Vous voulez plutôt dire que vous avez de l’acné 10 jours avant les règles, et non après ? Normalement Diane35 est conseillé pour une acné modéré à sévère dans un contexte d’hyperandrogénie, mais avec le temps Diane35 a été conseillé pour tout les troubles acnéiques. Elle a été retiré du marché par ses nombreux effets secondaires sur la santé et par sa prescription trop facile puis, est revenue dans les ventes. Diane35 contient de l’Ethinylestradiol (estrogène pour simplifier) et Acétate de cyprotérone (anti-androgènes). Se sont ses 2 molécules qui sont efficaces et non seulement l’effet oestrogène. L’androgène a un énorme rôle sur l’acné. Autre point Diane 35 peut réguler un cycle menstruel si celles-ci sont irrégulières, elle aura le rôle comme toute pilule d’empêcher l’ovulation et donc de réguler les hormones et l’acné. La pilule et les autres contraceptions hormonales (implant contraceptif, DIU hormonal…) agissent en reproduisant cet endormissement de l’ovulation. L’ovulation qui est liée à l’augmentation des oestrogènes qui ne sera plus présente si on l’endort. Diane 35 n’est d’ailleurs pas toujours efficace sur l’acné ou bien avec une maigre amélioration, dû à ces raisons précédentes, si la personne n’est pas concernée par ses problèmes.

  • Reply Simonne 1 juin 2016 at 23 h 53 min

    10 jours apres les regles… A peu pres au milieu de cycle autrement dit. J’ai essayé toutes les
    Methodes naturelles mais rien n’a fonctionné je prends diane depuis 4 mois en esperant que mon acné au moins quelques années.. Et donc je voulais comprendre le mecanisme pour mieux trouver une solution car je suis certaine d’avoir une acné hormonale, mais je ne sais pas quel type d’acné hormonal j’ai exactement..

  • Reply Simonne 1 juin 2016 at 23 h 53 min

    Mon acné se calme*

    • Reply naturopathe 2 juin 2016 at 6 h 58 min

      Si vous avez de l’acné au milieu du cycle, cela pourrait correspondre au moment de l’ovulation. Le mieux aurait été d’établir un calendrier de vos cycles en rapport à votre acné pour mieux repérer et être sûre. Si vous prenez Diane35 dans ce cas, il n’y a plus d’ovulation, la pilule l’empêche. Si vous notez quoi que se soit comme effets secondaires avec Diane35 (troubles digestifs, troubles circulatoires, nerveux ou autres), informez bien votre médecin traitant.

  • Reply Ishtar 13 juin 2016 at 18 h 49 min

    Bonjour,

    Je me permet de vous contacter car je suis atteinte d’une thyroidite d’Hashimoto depuis plusieurs années, et j’ai de nombreux problèmes gynécologiques liés à un dérèglement hormonal (perte de poitrine, pilosité, cycle abondant et court avec des règles très longue, libido aléatoire …), j’ai toujours eu des problèmes de règle depuis toute petite, avec de nombreuses douleurs dans le corps encore aujourd’hui. Niveau digestion c’est aussi la catastrophe, j’ai du mal à digérer et je ne supporte pas beaucoup d’aliment. J’ai tenté un régime sans gluten sans lactose pendant 2 ans qui n’a pas donné de résultat. J’ai un profil maigre (49kg pour 1m70, j’ai 39 ans) bien que je sois gourmande.

    D’après mes analyses sanguine, je manque de progestérone, et j’ai une FSH/LH elevée, mais aucun médecin ne m’a jamais prescrit quoi que ce soit pour m’aider par rapport à ça. J’ai pris du gattilier qui m’a sensiblement aidé, mais je sens que ce n’est pas encore ça. Je suis à bout d’énergie tous les jours, incapable de travailler ou de faire le ménage et j’ai beaucoup de mal à faire de simple sortie, je ressens même des symptômes dépressif alors que je n’ai jamais eu ça avant.

    Pendant des années j’ai pris de la Camomille pour essayer de m’aider, mais même-celle si je ne la supporte plus, elle me fait des brûlures dans tous les corps pour je ne sais quel raison.

    Pensez-vous que l’achillé millefeuille puisse m’aider ? Les symptômes ont l’air de correspondre à ce que j’ai… Est-ce que l’achillée en granule (homéopathie) est aussi efficace qu’en gélule ou en tisane ? J’ai aussi peur que celle-ci me fasse mal au ventre car je suis sensible au niveau gastrique. Aussi, j’ai des problèmes circulatoires (jambes lourdes douloureuses, jambes qui deviennent violette rapidement si je ne bouge pas…), est-ce que l’achillé seul pourrait m’aider pour ces symptômes ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Ishtar

    • Reply naturopathe 14 juin 2016 at 8 h 51 min

      Bonjour,
      En effet, vous semblez souffrir de plusieurs soucis de santé. Il serait intéressant de travailler sur l’ensemble de l’organisme et non seulement sur un point spécifique car plusieurs choses sont liés. Concernant vos soucis digestif, il faudrait être sûre que votre alimentation soit bien adapté à vos symptômes. La suppression de gluten + lactose peut aider, mais parfois cela ne suffit pas, il faut travailler plus en profondeur et notamment suivant un bon ration de protéines/glucides/fibres/lipides, selon vos troubles. La fatigue et système nerveux sont également liés à ce problème (même si présence de thyroidite d’Hashimoto). Ainsi l’hygiène de vie doit être la plus régulière possible, sans stress, sans sédentarité, sans insomnie, etc… Je ne pourrais pas vous dire si l’achillée millefeuille pourra vous convenir car cela dépend si vos règles sont très abondantes, si vous êtes tendance à constipation/diarrhée, cycle régulier, etc. Même si elle est conseillé lors de règles difficiles, il faut être sûre qu’elle vous soit adapter et surtout trouver « votre » dosage. En tisane le dosage sera moins important qu’en gélule. Je confirme qu’elle a des propriétés circulatoires. Quand à la camomille, elle est riche en FODMAP, si vous avez une flore intestinale ayant tendance à fermenter (ballonnements, spasmes, flatulences…), la camomille aggravera vos symptômes digestifs. Il vaut mieux préferer la mélisse comme anti-spasmodique. Pour l’état nerveux à tendance dépressif, la camomille n’est pas suffisamment forte, cela ne m’étonne pas que vous avez ressenti peu d’effet. Comme vous avez plusieurs soucis de santé, je vous conseillerais de consulter une naturopathe pour ainsi établir un programme d’hygiène vital qui vous est propre. Cela vous permettrait de mieux comprendre et de faire face à vos symptômes (à la fois digestif, hormonale, nerveux…). Les trois sont liés.

      • Reply Ishtar 19 juin 2016 at 10 h 48 min

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse ! Je ne savais pour la Camomille, ça explique bien des choses…

        Ishtar

  • Reply Lilou 23 juin 2016 at 6 h 29 min

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter concernant un problème d’acné hormonal qui me touche depuis un peu plus de 2 ans suite à l’arrêt de 8 ans de pilule.
    Cette acné me touche principalement sur le côté du menton un peu sur les mâchoires et un peu sur les joues. Ce sont principalement des points noirs qui parfois se transforment en micro kyste sur le menton mais c’est plutôt rare. Je suis également touché au niveau du dos mais là ce sont principalement dès micro kystes très douloureux.
    Concrètement voilà mon parcours :
    Concernant ma contraception je prends ma température avec un petit appareil chaque matin, c’est un choix que je ne regrette vraiment pas car j’ai ainsi pu mieux connaître mon corps. Depuis l’arrêt de la pilule j’ai des cycles très réguliers 27/28 jours mais de gros symptômes près menstruels avec des douleurs mammaires et des migraines carabinées et bonjour l’acné. On m’a d’ailleurs trouvé un adénome fibrome dans le sein droit preuve d’un déséquilibre hormonal et d’un manque de progestérone. La gynécologue ne m’a rien donné car il est petit et n’évolue pas pour le moment. Cependant suite à tous ses problèmes j’ai décidé de reprendre ma santé en main avec des produits plus naturels.
    J’ai rencontré une naturopathe qui m’a soigné pendant 6 mois avec des macérats de pommier et de framboisier pour rééquilibrer tout ça: résultats plutôt bons sur mes SPM mais l’acné aucune amélioration. Actuellement je tente le gattilier depuis 1 mois et demi j’attends encore de voir des résultats, je viens également de finir une cure de Desmodium pour mon foie qui apparemment n’est pas au top non plus selon mon acupuncteur que je vais voir 1 fois par moi à peu près, mais pas de grands résultats.
    J’ai également arrêter les produits laitiers depuis 1mois, j’ai moins de maux de ventre mais rien d’exceptionnel.
    Voilà mon traitement interne concernant le traitement externe je n’utilise que des produits les plus naturels possible.
    Démaquillage à l’huile , Nettoyage au savon d’Alep ou savon charbon noir, hydrolat plante et sérum de la marque yuli. Je fais également des masques de miel manuka très efficaces et des masque de rhassoul et de différentes argiles. Je me maquille uniquement avec les produits Alima pure au zinc.

    Malgré tous mes efforts je ne vois pas de résultats vraiment probants, je suis quelqu’un d’assez stressée j’essaie également de travailler là dessus avec le yoga.
    Concernant le gattilier actuellement j’ai toujours très mal aux seins et de l’acné qui revient à une semaine avant les règles, pensez-vous que je dois attendre encore 1 mois? Je pensais peut être essayer l’alchemille après je ne vois plus 🙂
    J’aurais aimé avoir votre avis sur ma situation si vous pensez encore à d’autres solutions 🙂

    Désolé pour ce long discours!

    Merci d’avance !

    • Reply naturopathe 23 juin 2016 at 8 h 33 min

      Bonjour,
      Je remarque deux points pouvant causer l’acné et non une seule, il s’agit du premier : d’un trouble digestif, vous dites avoir des maux de ventre, il serait important de régler ce problème. Les maux de ventre peuvent en partie, entraîner une fermentation des aliments, perturbant ainsi la flore intestinale, puis cutanée. A vérifier si vous avez régulièrement des ballonnements, excès de gaz, transit irrégulier (diarrhée, constipation), spasmes intestinaux, reflux… et de comparer en parallèle avec votre alimentation pour s’assurer que tout va bien ou s’il y a une sensibilité alimentaire entraînant une petite inflammation cutanée.
      Et bien sûre, l’évidence d’un trouble hormonal, le syndrome prémenstruel, juste avant les règles. Le gattilier peut ne pas fonctionner dès le premier mois, il faut attendre entre 2 et 3 mois. L’alchémille est intéressante, et pouvez la prendre seulement 15 jours avant vos règles pour agir sur la 2ème partie de votre cycle, à partir du jour de l’ovulation jusqu’au 1er jour des règles. Si vous prenez votre température tous les matins (Ladycomp peut-être ?), vous pouvez facilement repérer le jour où vous ovulez et vous pouvez commencer à partir de ce jour là. Cela dit, je ne pourrais vous confirmer si l’alchémille soit bien adapté pour votre cas, malgré que vous avez bien décrit votre situation, il me manque beaucoup d’informations annexes. Il existe de multiples solutions pour contrer l’acné et il s’agit vraiment d’une étude personnalisée, au cas par cas. Bon courage, Kelly

      • Reply lilou 23 juin 2016 at 13 h 28 min

        Merci beaucoup pour votre réponse, en effet j’ai beaucoup de gaz et ballonnements que je pense , peut-être, dû à un colon irritable. Petite question donnez-vous des rdv via skype ? J’habite en haute savoie ça ferait un peu long :).
        Merci encore !

        • Reply naturopathe 23 juin 2016 at 15 h 46 min

          En effet, s’il y a un trouble digestif de type colon irritable + trouble hormonal, dans ce cas, cela peut favoriser le développement de l’acné. Oui, il est tout à fait possible de réaliser une consultation via skype. Je vous explique comment cela se passe. Nous convenons d’un horaire de rendez-vous. Le jour J et à l’heure convenu, je vous contacterai via skype (en me transmettant au préalable votre pseudo skype). La première consultation dure 1h30 environ. Dans un premier temps je vous poserais diverses questions pour établir votre bilan de santé et par rapport aux résultats et symptômes, je pourrais vous donner divers conseils (alimentaire, hygiène de vie, complément alimentaire…). Ces conseils seront sur des fiches pdf que je vous enverrai en même temps que la consultation ou par email de suite après. Il est important d’avoir une bonne connexion durant le rendez-vous pour éviter les coupures possibles. Concernant le paiement, le prix de la première consultation est de 55€, à régler avant le rendez-vous que ça soit par chèque à m’envoyer à l’adresse de mon cabinet (j’encaisserai le chèque après le rendez-vous) ou bien, via paypal vers un lien sécurisé que je vous enverrai. Suite à la consultation, je pourrais notamment vous envoyer une facture pour demander un éventuel remboursement par votre mutuelle. N’hésitez pas si vous avez besoin d’autres informations, Kelly

  • Reply Lyse 23 juin 2016 at 17 h 47 min

    Bonjour,

    Merci pour les précieux conseils que vous divulguez sur ce site!
    Je me présente, j’ai 28 ans, je suis plutôt très mince (46kg pour 1,68m) et depuis l’arrêt de ma pilule en octobre 2012 (Triafémi, pour information j’ai aujourd’hui un DIU cuivre), pilule que j’ai prise pendant 7ans, je me retrouve avec des microkystes surtout sur le front et menton et de gros kystes douloureux, surtout au menton.
    Je suis allée voir de nombreux dermatos, gynécos, médecin traitant, on me propose soit la reprise de la pilule soit roaccutane… autant vous dire que je suis très sceptique et très anxieuse à l’idée de prendre ces types de traitements…
    J’ai été évidemment de nombreuses fois sous doxycycline, j’ai évidemment arrêté et pendant et après, je prends des probiotiques afin de me refaire une bonne flore intestinale ainsi que du myco’kyl prescrit par une gynéco photo il y a qq temps, j’ai donc réussi à me refaire une bonne flore intestinale mais toujours des gros kystes au menton.
    Concernant mes cycles, ils sont hyper réguliers (28j systématiquement), je remarque que mes gros kystes se développent lors de la seconde partie du cycle juste après l’ovulation. De plus, juste avant et pendant mes règles j’ai de fortes suées nocturnes (surement dûes à un faible taux d’oestrogènes, j’avais fait des analyses et j’étais dans la norme basse), une testo un peu élevée mais dans les normes et RAS par ailleurs.
    Comme je souhaite me laisser une dernière chance avant de me résoudre à reprendre des hormones de synthèse, je voulais avoir votre avis sur deux types de compléments: j’hésite entre le palmier nain (qui semble avoir de bon avis notamment aux USA) et un complément associant gattilier et sauge.

    Par avance merci,
    Lyse

    • Reply naturopathe 24 juin 2016 at 12 h 26 min

      Bonjour, je ne serais vous dire quels compléments alimentaire choisir pour vous, il me manque beaucoup d’informations. Mais sachez que le Gattilier + Sauge sont conseillés pour réguler les hormones dû à un déséquilibre de progestérone/oestrogène. (Si vous commencez le gattilier, ne prenez pas de traitement hormonal en parallèle). Le Palmier nain est plutôt indiqué lors d’androgène ou testostérone en excès. Vos analyses restent dans la norme concernant la testostérone, donc il faut vérifier les symptômes annexes, vérifier sur l’ensemble de l’organisme s’il y a des signes visibles montrant un déséquilibre dans le même sens. Cela demande un questionnaire pointilleux.
      Concernant votre flore intestinale, pour être sûre de l’avoir rééquilibré, il suffit de vérifier vos symptômes digestifs, si tout va bien de ce côté là (ballonnement, flatulence en excès, constipation, diarrhée, reflux, spasmes…). C’est important que le système digestif soit normalisé, on oublie trop souvent que le foie, nos cellules adipeuses permettent également de fournir l’oestrogène dont nous avons besoin. Je vous conseille ainsi de manger de bonnes lipides, en insistant sur les oméga 3 (anti-inflammatoire naturel) de type poisson gras, oléagineux, amande, noix, avocat, et huile de coco, etc. Et de surveiller votre foie (principallement avant et pendant les règles) en évitant les aliments non adéquats : produits industriels, plats préparés, colorants, additifs, sodas, aliments à indice glycémique trop élevé, surtout à jeun… etc. Avant de prendre une autre pilule ou roaccutane pour contrer l’acné, il existe des solutions naturelles. L’acné est souvent le signe d’un déréglement interne du corps, il suffit d’aller chercher à la source. J’espère vous avoir aidé un peu, même si je ne peux vous donner une réponse définitif sur votre choix de complèment alimentaire, sans en savoir davantage. Très bonne journée, Kelly

  • Reply Lyse 24 juin 2016 at 12 h 50 min

    C’est très gentil de votre part de m’avoir répondu rapidement.
    Juste une dernière question, je ne voudrais pas vous embêter, le gattilier augmente-t-il le taux de progestérone?
    Je viens d’avoir les résultats de ma dernière prise de sang et il s’avère que j’ai un taux de progestérone et d’oestrogènes dans les normes mais norme haute pour la progestérone et basse pour les oestrogènes, je pense que ceci engendre chez moi de l’acné.
    Encore merci, bonne journée

    • Reply naturopathe 25 juin 2016 at 9 h 22 min

      Le gattilier est progestérone-like mais elle a tout de même la particularité de très bien réguler la progestérone avec les oestrogènes. Cela dit, je vous conseillerais sans doute la sauge ou le houblon dans un premier temps pour augmenter seulement les oestrogènes. A savoir que les résultats peuvent être relativement long, étant donné que cela dépend du cycle. Notez bien vos poussées d’acnés sur un calendrier liée à votre cycle, cela permet de mieux comprendre. Dernier point que j’ai oublié de vous parler à votre 1er commentaire, concernant la sauge, elle serait intéressante pour contrer les sueurs nocturnes que vous avez. Cette plante est capable d’agir sur la régulation des glandes sudoripares (celles qui fabriquent notre sueur). Ainsi la sauge pourra avoir un double effet, de permettre de réduire la transpiration et d’agir sur la régulation hormonale par un manque d’oestrogène. N’hésitez pas à me tenir au courant, ou si vous avez d’autres questions, Très bonne journée, Kelly 🙂

  • Reply Lyse 25 juin 2016 at 10 h 04 min

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces informations.
    Comment me conseillez-vous de prendre la sauge et quel dosage? J’ai à ma disposition chez moi des tisanes de sauge ainsi que de la sauge sclarée en huile essentielle.
    Encore merci 🙂

  • Reply Lyse 25 juin 2016 at 15 h 29 min

    Une autre question me vient, car oui je suis un peu obnubilée par mes pas d’acné…
    Concernant le palmier nain, j’ai lu tout et son contraire, est-il déconseillé aux femmes? Y’a-t-il des risques?
    J’en ai acheté et jamais pris encore, sous forme de teinture mère et d’extrait de plante standardisée, y’a-t-il un risque à l’associer à la sauge?
    Et ces traitements naturels sont-ils risqués à long terme? Comme ils ont des effets sur les hormones, tout comme les pilules ou Androcur, je me demande si ils peuvent avoir les mêmes risques à long terme que les molécules synthétiques…
    Bonne fin de journée

    • Reply naturopathe 26 juin 2016 at 20 h 41 min

      Je suis navrée, je ne peux pas vous conseiller de posologie ou de mode d’administration par commentaire, cela demande une étude personnelle. Avant de commencer la palmier nain, je vous conseillerais de tester seulement la sauge. Cette dernière peut suffire à réguler l’excès de progestérone et testostérone. Il n’y a pas d’interaction avec la sauge, mais il vaut mieux commencer progressivement. Si vous commencez les 2 en même temps, vous ne serez dire lequel a fait effet ou défaut. Il n’y a pas de risque de prendre de la sauge au long terme, cela dit l’objectif est de trouver la cause de l’acné, de réguler l’organisme et de supprimer les symptômes, et donc de ne pas être dépendant d’un complément alimentaire, même naturel. Les molécules synthétiques contenues dans les médicaments tels qu’Androcure ou la pilule auront un effet sur le système hormonal, mais il faut aussi prendre en considération les effets secondaires au niveau circulatoire, nerveux, et digestif, surtout hépatique. A surveiller dans ce cas avec votre médecin.

  • Reply Lyse 27 juin 2016 at 19 h 51 min

    Je comprends très bien, aucun souci et encore un grand merci pour ce partage d’informations précieuses!
    Je vais faire ce que je peux avant de reprendre la pilule ou autre car en effet les effets secondaires m’apeurent.
    Avez-vous, dans votre expérience professionnelle et/ou personnelle, rencontré une femme qui prenait du palmier nain?
    Je vais rester sur la sauge pour le moment mais si jamais ça ne fonctionnait pas, je pense que je vais me diriger vers cette autre plante, néanmoins, je lis partout que ce n’est « que pour les hommes », cela veut-il dire que c’est risqué pour les femmes? Je suis sceptique….
    Vraiment, encore un grand merci!

    • Reply naturopathe 27 juin 2016 at 20 h 43 min

      Le Palmier Nain permet autant d’aider les troubles de sexe masculin que féminin. Cette plante est surtout connue pour son efficacité dans la prévention et le traitement des problèmes liés à l´hypertrophie bénigne de la prostate chez les hommes, car elle permet de bloquer la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone ou DHT qui est responsable de cette maladie. Mis à part d’un problème médical, les hommes n’ont pas besoin de bloquer la testostérone étant donné qu’il est normal pour eux d’avoir un taux de testostérone + élevé que les autres. Ce n’est donc pas une plante qui leur ai réservé. Le palmier nain peut être utilisé chez les femmes pour soigner les problèmes liés à la menstruation et au déséquilibre hormonal avec un dosage de testostérone ou d’androgène élevé, sans aucun problème.

  • Reply lilii 16 octobre 2016 at 1 h 12 min

    bonjour, pouvez vous me renseigner svp,
    je souhaiterais prendre de la pueraria mirifica en cure, une plante qui a pour but l’augmentation mammaire (jai un réel complexe) et plein d’autres bienfaits cependant cette plante agit fortement sur l’hormone oestrogène, étant une personne qui developpe de l’acné et ayant un deséquilibre hormonale je voudrais savoir si cette plante m’aiderai a diminuer mon deséquilibre hormonale tout en m’aidant a parvenir à une legère augmentation mammaire ou doit-je craindre que cela agrave plus mon cas au niveau de lacnée?
    en espérant une reponse de votre part mercii .

    • Reply naturopathe 16 octobre 2016 at 8 h 32 min

      Bonjour, cela peut aider votre acné seulement si vous avez un manque d’oestrogène étant donné que le pueraria mirifica est oestrogène-like. A l’inverse si vous êtes déjà en excès d’oestrogène, dans ce cas, elle risque d’aggraver l’acné.

  • Reply Alice 3 novembre 2016 at 22 h 47 min

    Bonjour merci pour cet article. Suite à une absence de règle pendant 3 mois alors que je n’étais pas enceinte, j’ai consulté une gynéco qui m’a fait un bilan sanguin complet + echographie pelvienne qui n’ont rien révélé. Je suis une sportive de haut niveau (gymnastique) et j’ai lu sur un site que je consulte régulièrement pour mes entrainement que l’oestrogène ou plutôt des perturbateurs endocrinien pouvait causer bien des problèmes : https://www.espace-musculation.com/oestrogene.html
    Je me demande mon problème ne serait pas causé par tous cela, ces crèmes, des produits cosmétiques, etc.. que j’utilise abondamment. Merci de votre aide

    • Reply naturopathe 4 novembre 2016 at 10 h 01 min

      Bonjour,
      Les causes d’une aménorrhée (absence de règle) peuvent être multiples. En effet, les perturbateurs endocriniens que vous citez peuvent être une cause, et dans tous les cas, il est important de les limiter au maximum pour la bonne santé en générale et hormonal. Si vos analyses n’ont rien révélé, il serait également important de vérifier du côté de l’alimentation et des carences possibles. Par exemple, une alimentation trop riche en glucide et pauvre en protéines + lipides peuvent engendrer une aménorrhée. Idem pour les régimes drastiques, ou régime végétarien, végétalien non adapté ou mal proportionné. Idem pour une perte de poids trop importante en rapport avec l’effort sportif.
      Tout simplement parce qu’un poids corporel trop faible ou un régime pauvre en lipides peuvent conduire à une baisse de la production d’oestrogènes et à un arrêt des menstruations. On a besoin d’une quantité minimale de matière grasse + protéines afin de maintenir le bon fonctionnement hormonal via les tissus adipeux, et pas seulement les ovaires !
      On surnomme également « l’aménorrhée de la sportive » qui est souvent vu chez les femmes sportives lorsqu’il y a une activité physique intense face à une insuffisance de tissus gras ainsi qu’au stress auquel le corps est soumis. On observe un manque d’oestrogènes très fréquemment.
      Ainsi, vous pouvez vérifier les perturbateurs endocriniens, mais pensez également à vérifier votre alimentation quotidienne, si elle est bien adaptée et apportant suffisamment d’aliments ressourçants selon les efforts.

  • Reply Alice 4 novembre 2016 at 23 h 45 min

    Merci beaucoup 🙂 effectivement j’ai perdu beaucoup de poids ces temps-ci. Un petit soucis familiale => sous alimentation… et j’ai perdu 5 kilos, déjà que je suis pas très épaisse. Je vais essayer de reprendre un peu de poids, si possible du muscle que j’ai perdu aussi. Encore merci !!

  • Reply Amandine 20 décembre 2016 at 8 h 17 min

    Bonjour, je me permets de vous envoyer un message car je souffre d’une acné hormonale, localisée au niveau du menton principalement.
    J’étais sous pilule Jasminelle pendant plusieurs années et j’ai décidé d’arrêter, ne souhaitant plus prendre régulièrement des hormones par voie orale. Mon acné, qui n’existait plus avec la pilule, est donc revenue. J’ai donc lu différentes choses et j’ai testé le palmier nain puisque, quand j’étais plus jeune, j’étais sous Androcur et cela fonctionnait bien. J’ai donc commencé il y a 8 mois avec 460 mg d’extrait de saw palmetto par jour, pendant 2 mois. Ensuite, j’ai voulu réduire à 230 mg par jour, mais un mois après avoir diminué, l’acné est revenue. J’ai donc réaugmenté à 460 mg par jour. L’acné a donc disparu à nouveau. N’ayant plus mes règles depuis le mois d’aout, j’étais embêtée et j’ai donc décidé de baisser à nouveau le saw palmetto mais progressivement en alternant un jour à 460 mg et un jour à 230 mg pour une baisse progressive. Mes règles sont finalement revenues la semaine dernière. En revanche, 3/4 jours avant, j’ai eu une forte poussée d’acné au niveau du menton et une semaine avant, une forte douleur au niveau des seins. (je précise que j’ai fait des mammographie et j’ai de légères dystrophies mastosiques).
    Il y a 10 jours (donc je n’avais pas encore eu de nouveaux mes regles depuis le mois d’aout), je suis allée consulter un phytotherapeute qui m’a prescrit : 5 ml/jour de rubus idaeus jeunes pousses + 1 semaine par mois 5ml/jour d’EPS de sauge sclarée + les 3 autres semaines/mois : 5 ml d’un mélange à 1/3 d’EPS d’ortie racine 2/3 de bardane. Il m’a dit que je pouvais aussi continuer le palmier à 230 mg par jour.
    Or, je viens de voir sur internet que la sauge est oestrogene-like et déconseillée en cas de mastose. Cela va-t-il engendré un risque si j’en prends une semaine par mois comme il me l’a prescrit ? A quelle période dois-je la prendre, si je la prends, par rapport au cycle ? Ou alors puis-je prendre en continue le mélange ortie/bardane et pas la sauge ?
    De même, le rubus idaeaus doit-il etre pris en continu ?
    J’ai oublié de lui poser toutes ces questions et il n’est pas joignable par téléphone … Merci beaucoup d’avance

    • Reply naturopathe 20 décembre 2016 at 14 h 18 min

      Bonjour, Je vous conseille de recontacter votre phytothérapeute quitte à appeler encore et encore. Il est censé vous suivre après la consultation. Cela me semble peu sérieux de sa part si vous ne savez pas quand prendre votre traitement. C’est très important et faites lui savoir par messagerie téléphonique ou autres.
      Car pour ma part, il me sera difficile de vous aider, je ne connais pas votre état de santé en général, vos antécédents, votre bilan naturopathique, etc. Un traitement en phytothérapie est au cas par cas, selon de nombreux symptômes de l’organisme à prendre en compte. Normalement, la sauge est conseillée en 2ème partie du cycle. Le dosage indiqué sur seulement une semaine a peu d’effet secondaire, mais restez vigilante si les douleurs à la poitrine refont surface.
      Le rubus idaeus + Ortie/Bardane peuvent être indiqués en continu ou sur 3 semaines avec une pause dite « thérapeutique » d’une semaine. Une pause que l’on fait généralement durant la semaine des règles.

      • Reply Amandine 1 avril 2017 at 5 h 56 min

        Bonjour

        Merci beaucoup pour votre réponse ! Je viens seulement de la voir, j’avais du me tromper dans mon adresse de messagerie car je n’avais pas reçu la notification…

        Finalement, sur le traitement qui m’avait été prescrit, voilà où j’en suis depuis 3 mois et demi : j’ai pris rubus idaeus + Ortie racine / Bardane + 230 mg de saw palmetto chaque jour, en continu sans pause. Mes cycles ont été réguliers et « normaux » ces trois derniers mois. En revanche, j’ai toujours la peau grasse, les cheveux qui graissent vite, et des imperfections au niveau du menton (qui sont des gros boutons si je ne surveille pas strictement mon alimentation). En revanche, aucune douleur pendant/avant les règles.

        La dernière fois que je suis allée renouveler mon ordonnance, on m’a dit que le Rubus idaeus avait été retiré du marché. Je pense donc continuer Ortie racine / Bardane mais plutôt en gélule pour plus de simplicité. En revanche, j’ai du mal à connaître le dosage que je dois prendre pour être à peu près équivalent à l’EPS que je prenais, à savoir environ 1.66 ml d’EPS d’ortie racine et 3.33 ml de bardane… J’ai des gélules de 300 mg d’ortie et 400 mg de bardane mais je ne sais pas combien je dois en prendre…

        Sinon, concernant le palmier nain, je m’interroge toujours sur les dosages. Est ce que 230 mg / jour est une dose qui représente un danger si je la prends quotidiennement sur le long terme ou pas ? Jusqu’à combien peut-on en prendre par jour sachant que je trouvais beaucoup plus d’efficacité quand j’en prenais 460 mg mais je craignais un effet néfaste sur le long terme…

        Merci d’avance pour vos réponses…

        • Reply naturopathe 1 avril 2017 at 9 h 55 min

          Bonjour, je ne peux que vous conseiller de re-contacter le thérapeute avec qui vous avez mis en place ce protocole et de confirmer le suivi, car la posologie doit tenir compte de plusieurs facteurs (taille, poids, antécédents, résultats, symptômes annexes, contre-indication spécifique, si traitement hormonal, etc…).
          Pour le dosage d’EPS, je ne vais pas pouvoir vous aider, car cela dépend de la marque. La quantité en ml ne correspond pas à la quantité en mg de plantes fraiches. La quantité d’extrait doit être inscrit sur le flacon, ou bien à demander au laboratoire, ou en pharmacie.
          Il n’y a pas de conséquence de prendre 460 mg/jour de Palmier Nain, si cela n’entraîne aucune répercussion sur vos cycles, et que vous ressentez que du bénéfice. Ce n’est pas un dosage excessif.
          Concernant le Rubus idaeus, peut être que la marque que vous avez choisi ne le fabrique plus, mais il existe toujours chez Herbalgem par exemple.

  • Reply jessica 26 décembre 2016 at 14 h 37 min

    Bonjour Kelly,
    Je viens de tomber sur votre blog et je trouve ça vraiment très sympathique de votre part de partager quelques astuces sur la toile.
    Je me retrouve dans la situation ou mon acné est hormonale. J’ai arrêté la pilule en juillet 2015 (je prenais diane 35 et ma peau était magnifique pendant 8 ans puis j’ai pris une mini pilule qui m’a fait revenir mon acné hormonale) et depuis j’aide mon corps à se réguler petit à petit. J’ai mis un an pour retrouver des cycles réguliers 28 jours grâce à la prise de l’huile d’onagre en deuxième partie de cycle! Cependant, j’ai remarqué que mon acné, bien qu’hormonale était aussi grandement liée à mes émotions/stress et ma fixation sur ma peau … Pas facile à bientôt 28 ans.

    J’ai consulté bon nombre de praticiens et dernièrement mon acupuncteur m’a fait faire une cure de vitamines b5 (dont vous parlez) et j’ai un retour plutôt positif (je dois le prendre pendant 3 mois et diminuer au delà) cependant ça ne suffit pas et je pense qu’une plante en complément serait vraiment nécessaire.
    J’avais parlé du gattilier à ma gynécologue qui m’a dit sans trop d’intérêt oui pourquoi pas … Alors que selon elle mes prises de sang sont sans dérèglement (Au 1er jour des règles : Estradiol 35,9 pg/ml / progestérone 0,90 ng/ml / testostérone totale 0,18 ug/ml). Il me semble que le gattilier est progestérone like.

    J’ai une très bonne alimentation (beaucoup de légumes), je fais du sport, ne fume pas, mange pas ou très peu de produits laitier …
    Je trouve cela assez fou que la médecine traditionnelle ne soit pas capable d’identifier les problèmes, la seule solution étant reprendre la pilule.
    Je vis depuis un mois dans un pays étranger, donc je tâtonne pour m’en sortir. Même si, il est clair que cela s’améliore avec le temps mais c’est très long !
    Je me permets de vous poser la question (et au demeurant si vous ne répondez pas je comprendrai ce n’est pas une consultation et vous n’avez pas les éléments nécessaires pour poser un « diagnostic ») mais le gattilier est elle une plante adaptogène ? Peut-elle réguler se qui ne se régule pas (qui est à priori infime selon ma gynéco car ça ne soit pas aux examens) ? Mon acupuncteur m’avait parlé du houblon/du maca qui peuvent être aussi de très bonnes plantes.

    Merci de m’avoir lue et très bonne journée à vous.

    • Reply naturopathe 27 décembre 2016 at 14 h 15 min

      Bonjour, en effet le gattilier est progestérone-like mais a la propriété de très bien équilibrer les oestrogènes face à la progestérone et donc de réguler le cycle hormonal, surtout si vos règles sont irrégulières et donc d’agir sur l’acné. Il faut être patient avec le gattilier qui est long à agir, sur 2 à 3 mois. Et ce n’est pas non plus la seule plante à agir sur la régulation hormonale et l’acné. Mais il est vrai que c’est la plus connue.
      Le Houblon est intéressante en 2ème partie du cycle, à partir du J-15, si les règles tardent à venir ou si l’on souffre d’anxiété, irritabilité, insomnie, etc, avant ou pendant les règles.
      Il faut être plus prudent avec le MACA qui peut stimuler les hormones de croissances ou les hormones mâles comme la testostérone ou les androgènes, et donc augmenter l’acné. Tout dépend si ces hormones sont sensibles chez vous, mais par prudence, je dirais qu’il vaut mieux éviter tant que l’acné n’a pas disparu.

  • Reply jessica 27 décembre 2016 at 18 h 47 min

    Bonjour Kelly,
    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Mes règles sont régulières depuis juillet soit un an après l’arrêt de la pilule. Cependant, elles ne sont pas encore normale, elles sont faibles et insuffisantes. J’ai réussi à ravoir des règles régulières après 6 mois de prise d’huile d’onagre en deuxième partie de cycle.

    Merci pour vos conseils sur le MACA. Je vais essayer de prendre du gattilier même si je reste un peu sur mes gardes sans avis d’un praticien… Peut-on combiner gattilier et houblon ? Je trouve plus sage d’essayer qu’une seule chose à la fois. Réalisez-vous des consultations par skype ? (je vis au Canada) Sachant que ma dernière prise de sang date de mars 2016 et que je ne suis pas en mesure actuellement d’en faire d’autre.

    • Reply naturopathe 28 décembre 2016 at 20 h 15 min

      Bonjour, Le gattilier peut être associé au Houblon. Le Houblon plutôt à partir du J-15 au dernier jour des règles, en 2ème partie du cycle. Cela dit, je ne peux vous confirmer si ses 2 plantes seront suffisamment efficaces et adaptées pour vous. Il est tout à fait possible de réaliser une consultation par Skype. Je peux vous expliquer comment cela se passe par email (via le formulaire de contact sur le site). Concernant les troubles de l’acné, je demande à remplir un questionnaire de ressenti hormonal, et parfois un tableau nutritionnel sur 4 à 7 jours si vous souffrez de troubles digestifs (transit perturbé, ballonnement, spasmes…). Ainsi, à partir de l’ensemble de ses données et avec le questionnaire naturopathique de la première consultation, j’ai une ou plusieurs pistes pour aider.

  • Reply AMANDINE 5 janvier 2017 at 10 h 24 min

    Bonjour,

    J’aimerais avoir votre avis.

    Je souffre d’un acné hormonal depuis l’arrêt de Diane 35 que je prenais depuis mes 16 ans (j’ai 29 ans aujourd’hui).

    Or, l’acné disparaît pile au début de mes règles, et revient en fin de cycle, généralement une semaine avant les règles (voire deux semaines). Il est situé sur la mâchoire et menton principalement. Et beaucoup plus du côté droit…

    À quelle hormone cela peut il être du ?

    Sur une prise de sang après l’arrêt j’avais un taux de testostérone très légèrement supérieur à la normal…

    Pensez-vous que je sois obligée de reprendre une pilule de type Yaz ou Jasmine pour gérer ce problème ?

    Est il nécessaire de consulter un endocrino ?

    D’avance merci !

    • Reply naturopathe 5 janvier 2017 at 16 h 18 min

      Bonjour, Les oestrogènes sont majoritaires de J-1 à J-14 du cycle, puis elles laissent la place à la progestérone jusqu’au premier jour des règles. Ainsi il est très probable que vous ayez un excès de progestérone face à l’oestrogène. A déterminer également selon d’autres symptômes, par exemple si vos cycles sont réguliers, la durée, etc.
      La phytothérapie répond très bien à l’équilibre hormonal. Il n’y a aucune obligation de prendre la pilule pour une acné hormonale.

  • Reply Zélie 19 janvier 2017 at 16 h 37 min

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter pour obtenir quelques conseils. J’ai commencé depuis un peu plus de trois semaines un traitement antibiotique doxycycline (tolexine) 100 que ma dermatologue m’a prescrit pour un souci de microkystes. Cependant suite à ce traitement, j’ai eu une grosse poussée d’acné inflammatoire surinfectée. J’ai commencé à prendre depuis quelques jours de l’extrait de pépins de pamplemousse 15 gouttes 3 fois et une gélule d’origan par jour afin d’essayer d’apaiser cela. Mes boutons sont depuis moins douloureux et plus petits.
    Je voulais donc savoir que pensez-vous de cet antibiotique qui jusqu’ici n’a fait qu’aggraver mon acné. Pensez-vous que je doive continuer le traitement ou prendre le relais avec le pépin et l’origan ? Je regrette beaucoup d’avoir commencé ce traitement. Mes yeux semblent aussi plus sensibles à la lumière depuis.
    J’ai décidé d’arrêter l’année dernière une pilule anti acné Yaz qui me provoquait des migraines ophtalmiques. J’ai choisi d’effectuer un arrêt progressif, j’ai donc espacé les prises : d’abord 1 jour sur 2, puis 1 jour sur 3…pour réduire la dose progressivement. Je l’ai totalement stoppée début octobre 2016.
    J’avais déjà fait plusieurs cures d’antibiotiques avant la prise de la pilule (prise durant 7 ans), et j’ai toujours refusé le roaccutane.
    Je prends depuis un an 3 comprimés d’onagre et d’ortie (pour son action anti-androgène) par jour, mais cela ne semble plus suffire depuis l’arrêt total de la pilule début octobre.
    Je n’ai pas pris d’autres plantes ayant une action hormonale ne sachant pas d’où vient le déséquilibre. Je sais seulement d’après une prise de sang effectuée il y 8 ans, que mon taux de testostérone est légèrement supérieur à la normale. Mes règles sont réapparues il y a 3 mois avec des cycles irréguliers. Pensez-vous que le gattilier ou le framboisier puissent m’aider?
    Avez-vous d’autres conseils ? Je m’excuse pour toutes ces questions mais cela est vraiment très difficile.
    Les différents médecins homéopathes ou généralistes consultés ne m’ont pas beaucoup éclairée ni prescrit de bilan hormonal. J’aimerai pourtant connaitre la source du problème.
    Merci pour votre réponse. Cordialement.

    • Reply naturopathe 19 janvier 2017 at 16 h 59 min

      Bonjour, Je pense que si votre acné s’aggrave lorsque vous prenez des antibiotiques ou une pilule anti-acné, c’est certainement que votre acné n’est pas seulement hormonale mais aussi liée à un trouble digestif et intestinal. Ainsi le fait de prendre une médication peut fragiliser le système digestif, entraînant une inflammation cutanée. C’est une possibilité à prendre en compte.
      L’huile d’Onagre permet en effet de réguler le cycle hormonal et à diminuer certains symptômes du syndrome prémenstruel.
      Concernant l’Extrait de Pépins de Pamplemousse et Origan, je dirais prudence s’il s’avère que vous avez quelques troubles digestifs. Il ne faut pas trop agresser les muqueuses intestinales, surtout si vous prenez déjà des antibiotiques.
      L’ortie aidera à diminuer les hormones « mâles », mais il est possible que cela ne soit pas suffisant. Si vos cycles ne sont pas régulières, je pense que se serait une priorité. Le gattilier peut être intéressant, mis à part si votre taux de L.H. est élevé (Hormone Lutéïnisante). Personnellement, je demande à mes clientes de remplir un questionnaire de ressenti hormonal pour savoir quelle hormone est dominante, surtout si l’on aperçoit rien dans les analyses. Et ainsi cela permet de mieux déterminer quelle plante peut agir. C’est pourquoi j’aurai quelques difficultés à vous indiquer une plante et une posologie par message, car cela demande un bilan plus approfondi.

      • Reply Zélie 28 janvier 2017 at 14 h 19 min

        Bonjour,
        Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.
        J’ai finalement décidé de stopper la prise de cet antibiotique. J’ai remarqué que j’avais un duvet plus présent sur mon visage, l’antibiotique contient de l’huile de ricin, pensez-vous que l’huile de ricin puisse provoquer cela ?
        Mon acné n’était plus vraiment présent durant la prise de la pilule, j’avais de temps en temps quelques petits boutons qui disparaissaient rapidement surtout dû au stress je pense, et toujours des points noirs.
        Je n’ai jamais eu de soucis digestifs particuliers sauf durant la prise de cet antibiotique. Pour le ressenti hormonal je ne saurais vous dire pour l’instant, mes règles n’étant réapparues qu’il n’y a 3 mois, depuis mes cycles sont irréguliers, et les règles sont identiques à celles sous pilule. Cependant je n’ai pas noté à quelles périodes du cycle mes boutons étaient plus nombreux. Il va d’abord falloir que j’observe cela avec attention.
        Je préfère éviter le gattilier pour le moment. Le framboisier peut donc avoir un effet positif sur l’acné, il n’y a aucun risque d’observer le contraire ? J’aimerai dans un premier temps essayer le framboisier en tisane pour débuter en douceur, qu’en pensez-vous ?
        Et que pensez-vous de l’orme en gemmothèrapie ?
        Merci. Cordialement.

        • Reply naturopathe 28 janvier 2017 at 15 h 08 min

          En effet, je pense que la priorité serait de retrouver un cycle régulier si vous soupçonnez que votre acné soit hormonale. En naturopathie, on travaille avec des questionnaires de ressenti hormonal pour savoir quelle hormone domine plus que d’autres, afin de mieux savoir quelle plante est le mieux adaptée pour chacun. Le framboisier est intéressant pour les symptômes prémenstruels (avant et pendant les règles), mais sans doute que cela peut être insuffisant pour avoir une action sur l’acné. Avec le framboisier aucun risque de poussée d’acné. Concernant l’Orme en gemmothérapie, il sera intéressant pour drainer et ressourcer le foie, toujours utile, car on oublie souvent que le foie a un rôle pas seulement au niveau digestif mais aussi hormonale. Je ne sais pas exactement comment sont vos cycles (car ils existent divers irrégularité), mais si vos règles sont très longues, par exemple au delà de J-32, je vous conseillerais de prendre une tisane de sauge à partir du J-15 de votre cycle jusqu’au premier jour des règles. Ne pas en prendre en première partie du cycle. Sauge + Framboisier peuvent être une bonne association. Concernant l’huile de ricin, par voie orale il a un effet laxatif. C’est lors de l’utilisation en externe par application sur la peau qu’il peut y avoir un effet sur la pousse des cheveux et des poils.

          • Zélie 30 janvier 2017 at 16 h 19 min

            Bonjour,
            Merci beaucoup pour votre nouvelle réponse.
            Le duvet sur mon visage est donc dû à l’arrêt de la pilule, je n’ai commencé à la prendre qu’à 22 ans, je n’avais pourtant pas de problème de ce coté là avant la pilule. y a-t-il une chance pour que celui-ci régresse ?
            l’ortie peut-il suffire pour son action anti-androgène?
            J’ai aussi entendu parler de l’achillée millefeuille, comment cette plante agit-elle ?
            Et concernant l’huile d’onagre, peut-on la prendre en continue comme je le fais depuis un an.
            Merci. Cordialement.

          • naturopathe 30 janvier 2017 at 16 h 56 min

            Il est tout à fait possible que l’arrêt de la pilule entraîne une pilosité étant donné que cela entraîne une perturbation hormonale et si vous avez tendance à sécréter trop d’androgènes, c’est l’un de ses effets. Sachez que les androgènes peuvent être également limités par l’alimentation selon l’index glycémique. Un point non négligeable à prendre en compte. Lorsque vous aurez retrouvé une régularité de vos règles, ce taux d’androgène devrait diminuer et ainsi que la pilosité. Je ne serais vous dire si l’ortie vous sera efficace et suffisante ne connaissant pas en détail votre état de santé naturopathique et hormonal. La phytothérapie ce n’est pas si simple, il faut tenir en compte de beaucoup de symptômes pour être sûre qu’elle soit adaptée. Une plante a de multiples propriétés. L’achillée millefeuille est une plante très intéressante conseillée en deuxième partie du cycle pour la régularité du cycle et en cas de règles difficiles et abondantes, avec présence de troubles digestifs.
            Concernant l’huile d’onagre, pour garder l’effet thérapeutique, on conseille toujours de faire une pause et d’éviter d’en prendre en continu, au risque que l’organisme s’y habitue.

          • zélie 1 mars 2017 at 22 h 39 min

            Bonjour,
            Merci beaucoup, depuis votre dernière réponse, j’essaie de manger au maximum à IG bas. J’ai commencé à prendre depuis le 7 février des tisanes de plantes à action hormonale. Le matin je prends un mélange framboisier/houblon/sauge (sauge sur vos conseils uniquement en deuxième partie du cycle). J’attends de recevoir le bourgeon de framboisier. Et le soir une tisane d’achillée millefeuille. Cependant ce mois ci je n’ai toujours pas eu mes règles, j’en suis au 37eme jour. Depuis le retour de mes règles en octobre dernier, mes cycles duraient plutôt ≈ 31 jours. Pensez-vous que ce retard de règles puisse être dû à la prise de ces tisanes ? J’espérais que ces plantes m’aident à régulariser mes cycles ! Mon acné est moins inflammatoire, je pense grâce à l’achillée millefeuille mais toujours bien présent. Merci.

          • naturopathe 2 mars 2017 at 9 h 03 min

            Bonjour, le retard des règles n’est pas lié aux plantes qui pour la plupart sont oestrogène-like, mais plutôt au dosage. 2 tisanes par jour est peu, on dit qu’il faut au minimum 3 tasses par jour pour espérer avoir un résultat (sans compléments). Il est également possible que les tisanes ne vous suffisent pas, la posologie étant trop faible, et n’aurait quasi- pas d’efficacité ou trop peu.

  • Reply Tristounette 28 janvier 2017 at 9 h 49 min

    Bonjour,

    Je suis atteinte du SPM sévère et pour moi je dirais syndrome post-menstruel, car mon mal-être s’accentue après les règles avec nombreuses migraines, acnés douloureuse sur les tempes, fringales, pleurs incontrôlés. Je prends du gattilier/sauge (seulement une gélule par jour) est-ce suffisant quand le SPM est sévère?
    Merci.

    • Reply naturopathe 28 janvier 2017 at 10 h 33 min

      Bonjour, Le dosage ne se mesure pas au nombre de gélules, mais au dosage d’extraits de plante. Le nombre de mg de gattilier et de sauge doivent être inscrits sur votre complément. Prenez-vous celui de Vitall + (Gattilier 95mg + Sauge 70mg) ? 1 gélule par jour est conseillée. Dépassé ce dosage il est nécessaire de vérifier auprès d’un thérapeute si vous pouvez augmenter le dosage selon votre état de santé et un bilan plus approfondi sur le ressenti hormonal. Sachez qu’il faut être patient avec le Gattilier, il faut un minimum de 2 mois avant d’attendre à des résultats.

      • Reply Tristounette 28 janvier 2017 at 12 h 19 min

        Merci pour votre réponse. C’est bien le Vitall+

  • Reply Laumaille 28 janvier 2017 at 21 h 09 min

    Bonjour
    Je me décide à vous écrire j’ai lu plusieurs de vos réponses qui me donnent de l’espoir par rapport à l acné que je subis moi aussi depuis 6ans (après un très gros stress à la suite de la naissance de mon 2eme enfant) avec des périodes de totales guérison. J’ai une alimentation équilibrée privilégiant fruits légumes absence totale de produits laitiers… j’ai essayé beaucoup de choses lu énormément et suis désespérée de ces imperfections. Il y a quelques jours je suis allée voir mon gynécologue car depuis quelques temps j’ai des pertes de sang en-dehors de mes règles avec des douleurs dans le bas ventre (j’ai un stérilet cuivre), il m a fait une écho il se trouve que j’ai un kyste folliculaire sur l’ovaire qui ne se détache pas et que c’est pour cette raison que j’ai ces symptômes. Il m a proposé de la progestérone mais j’allaite toujours ma fille c’est donc contre indiqué. Je mets donc en parallèle ce pb et mon acné qui recommence depuis quelques mois en s’accentuant les jours précédents les règles. Je prends aussi des probiotiques (intolat laboratoire herbolistique) car j’ai lu qu’on désordre de la flore pouvait entraîné l’acné c’est vrai que cela a amélioré (diminution des micro kystes mais acné persistant bas des joues menton et machoire ) que puis je prendre en phytothérapie qui pourrait imiter remplacer cette progestérone que mon gynécologue voulait me prescrire… je prends en plus un cocktail de plantes fumeterre bardane pensée … depuis quelques semaines
    Excusez moi tellement de choses à dire et garder au fond de moi.. je serai prête à venir en rdv à votre cabinet malgré la distance car je n’en peux plus
    Merci de votre réponse
    Stéphanie

    • Reply naturopathe 29 janvier 2017 at 11 h 44 min

      Bonjour, malheureusement les plantes naturelles ayant une action sur l’acné hormonale auront des contre-indications également lors d’allaitement. Les seules plantes autorisées à ce sujet seront l’airelle rouge ou framboisier en tisane, 2 à 3 fois par jour. Autre point, je ne sais pas si vous consommez suffisamment d’oméga 3 dans votre alimentation, mais sachez qu’une supplémentation peut être autorisée lors d’allaitement. Les oméga 3 ont un rôle anti-inflammatoire sur l’acné. Très important, soyez exigente sur la qualité d’oméga 3 étant donné que la source provient des poissons. Ou bien sous forme végétale il y a également l’huile de Périlla, qui est aussi très riche en Oméga 3. Concernant les probiotiques, et le mélange de plantes, elles peuvent être intéressantes si votre acné a aussi une cause digestif. A titre d’informations, les plantes dépuratives du foie peuvent donner un goût à votre lait, qui pourrait déplaire aux bébés, ainsi vérifiez son comportement, et dans ce cas, soit arrêtez ou diminuez le dosage. Dernier point à votre message, pour les personnes n’étant pas de Bordeaux, je consulte également par Skype, si cela vous intéresse, je pourrais vous expliquer comment cela se passe par mail. Je vous souhaite un très bon dimanche!

  • Reply Lyse 20 février 2017 at 8 h 31 min

    Bonjour,
    Je me permets de vous réécrire après q mois… j’ai retenté la pilule pdt 3mois pour mes pbs d’acné et bien qu’il y ait eu une amélioration j’ai arrêté, je ne supporte pas mentalement le fait prendre ces hormones de synthèse… j’ai l’impression d’ingurgiter du poison chaque soir… soit!
    Je voulais avoir votre avis, je sais maintenant exactement quand apparaissent mes boutons, au moment de l’ovulation, pendant 1 nuit je suis trempée, je transpire bcp et hop le lendemain 2/3 gros boutons sur le menton, et il m’arrive exactement la même chose le 1er jour des règles.
    Je sais que j’ai un poil trop d’androgènes, une progestérone haute et des œstrogènes bas mais dans les normes, j’ai testé la sauge seule qui ne m’a pas aidé au niveau des boutons (peut être un peu sur ces sueurs nocturnes). J’ai donc entrepris une cure de palmier nain il y a qq jours et je ne trouve pas certaines informations: quels effets a-t-il sur la production d’oestrogenes? Je lis énormément d’articles, en français et en anglais, mais il y a des contradictions, certains disent qu’il augmenterait la production d’oestrogenes et d’autres qu’il l’inhibiterait… qu’en pensez vous?
    Si jamais vous me dites qu’il l’inhibe, est ce que je pourrais ajouter une autre plante pour contrecarrer cet effet qui ne serait pas bénéfique pour moi?
    Bien cordialement

    • Reply naturopathe 20 février 2017 at 9 h 25 min

      Le Palmier nain (Saw Palmetto) réduit l’effet de la testostérone mais aussi diminue les effets dans le corps de l’oestrogène, et donc lutte contre la dominance œstrogénique. Si vous avez un taux d’androgène élevé, le Saw Palmetto peut être conseillé. Vous pouvez commencer un premier mois avec le saw palmetto seul et si vous remarquez que cela diminue et perturbe le taux d’oestrogène, dans ce cas, vous pouvez ajouter de la sauge ou houblon en deuxième partie du cycle, à partir du J-15.

  • Reply Lyse 22 février 2017 at 21 h 38 min

    Bonsoir,
    Je me permets de vous recontacter, cela fait une petite semaine que je prends du palmier nain, rien a signaler pour le moment par rapport à l’acné mais je me doute qu’il va falloir un peu de temps. Par contre, j’ai de légers/modérés maux de tête plusieurs fois par jour depuis que j’en prends, savez vous quelle peut en être la cause? Le manque de testostérone? Son action sur les œstrogènes? Dois-je continuer pour que mon corps s’habitue comme pour la pilule ou vaut-il mieux arrêter dans ce cas? Ou me complémenter par ailleurs?
    Merci d’avance

    • Reply naturopathe 23 février 2017 at 9 h 35 min

      Bonjour, je suis navrée je ne peux pas vous conseiller si vous devez continuer ou non le palmier nain, ainsi que vous confirmer la raison de vos effets secondaires. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte, et cela demande un bilan avec un thérapeute compétent.

  • Reply Beato 25 février 2017 at 12 h 34 min

    Bonjour Kelly,

    Je suis une femme de 36 ans avec un cycle plutôt régulier de 28 jours , et je porte un stérilet sans hormone depuis maintenant 4 ans. Depuis plusieurs mois, pendant mes regles, et non Avant, je SUIS sujette au syndrome prémenstruel, avec de fortes tensions dans les seins, de grosses sueurs nocturnes et également une plus grande émotivité. Cela dure toute la durée des regles, 6 jours, et cela s’arrête le dernier jour. J’ai LU QUE cela pouvait être la cause d’un manque de progestérone ou d’une insuffisance par rapport au niveau d’oestrogenes et j’ai donc commencé pendant ce cycle à prendre des gélules composées de gattilier (225mg) Achillée (100mg) et Alchmille (65mg) à partir du 15eme jour, car j’ai cru comprendre que ces plantes aidaient à la production de progestérone. J’ai pris 2 gélules par jour mais j’ai commencé hier à avoir des pertes comme un debut de règles, alors que celles ci étaient censées arriver mercredi seulement. J’ai donc arrêté. Concernant l’acné j’ai tjs eu de l’acné, bcp meme et tres inflammatoire il y a encore 6 ans. Aujourd’hui elle est très modérée et tres meu inflammatoire, et rien de dérangeant. Je voulais savoir si ce traitement par les plantes est adapté selon vous et si je LE prends pendant la bonne période de mon cycle, et aussi si LE dosage n’est pas trop fort ce qui expliquerait le déclenchement de regles, et Donc me contenter seulement d’une gelule. Merci bcp pour votre aide! Vanessa

    • Reply naturopathe 26 février 2017 at 16 h 07 min

      Bonjour, Selon vos symptômes il serait fort possible d’un excès d’oestrogène, diminuant ainsi le rôle de la progestérone. Bien sûre, à vérifier selon un bilan plus approfondi. Le dosage est à adapter selon le poids et taille. Mais au niveau hormonal, je conseille toujours de commencer progressivement, quitte à augmenter au cycle suivant. Ainsi à 2 gélules, le dosage peut être important pour certaines personnes, ce qui a été probablement votre cas, si vos règles se sont manifestées aussitôt. 1 gélule est plus raisonnable, une dizaine de jours avant vos règles jusqu’au dernier jour des règles. Si vous avez les mêmes symptômes à 1 gélule, ne persistez pas, cela voudra dire que les plantes choisies ne sont pas adaptées pour vous, ce que je ne peux pas vous confirmer ne connaissant pas votre état de santé en général.

  • Reply zélie 17 mars 2017 at 14 h 40 min

    Bonjour,
    J’ai deux petites questions concernant le bourgeon d’orme que je n’ai pas encore osé commencer. peut-il dans un premier temps aggraver l’acné comme la bardane, et peut-il avoir une action sur un nodule dont je n’arrive pas à me débarrasser. merci pour votre réponse.

    • Reply naturopathe 18 mars 2017 at 15 h 26 min

      Bonjour, le bourgeon d’orme peut en effet aggraver l’acné s’il y a une terrain hépatique affaibli, mais ce n’est pas systématique, beaucoup de personne remarque une amélioration – à vérifier du côté de votre digestion s’il y a des symptômes.

  • Reply Sarah 17 mars 2017 at 20 h 07 min

    Bonsoir Kelly

    Tout d’abord je tiens à vous remercier de partager votre savoir et vos conseils avec tout le monde!

    Voilà le topo en ce qui me concerne, je vais essayer de faire court:
    J’ai 25 ans, j’ai arrêté ma pilule en Juillet dernier (j’avais de l’acné à 16/18 ans, traitée par Isotrétinoïne et depuis je prenais la pilule). Depuis Septembre, ma peau a changé, plus grasse, acné qui revient, sur les joues et le menton principalement. 3 mois d’antibiotiques de Nov. à début Fev. Pas de grand changement, légère amélioration peut-être mais je ne souhaite pas renouveler la cure car je suis persuadée que le problème reviendra ensuite même le traitement finissait par fonctionner…c’est ce qui m’est arrivé il ya 8 ans!. J’ai donc fait appel à une naturopathe il ya maintenant 1 mois et demi.

    Quelques jours après avoir commencé sa prescription (oligo-éléments :soufre/manganèse cobalt, homéopathie pour acné/stress/hormones, gemmothérapie figuier/framboisier/complexe pour la peau, desmodium, complément « perméabilité zéolite ») sont apparus plein de petits boutons rouges et blancs sur le menton et les joues. Cela fait 1 mois et 1 sem et je connais des hauts et des bas, mais globalement ces plaques de boutons sont tjs là, et en plus à des endroits où je n’en avais pas avant comme les tempes et le front. La naturopathe en question m’a dit que c’était une réaction normale à la détox du foie qui s’opérait, et que cela pouvait prendre du temps.

    Je lui fais confiance, mais cependant j’ai tendance à m’inquiéter et à beaucoup douter et c’est pourquoi je cherche d’autres avis.
    Pensez-vous que cela soit en effet normal avec ce genre de produits? A partir de quel moment devrais-je commencer à envisager que cela ne fonctionne pas ?
    J’ai beaucoup vu de témoignages de personnes qui se sont débarrassé naturellement de leur acné, mais je suis de nature assez pessimiste et j’ai beaucoup de mal à me dire que cela pourrait marcher pour moi! Je ne suis pas très patiente et je me décourage vraiment ces temps-ci, j’hésite énormément à reprendre la pilule, ou même roaccutane… alors que cela fait des mois que je suis une routine le plus naturelle possible (hormis l’écart des antibios!) ; ce serait comme une défaite pour moi de reprendre ces traitements.

    (je précise que mes cycles sont très irréguliers et longs depuis l’arrêt de la pilule, que j’ai eu une période perte de cheveux au début, que j’ai perdu du poids et beaucoup de poitrine….je travaille beaucoup sur mon alimentation, l’exercice, le yoga pour essayer de me détendre..)

    Bref, je vous remercie par avance de me lire, et j’espère que vous aurez quelques petits conseils à m’apporter, même si je crois que je recherche avant tout un peu de motivation et de soutien…pas tous les jours facile de garder le moral !
    Bonne soirée à vous

    Sarah

    • Reply naturopathe 18 mars 2017 at 15 h 40 min

      Bonjour, pas d’inquiétude pour la perte de cheveux à l’arrêt de la pilule, c’est très fréquent, cela devrait se réguler. D’ailleurs le printemps qui arrive est la meilleure période pour se reminéraliser !
      Concernant la réaction « détox » qui peut vous entraîner plus de boutons ne doit durer qu’une semaine ou deux, mais pas plus, sinon cela veut dire que les compléments ne sont pas adaptés pour vous, ou bien que la posologie est trop forte. Généralement j’évite de conseiller des compléments entraînant ces effets, qui sont très décourageants. Vaut mieux parfois y aller en douceur. Parmi la liste, je penserais surtout au complément « perméabilité zéolite », pouvant entraîner cette effet brusque de détox. Vous pouvez tester de l’arrêter et voir si votre acné revient à la normale, et aux anciennes zones.

  • Reply Sarah 18 mars 2017 at 18 h 33 min

    Bonsoir,

    Merci pour votre réponse! Effectivement la perte de cheveux se régule d’elle même j’ai l’impression depuis quelques semaines.
    Je vais suivre vos conseils et essayer d’arrêter le perméabilité zéolite du coup, un peu plus tôt que prévu puisque je dois le prendre encore pendant 2 semaines normalement. Peut-être qu’il faudrait aussi que je fasse une pause avec le desmodium?

    Est-ce que les autres produits sont susceptibles d’être trop forts ? Je dois normalement à l’arrêt du zéolite commencer autre chose, un produit qui s’appelle Feminat et qui est à base d’huile de poisson et de vitamines, ainsi qu’un produit contenant : fumeterre
    carotte
    pissenlit
    radis noir
    artichaut
    bardane

    Dois-je m’attendre au même type de réaction avec ces produits ?

    Encore merci pour vos conseils,
    Bonne soirée

    • Reply naturopathe 19 mars 2017 at 14 h 17 min

      Le desmodium n’engendre généralement pas d’effet détox, vous pouvez le continuer. Aucun problème non plus pour le Feminat. Le second comprenant radis noir, artichaut, fumeterre c’est par contre possible. Ce que je remarque également c’est qu’il semble que vous prenez beaucoup de complément à la fois. Personnellement je conseille d’en prendre maximum 3, au risque de ne plus savoir lequel fait effet ou pose problème et de ne pas surcharger le foie.

      • Reply Sarah 19 mars 2017 at 16 h 01 min

        Je prends note pour le desmodium (à savoir que dans ce complément il y a également du chardon-marie et de l’artichaut!)
        Est-ce que les autres produits (l’homéopathie, les extraits de bourgeons, les oligo-éléments) peuvent aussi surcharger le foie ? Je vais essayer de prendre moins de choses à la fois et de diminuer certaines doses.
        J’ai rdv chez le dermatologue dans quelques jours, et je pensais quand même demander un traitement topique car j’ai vraiment beaucoup de mal à supporter la situation. Est-ce que vous pensez que c’est en contradiction avec la démarche de naturopathie ? (j’utilise pour ma peau uniquement des produits naturels depuis plusieurs mois : huile de jojoba, hydrolats, eau thermale, huiles essentielles)

        • Reply naturopathe 19 mars 2017 at 19 h 54 min

          Cela ne pose pas de problème d’utiliser un traitement local (mis à part les ingrédients non naturels), c’est simplement que cela ne résoudra pas la cause de l’acné. Il faut déterminer si elle est d’origine digestive, hormonale, nerveux, etc, puis d’essayer de retrouver l’équilibre. Le framboisier et figuier en gemmo ne donne généralement pas d’effet détox, ni pour les oligo-éléments, mais je ne pourrais pas vous dire pour l’homéopathie.

  • Reply Camille 1 avril 2017 at 14 h 12 min

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter car j’ai bien compris le calendrier de mon acné mais ne sais pas quel complément pourrait m’aider à la réduire…
    En effet, mes points noirs et microkystes s’inflamment a l’ovulation, mon ovulation est très douloureuse… en fait j’ai l’impression que mes pores se bouchent à ce moment précis de mon cycle entraînant de fait des gros boutons inflammés, je ne sais plus quoi faire et les Gynécos, endocrino et dermatos me proposent tous roaccutanne, androcur ou Diane 35 que je refuse catégoriquement de prendre…
    Que me conseillez vous pour gérer cette période d’ovulation?
    Merci d’avance

    • Reply naturopathe 2 avril 2017 at 13 h 05 min

      Bonjour, il serait nécessaire de savoir quelle hormone est dominante chez vous, s’il s’agit d’un mauvais équilibre entre oestrogène/progestérone ou bien s’il y a un pic d’androgène (hormone mâle) au moment de l’ovulation, qui atteint son taux maximum. A partir de plus de précision, il est possible d’agir avec certaines plantes ayant un rôle anti-androgène, ou hormone-like selon les symptômes le restant du cycle.

  • Reply camille 3 mai 2017 at 11 h 15 min

    Je reviens vers vous car je tente toujours de comprendre quelle(s) hormone(s) sont à l’origine de mon acné donc je prends le temps de bien comprendre tout cela, normalement je vais sur Bordeaux en juin donc j’essaierai de prendre rdv avec vous lorsque je connaîtrai mes dates.
    En attendant, quelles plantes puis-je consommer dans le but de réduire un peu cette acné?
    Pour information, je prends déjà du curcuma, et des tisanes de bardane, pensée sauvage et ortie mais qui n’ont pas grand effet, j’attends patiemment… Mes boutons arrivent dès l’ovulation et sortent un peu en continu jusqu’à mes règles, serait-ce une dominance en progestérone? Cela existe-t-il? J’ai aussi quelques maux de tête pendant cette période et je ne sais pas si cela peut être utile comme information mais j’ai aussi un peu de cellulite…
    J’attends vos conseils avant de pouvoir venir vous rencontrer.
    Bien à vous.

    • Reply naturopathe 3 mai 2017 at 17 h 32 min

      Bonjour, Cela semblerait davantage à un excès d’oestrogène, et non à un excès de progestérone. A vérifier notamment du côté des androgènes si vos symptômes commencent dès l’ovulation. Les hormones mâles sont à leurs taux maximum à cette période là. Cela dit, je ne peux vous confirmer quelle hormone domine chez vous et vous fait défaut, cela demande un questionnaire plus approfondi selon de nombreux symptômes. La bardane / pensée sauvage sont intéressantes si vous avez besoin d’un soutien hépatique, effet détox et pour freiner la sécrétion sébacée. L’ortie a également ce rôle mais a aussi l’avantage de diminuer les androgènes.

  • Reply Camille 3 mai 2017 at 20 h 01 min

    Est ce qu’ajouter de l’Achillée millefeuille à mes tisanes pourrait être bénéfique afin de réduire ce potentiel excès d’oestrogenes? Pensez vous qu’il soit utile que je tente cela?
    Encore merci

    • Reply naturopathe 3 mai 2017 at 20 h 24 min

      Vous pouvez utiliser l’achillée millefeuille en tisane, qui a une action régulatrice sur l’activité hormonale, quelques jours avant l’ovulation jusqu’au premier jour des règles. Cela pourra vous donner une première indication.

  • Reply Cécile 4 mai 2017 at 22 h 46 min

    Bonjour !
    Ma dermatologue m’a dit que j’avais de l’acné hormonale et que, puisque je ne voulais pas prendre la pilule, il n’y avait rien à faire. J’ai lu sur un livre d’aromathérapie de prendre 2 gouttes de sauge sclarée par jour, dans une cuillère de miel. Qu’en pensez-vous et puis-je en prendre tous les jours de mon cycle ? Ca ne risque pas de le perturber ? Cela va réduire mon acné hotmonale ?
    Merci

    • Reply naturopathe 5 mai 2017 at 10 h 43 min

      Bonjour, l’huile essentielle de sauge sclarée peut être intéressante si vous manquez d’oestrogène. Tout dépend de vos symptômes hormonaux. Généralement on conseille 2 gouttes de sauge sclarée du 1er au 14° jour du cycle. Pas en deuxième partie du cycle, pour éviter un excès d’oestrogène sur la progestérone.

      • Reply Cécile 5 mai 2017 at 11 h 57 min

        Merci de votre réponse !
        Mes symptomes : lorsque je prenais la pilule (Jasmine), j’avais de l’acné pendant la semaine de pause. Depuis l’arrêt, j’en ai tout au long du cycle, les cheveux gras, une odeur de transpiration plus forte ainsi qu’une pilosité plus prononcée.
        Peut-être est ce un excès de testosterone ? Est ce que je pourrais prendre des gélules d’ortie ou de houblon et à quel moment du cycle ? Est-ce que ça peut s’associer à l’huile essentielle de sauge sclarée ?
        Merci

        • Reply naturopathe 6 mai 2017 at 16 h 52 min

          Suite à l’arrêt de la pilule, les hormones peuvent mettre plusieurs mois avant de retrouver un équilibre naturel (peut aller jusqu’à 6 mois). L’ortie est intéressante pour vos symptômes de pilosité, transpiration, cheveux gras) afin de diminuer les androgènes. Pour la prise de Houblon et de Sauge, cela demande un questionnaire approfondi sur vos symptômes hormonaux pour être sûre que vous n’êtes pas en excès d’oestrogènes.

  • Reply camille 23 mai 2017 at 18 h 13 min

    Bonjour Kelly,

    Je me permets de vous recontacter, ce mois-ci je me suis rendue compte que lors des 2 premières semaines du cycle (j’en suis à J+12 aujourd’hui) des boutons sont apparus, à quoi est-ce dû à votre avis? Comment puis-je tenter de réguler cela? Pour information j’ai également eu de forts maux de tête également…
    Merci d’avance pour vos conseils car j’avoue que là je n’en peux plus…

    • Reply naturopathe 23 mai 2017 at 20 h 39 min

      Bonjour, c’est le signe d’un déséquilibre entre l’oestrogène et la progestérone avant l’ovulation, très probablement lié à un excès d’oestrogène.

  • Reply Camille 23 mai 2017 at 20 h 42 min

    Et y’a- t il une solution pour réduire les œstrogènes? J’ai cherché au mieux dans mes livres de naturopathie mais je crois qu’il n’y a rien pour faire baisser ce taux…

    • Reply naturopathe 23 mai 2017 at 21 h 04 min

      Souvent cet excès est lié à un déséquilibre entre oestrogène et progestérone, ainsi les plantes progestérone-like peuvent aider à diminuer le taux d’oestrogène, tels que Alchémille, Gattilier, Achillée millefeuille, etc. Il est également possible de limiter la fabrication d’oestrogène par le corps en vérifiant l’alimentation, s’il y a suffisamment de bonnes matières grasses ou non, une bonne glycémie, suffisamment de fibres, si le foie est affaibli car notre foie a une action sur les hormones, ils transforment et éliminent les hormones dont l’oestrogène. Ainsi il y a beaucoup de choses à prendre en compte, il est possible de trouver l’équilibre.

  • Reply Cécile 23 mai 2017 at 21 h 43 min

    Bonjour,
    J’ai des règles longue, au moins 8 jours; un cycle qui dure 26 à 31 jours et une phase lutéale de 13 jours . Est ce que les règles longues peuvent venir d’un déséquilibre hormonale en lien avec l’acné ? Lequel ? Merci

    • Reply naturopathe 24 mai 2017 at 8 h 55 min

      Bonjour, oui c’est tout à fait possible, il faut vérifier ce déséquilibre avec d’autres symptômes hormonaux susceptibles d’être en lien pour le confirmer, certainement un déséquilibre entre oestrogène et progestérone.

  • Reply Roxane 31 mai 2017 at 20 h 36 min

    Bonjour Kelly,
    Merci pour votre site internet et pour vos précieux conseils.
    J’ai arrêté l’anneau vaginal comme contraception hormonale depuis le mois de novembre 2016 car nous souhaitons faire un bébé. Depuis 2-3 mois j’ai de l’acné, localisé sur le bas des pommettes et le cou. Selon votre description je rempli les 4 itemes. Donc je pense que mon acné est hormonal. J’ai été également très stressé c’est 2-3 derniers mois et je pense que cela a influencé. Mes poussées d’acné sont plus spécifiquement en fin de cycle et encore plus quelques jours avant mes menstruations. Je prend ma température tous les jours et j’ouvule en général à j19. Avec des cycles de 33-34jours. J’ai arrêté aussi tout produit depuis 1 mois. Je me lave le visage avec du savon d’Alep.
    J’ai rendez vous chez le dermatogue dans 2 semaines et j’avoue préférer une solution naturelle. Est-ce que vous pensez qu’une solution naturelle et efficace existe? Que me conseillez-vous ? Pensez-vous que cela est dû à un problème de testostérone? Androgène? Cortisole? Oeustrogene? Progestérone?
    Je vous remercie d’avance.
    Roxane

  • Reply Roxane 31 mai 2017 at 20 h 57 min

    J’ai oublié de préciser que je peux commencer à avoir des boutons au moment de l’ovulation. Et que les 4 jours qui suivent mon ovulation j’ai les mamelons extrement sensibles. Cela peut peut-être aiguiller votre avis. Merci pour tout!!!

    • Reply naturopathe 1 juin 2017 at 10 h 04 min

      Bonjour, J’aimerai bien vous dire quelle hormone pose problème chez vous mais malheureusement cela demande un examen plus approfondi sur différents symptômes. Car en effet si vous avez subi un stress, cela peut être un excès de cortisol qui a perturbé vos cycles, le cortisol est également lié à la glycémie et à l’alimentation. Mais cela peut être également lié à un surplus d’oestrogènes face à la progestérone. Il existe en effet des solutions naturelles principalement en phytothérapie, mais ne connaissant pas votre état de santé en général ce ne serait pas sérieux de vous proposer une plante au hasard. N’hésitez pas à consulter un naturopathe qui sera vous conseiller.

  • Reply Claara AA 28 juin 2017 at 8 h 37 min

    Bonjour à vous, j’ai arrêté ma pilule Jasmine (anti-androgène / drospirénone) que je prenais depuis 8 ans et avant cela Diane 35 pendant 5 ans. Autrement dit depuis l’adolescence je suis sous pilule, j’en ai 28 aujourd’hui. Je l’ai arrêté en janvier et depuis 1 mois maintenant j’ai une poussée d’imperfections sévère localisées autour de la bouche et le long de la mâchoire. Pas de doute acné hormonal donc . J’en ai aussi bien avant, pendant et après mes règles. Je craque, vraiment, cela me laisse des cicatrices énormes. Je sais (et j’espère !!) que ça va sans doute passer car c’est dû à un chamboulement mais que me conseillez-vous pour limiter la poussée et effacer mes cicatrices ? Mes cycles également ne sont plus du tout régulier et surtout très longs (35-40 jours). Je vous remercie d’avance. Clara

    • Reply naturopathe 28 juin 2017 at 14 h 01 min

      Bonjour, En effet à l’arrêt de la pilule les hormones doivent retrouver leurs cycles, en règle général on dit que cela peut prendre 3 mois mais parfois plus. Il y a des solutions naturelles pour diminuer ses effets là et arrêter la pilule le plus sereinement possible. Je vous conseillerais de demander de l’aide auprès d’un(e) naturopathe ou phytothérapeute, les plantes sont à choisir selon votre état de santé en général et antécédents. Idem pour les cicatrices et l’inflammation il existe le MSM, ou la B5, ou le zinc, mais je ne pourrais pas vous dire quel complèment vous conviendra au mieux, ne connaissant pas l’état cutané, votre système digestif, hormonal, etc.

      • Reply Claara AA 28 juin 2017 at 14 h 17 min

        Merci de votre retour. Je comprend qu’il n’est pas facile de conseiller quand on ne sait rien de la personne. Peut-être m’orienter vers une plante ou minéraux qui remplacerait (pas à même dose bien sûr) la drospirénone ou ayant une action anti-androgène ? 2 mois après l’arrêt de ma pilule j’ai eu la peau et les cheveux très gras. 5 mois après mes cheveux graissent moins mais maintenant c’est ces fameux boutons. J’ai une peau mixte et j’ai déjà fait des cures de zinc et pensées sauvages mais sans réel effet.

        • Reply naturopathe 29 juin 2017 at 8 h 17 min

          Quand il s’agit de complémenter au niveau hormonal, il est important d’être suivi par un thérapeute, car s’il s’avère que vous n’avez pas d’excès d’androgène mais un excès d’oestrogène ou un déficit d’une autre hormone, il serait dommage de perturber davantage votre cycle et votre acné. Il existe de nombreux compléments agissant comme anti-androgène : ortie, palmier nain, réglisse, oméga 3, gattilier… Elles comportent toutes plusieurs propriétés et agissent à différent degrés, les plantes ne sont pas anodines, donc je ne pourrais pas vous dire laquelle sera la plus adaptée pour vous et pour une meilleure efficacité.

  • Reply Marie-Do 28 juin 2017 at 12 h 32 min

    Bonjour

    J’ai 44 ans et j’ai arrêté la pilule en Mars que je prenais depuis 8 ans depuis ma grossesse. J’ai des boutons qui forment des bosses sans pustules sur le front uniquement mais pas en surface plutôt sub-cutanee. Est-ce que le Gattilier ou l’Alchemille peuvent me faire du bien pour purger mon front?

    Merci beaucoup

    Marie-do

    • Reply naturopathe 28 juin 2017 at 14 h 11 min

      Bonjour, Le gattilier et l’Alchémille sont des plantes progestérone-like conseillées pour une acné hormonale, il n’y aura aucune efficacité sur un effet « détox » si c’est ce que vous recherchez.
      Si vous avez de l’acné seulement au front je doute qu’elle soit hormonale (même si ça reste une possibilité après un questionnaire plus approfondi). L’acné du front est souvent liée à une faiblesse hépatique ou digestif, ou un excès de transpiration, ou assèchement cutané, produit cosmétique non adapté à votre peau, stress, tabagisme…

  • Reply marie 2 juillet 2017 at 7 h 52 min

    Bonjour,

    Je prends du saw palmetto pour cause d’exces d’androgene : 320 mg / jour sous forme de gélules. Or, j’en ai marre de prendre des gélules chaque jour. J’ai vu qu’un laboratoire le commercialise sous forme homéopathique : SABAL SERRULATA 6 DH, en Savez vous si l’efficacité est équivalente ? Combien faudrait-il prendre de gouttes par jour pour avoir une efficacité équivalente à 320 mg ? Merci d’avance

    • Reply naturopathe 2 juillet 2017 at 8 h 31 min

      Bonjour, il faut poser cette question à un homéopathe. Bonne journée.

      • Reply marie 2 juillet 2017 at 10 h 00 min

        Bonjour
        D’accord, merci pour votre réponse.
        Et sinon, toujours dans mon souci de ne plus avoir de gelules, savez vous si le Saw Palmetto existe sous forme de teinture mère ou autre forme liquide ?

        • Reply naturopathe 2 juillet 2017 at 12 h 54 min

          Vous pouvez en trouver sous forme de teinture-mère, par exemple la marque Ladrôme où 75 gouttes équivaut à 519mg. Donc si vous prenez actuellement 320mg, cela fera 15 gouttes 3 fois par jour. Si vous prenez une autre marque que Ladrôme, prudence la posologie peut être modifiée selon la quantité d’extrait de plantes.

          • marie 3 juillet 2017 at 20 h 37 min

            Merci pour votre réponse. Est ce que ce sera la même efficacité si je prends 45 gouttes le matin à jeun au lieu de 15 gouttes 3 fois par jour ? Je trouverais ça plus facile de prendre la totalité en une fois… Le phytothérapeute que j’avais été voir m’avait par exemple conseillé de prendre l’EPS d’ortie racine / bardane le matin à jeun… Merci

          • naturopathe 4 juillet 2017 at 9 h 34 min

            L’ortie / bardane n’ont pas de rôle hormonal aussi importante que le Saw Palmetto. Il s’agit également de 2 formes différentes entre EPS et teinture-mère. Il n’est pas possible de comparer les 2. Cela dit je préfère toujours conseiller 15 gouttes 3x par jour c’est à dire un dosage progressif sur 24h à la place d’une dose importante le matin qui risque d’être plus fluctuant. Vous pouvez tester ses 2 façons et voir ce qui vous convient le mieux selon résultats obtenus.

  • Reply Eden 20 juillet 2017 at 13 h 35 min

    Bonjour,
    J’ai 24 ans, j’ai de l’acné depuis que j’ai 15 ans, j’ai fait roacutane qui a marché pendant le traitement mais 2 mois après boutons qui reviennent, j’ai passé 7 ans consécutivement sou Diane puis Provames/Androcur puis Triafémi. J’avais des boutons localisées uniquement sur le front (kystes) et peau grasse mais Tout a DISPARU au moment ou j’étais réglé hormonalement par ces contraceptifs, j’avais une peau parfaite, donc je suis quasiment sure que c’est une acné hormonale. Cela fait 2 mois que j’ai arrêté la contraception car j’en avais marre de dépendre de ces produits chimiques et mon acné a repris: UNIQUEMENT SUR LE FRONT, peau grasse, cheveux très gras. (J’ai un taux de TSH à 2,4). et je n’ai jamais fait de test hormonal.
    Pensez-vous que le gattilier peut avoir une action bénéfice contre mon acné?

    • Reply naturopathe 20 juillet 2017 at 16 h 29 min

      Bonjour, Le Gattilier n’est pas la seule plante pour équilibrer les hormones, et a de multiples propriétés dont les résultats dépendront de votre état de santé en général et vos antécédents que je ne connais pas. Je ne peux pas vous confirmer si le Gattilier est une plante faite pour vous.

  • Reply Agnès Way 21 juillet 2017 at 20 h 22 min

    Bonjour,

    J’ai arrêté la plillule Diane 35 il y a plus de 9 mois et depuis ma peau est une réelle catastrophe.
    J’ai des pics d’acné après l’ovulation et cela se calme avec l’arrivée des règles et ma peau est plus lisse jusqu’à l’ovulation.
    Ma gynécologue m’a fait une prise de sang pour vérifier mes hormones et si les androgènes sont très bas, la progestetone est quant à elle, élevée.
    La gynécologue me propose de reprendre la plillule mais à 32 ans j’ai d’autres projets.
    Pourriez-vous me conseiller des plantes pour cette deuxieme partie de cycle?
    Je vous remercie d’avance!

    • Reply naturopathe 22 juillet 2017 at 8 h 51 min

      Bonjour, Je ne peux malheureusement pas vous conseiller une plante ni un dosage par commentaire. Il existe plusieurs plantes avec différentes propriétés pour chacune dont les résultats dépendront de votre état de santé en général et vos antécédents que je ne connais pas.

  • Reply claudia 9 août 2017 at 9 h 15 min

    bonjour,

    je me permets de vous faire part de mon expérience. j’ai arrêté diane 35 après 20 ans de prise par un arrêt progressif sur 11 mois, cela fait 8 mois que je ne la prends plus du tout. résultat + 5 kilos et de l’acné localisé sur les joues et le menton. mon cycle est d’une moyenne de 28 j mais mes règles durent 1 journée. j’ai des symptômes pré menstruels : mal au seins, douleurs pelviennes, et je gonfle avant les règles littéralement…
    il y a qq mois j’avais un pic de boutons à l’ovulation, mais depuis qq cycles le pic s’est déplacé et survient juste après ma journée de règle. (une journée me parait anormal)
    je prends un traitement conseillé par mon homéo dans lequel je prends de la bardane, de l’ortie en gelule, des ampoules de selenium, et une preparation à boire contenant de l’achillea millefolium, origanum majorana herba et fruct, quercus robur cortex, thlaspi bursa pastoris herba, urtica dioica flos. plus des gouttes de luteinium 8DH de l’ovulation à la fin des règles.

    mais je ne vois pas vraiment d’amélioration après plus de 18 mois de prise de ce traitement, je pense qu’un anti androgène me serait bénéfique? qu’en pensez vous? gattilier? houblon? et pour la prise de poids qu’en pensez vous?

    Merci de votre aide car je suis désespérée…

    • Reply naturopathe 9 août 2017 at 13 h 25 min

      Bonjour, je vous remercie d’avoir partagé votre expérience mais malheureusement je ne vais pas pouvoir vous indiquer une plante sans un bilan plus approfondi et sans connaitre vos antécédents et état de santé en général. Je vous confirme qu’après un traitement de 18 mois s’il n’y a pas d’efficacité il faut absolument trouver une alternative car ce n’est pas normal que cela soit aussi long.

  • Reply Anais 10 août 2017 at 12 h 16 min

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce blog très intéressant. Je pense avoir une acné hormonale mais je suis toujours surprise par un fait qui revient chaque mois: ma peau est plus belle (presque sans aucune imperfections) pendant les règles. Juste avant et juste après, les boutons reviennent. Est-ce que cela peut avoir une explication et si oui laquelle ? Généralement, on entend souvent l’inverse…

    Je vous remercie beaucoup pour votre réponse !

    • Reply naturopathe 10 août 2017 at 13 h 44 min

      Bonjour, en effet avoir de l’acné durant les règles est souvent signe d’un excès d’oestrogène mais si ce n’est pas votre cas cela peut être un dérèglement entre progestérone / oestrogène ou un excès d’androgène avec un pic durant l’ovulation (J-15), mais cela peut dépendre également de d’autres facteurs environnementaux, ou digestif, stress, etc.

  • Reply Sbrina 6 septembre 2017 at 9 h 06 min

    Bonjour,
    est ce que vou spourriez me donner des pistes de compréhension : pourquoi est-on déréglé hormonalement ???
    Je n’arrive pas à saisir, et parler génétique alors que cela fluctue ne me semble pas être une explication mais plutot un aveu d’ignorance, avez-vous d’autres pistes de réflexion ?
    Vous remerciant grandement pour votre expertise et vos partages ! 🙂

  • Reply Sophie 8 septembre 2017 at 21 h 17 min

    Bonjour,

    J’ai 36 ans et je prends leeloo G depuis un an et demi et je souhaite arrêter de prendre la pilule. Or j’ai très peur d’arrêter car lorsque j’avais 23 ans j’ai perdu suite à l’arrêt de Mercilon pendant 6 mois beaucoup de cheveux qui pour une part n’ont jamais repoussés…
    Je n’ai aucun doute sur l’origine hormonale de cette chute de cheveux (avec poussée d’acné et augmentation en flèche de la libido concomitante…)
    Que pourrais-je faire ou prendre en prévention d’une telle chute de cheveux ?
    Merci d’avance pour vos conseils précieux.

    • Reply naturopathe 9 septembre 2017 at 15 h 21 min

      Bonjour, La croissance des cheveux peut dépendre directement du taux d’androgènes (hormones masculines). S’il est trop élevé, il peut favoriser la chute des cheveux. Lors de l’arrêt de la pilule il est très courant de voir un dérèglement hormonal avec une chute de cheveux qui se régularise dans les mois à venir (entre 2 à 6 mois). Ainsi, essayez d’éclaircir la piste d’androgène si vous êtes susceptible d’être perturbé par cette hormone, n’hésitez pas à demander de l’aide auprès d’un thérapeute. Si c’est bien le cas, il y a la plante qui s’appelle le Saw Palmetto ou l’Ortie. Bien cordialement,

    Leave a Reply

    WordPress spam bloqué par CleanTalk.