Cheveux, Cosmétique

La chute des cheveux

LA CHUTE DES CHEVEUX


 

Après les rayons du soleil, l’eau salée de la mer, et le chlore dans les piscines, qui ont tendance à agresser et assécher nos cheveux, c’est au tour de l’automne de jouer son rôle. C’est le temps du renouvelement. Les feuilles des arbres tombent et nos cheveux aussi.

 

Vous avez sans doute remarqué une chute plus importante lors du brossage quotidien, nos peignes peuvent accrocher un plus grand nombre de cheveux. Ou bien après avoir pris une douche et séchés nos cheveux. Ou encore sur le drap près de l’oreiller lors du réveil.

 

C’est alors que nous pouvons nous inquiéter et craindre le pire. Mais pas de panique, cette chute de cheveux lors de l’automne est tout à fait naturelle. Pour comprendre pourquoi, nous devons comprendre le cycle naturel de croissance des cheveux.

 
 

QUELQUES NOTIONS

 

La vitesse moyenne à laquelle poussent les cheveux sont de 2,5mm par semaine. Le follicule passe par des cycles de croissance qui lui est propre. Les cycles des différents follicules pileux ne sont pas synchronisés.

 

Celui-ci débute par une phase de croissance active (anagène) où plus cette phase est longue plus le cheveux sera long. Cela va de 4 à 6 ans pour la femme et 2 à 4 ans pour l’homme.

 

En comparaison, la durée totale d’un cycle de croissance pour les sourcils n’est que de 3 ou 4 mois. C’est la raison pour laquelle nos sourcils ne deviennent jamais aussi longs que nos cheveux (ouf!).

 

Cette phase est suivie d’une régression (catagène) au cours de laquelle les cellules de la matrice meurent et la base du follicule de même que le bulbe pileux s’atrophient quelque peu en même temps qu’ils sont repoussés vers l’épiderme. La phase de régression ne dure que 3 semaines.

 

Le follicule passe ensuite à une phase de repos (télogène) durant 1 à 3 mois. Après la phase de repos, la partie soumise à l’activité cyclique du follicule se regénère. La matrice se réactive alors et forme un nouveau cheveux qui remplacera celui qui est tombé.

 

Dans une étude publiée dans la revue de dermatologie, les scientifiques ont suivi plus de 800 femmes en bonne santé pendant six ans et ont constaté que nous avions plus de cheveux en phase de repos lors du mois de Juillet, la lumière et la chaleur accélérant le cycle de croissance. Une fois l’automne, les cheveux parviennent à leurs fins de cycle entraînant une chute plus importante.

 

La durée de vie des cheveux est variable et semble régie par un grand nombre de protéines. Un faible pourcentage des follicules pileux étant simultanément en phase de régression, nous perdons, de façon normale, et selon les saisons, entre 50 et 100 cheveux par jour sur un total de 100 000 à 150 000.

 
 

CE QU’IL FAUT APPORTER

 

L’automne n’est bien sûre pas la seule raison à la chute de cheveux, plusieurs autres facteurs peuvent contribuer à la perte de cheveux naturelles.

 

Tout comme la peau, l’état des cheveux est un signe extérieur de la santé venant de l’intérieur. Les cellules qui composent chaque racines de cheveux ont besoin d’un approvisionnement régulier en nutriments essentiels.

 

  • LES PROTEINES

shutterstock_146376080Des régimes alimentaires pauvres en nutriments peuvent causer la chute des cheveux, dû à l’absence de vitamines et de protéines indispensables à la synthèse de la kératine. Les cheveux sont essentiellement composés de protéines, ainsi vous devez vous assurer d’avoir suffisamment de protéines dans votre alimentation. C’est crucial pour avoir des cheveux forts et en bonne santé. Sinon au risque de voir vos cheveux devenir secs, cassants et ternes.

 

Essayez d’inclure une source de protéines dans votre alimentation à chacun de vos repas. Vous pouvez choisir des aliments animales ou végétales : poulet, dinde, poisson, œufs, légumineuses (lentille, pois secs, haricots…), oléagineux (noix, amande…).

 

  • LE SOUFRE

Le soufre est souvent désigné comme le « minéral de la beauté ». Il intervient dans la formule de deux acides aminés naturels, la cystéine et la méthionine et, par conséquent, dans de nombreuses protéines dont la kératine qui est le constituant principal des phanères (cheveux, ongles, dents, poils) et de la couche superficielle de l’épiderme. Le soufre, donc, fortifie les cheveux et les ongles et contribue à la santé de la peau. On peut le trouver dans l’ail, l’œuf, la viande, l’oignon, le poisson et fruits de mer…

 

  • LE ZINC & SELENIUM

La protection du cuir chevelu implique d’autres minéraux importants, notamment le zinc et le sélénium. Cet oligo-élément est un antioxydant puissant et il est important pour la santé de vos cheveux. Un manque de zinc peut conduire à la perte de cheveux et un cuir chevelu sec et cassant. Vous trouverez du zinc dans les huîtres, mais aussi dans le bœuf et l’agneau, dans de nombreuses graines (de sésame ou de courge notamment), dans le germe de blé et céréales complètes.

 

  • LES VITAMINES B

Les vitamines du groupe B sont bénéfiques à tous types de cheveux. Elle aide au renouvellement des cellules du folllicule pileux. Certains aliments sont particulièrement riches en vitamines B tels que les légumes secs, les céréales complètes, les légumes à feuilles vert foncé, le pollen, levure de bière, germe de blé, algues marines, etc. Il est conseillé de manger chaque jour des fruits et des légumes frais pour permettre de faire le plein de vitamines B.

 

  • LES OMEGAS 3

Les acides gras essentiels tels que l’oméga 3 sont des graisses importantes pour notre organisme, car il ne peut pas les synthétiser lui-même, et doit donc être obtenu par l’alimentation. La santé de la peau, et donc du cuir chevelu, dépend en effet d’un bon apport en acides gras. Comme notre alimentation est généralement déjà assez riche en oméga-6, qui sont présents dans la plupart des huiles végétales, faites particulièrement attention à votre apport en oméga-3 : poissons gras et noix en sont particulièrement riches.

 

  • LE FER

Le fer est un minéral particulièrement important pour les cheveux. Une carence en fer est une cause majeure de la perte de cheveux. Le follicule pileux et la racine sont alimentés par un approvisionnement en sang riche en nutriments. Lorsque les taux de fer tombent en dessous d’un certain seuil, vous pouvez souffrir d’anémie. Cela perturbe l’apport de nutriments au niveau du follicule, ce qui affecte le cycle de croissance des cheveux. Le fer se trouvant dans les produits d’origines animales mais aussi végétales, en incluant des épinards, brocoli cru ou cuit, choux de Bruxelles cuits, chou-fleur cru ou cuit, pois mange tout cuit, poivron rouge cru. Et de de limiter voir à éviter le café, le thé, riche en tannins et freinant l’absorption du fer. Ainsi que la consommation de produits laitiers.

 

  • LA VITAMINE C

La vitamine C favorise l’absorption du fer. Ainsi les aliments riches en vitamine C sont idéals à manger en conjonction avec des aliments riches en fer. Ou bien de terminer un repas par un fruit riche en vitamine C. Les meilleurs sources sont : orange, kiwi, cassis, fraise, pamplemousse, papaye, canneberges etc. La vitamine C aide notamment à la production de collagène qui renforce les capillaires.

 
 

MAIS AUSSI…

     

  • REEQUILIBRER LA FLORE INTESTINALE

shutterstock_148463066Une flore intestinale déséquilibrée et appauvrie peut entraîner une chute de cheveux, dû à une alimentation trop transformée et industrielle, dû à une hyperacidité, un déséquilibre acido-basique, à la prise de médicament, un foie surmené, des carences…

 

La flore joue un rôle très important dans l’absorption et la métabolisation des aliments. Une flore intestinale saine est primordiale pour avoir une peau saine, des cheveux et des ongles forts.

 

La flore digestive, appelée « le microbiote », est constituée de milliard de bactéries. Ce sont des organismes vivants qui ensemble, jouent le rôle d’un véritable « organe » irremplaçable, établi en écosystème et produisant, grâce à d’innombrables réactions chimiques, des substances bénéfiques à l’organisme.

 

Il peut être bénéfique de prendre soin de ses intestins tout au long de l’année en leur apportant plein de « bonnes » bactéries et d’éviter des aliments perturbateurs.

 

Il est fréquent pour les personnes souffrant de chute de cheveux d’avoir un déséquilibre de cette flore. Il est donc important de tout mettre en oeuvre pour la rééquilibrer.

 

  • EVITER LES COSMETIQUES « CHIMIQUES »

Certains composants peuvent être absorbés par le sang et entraîner des allergies, et une asphyxie progressive des bulbes, entraînant une détérioration profonde du cheveu. Ces agressions répétées pendant des années finissent par provoquer une chute de cheveux quotidienne. Il peut s’agir de shampooing et après-shampooing trop quotidien comprenant des noms chimique tels que : ammonium lauryl sulfate, phénoxyéthanol, polyéthylène glycol, polyprolène glycol, polyquaternium, sodium laureth sulfate… Mais aussi les mousses ou gels coiffants, laques, colorations chimiques…

 

  • GERER SON STRESS

Parfois un stress émotionnel ou physique peut conduire à la perte des cheveux, il peut même s’agir de l’élément déclencheur. Le stress est capable de mettre un certain nombre de follicules pileux dans une phase de repos, ce qui interrompt la croissance des cheveux. Plusieurs mois plus tard, les cheveux reliés aux follicules affectés se mettent à tomber subitement et en plus grande quantité que la normale. C’est certainement la forme de perte de cheveux liée au stress la plus commune.

 

  • AVOIR SUFFISAMMENT D’HEURE DE SOMMEIL

Le sommeil est très important. C’est le temps à votre organisme pour se nettoyer, de récupérer et se regénérer. Il est prouvé qu’il vaut mieux éviter les décalages horaires allant à l’encontre du soleil, c’est à dire se coucher tard, se lever tard alors que le soleil fait l’inverse. Nous sommes fait pour vivre le jour et non la nuit. Si le sommeil est de mauvaise qualité, cela peut entraîner de multiples effets secondaires dont la chute de cheveux.

 

  • FAIRE DE L’EXERCICE PHYSIQUE

Une activité sportive permet d’apporter de l’oxygénation à l’organisme bénéfique aux cheveux puisque le corps pourra se débarrasser plus facilement des toxines accumulées.

 
 

MASQUE MAISON ANTI-CHUTE

 

shutterstock_256438927

  • 2-3 cuillères à soupe de poudre d’ortie piquante
  • 2-3 cuillères à soupe de poudre de shikakai
  • Option : ajoutez 1 oeuf
  • A mélanger avec de l’eau jusqu’à une consistance d’une pâte.

 

Appliquez sur l’ensemble des racines (et longueurs si le masque ne vous assèche pas le cheveu).

Laissez poser un minimum de 30 minutes. Certaines laissent durant 2 à 3 heures sous un bonnet de douche.

Puis rincez les cheveux à l’eau. Un shampooing n’est pas nécessaire, la poudre de shikakai lave les cheveux et le cuir chevelu en douceur.

 

Pourquoi la poudre de shikakai et d’ortie piquante ?

La poudre de shikakai favorise la pousse des cheveux, redonne brillance et force aux cheveux et limite la formation des pellicules.
L’ortie piquante est un fortifiant capillaire naturel, il apporte les minéraux et vitamines nécessaires pour renforcer les cheveux et leur rendre leur beauté naturelle.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.