Spasmophilie, Système nerveux

Les vertiges

LES VERTIGES


 

Les vertiges sont un symptôme angoissant et paralysant, il s’agit d’un trouble du système de l’équilibre, le « système vestibulaire » qui donne une illusion de mouvement de l’environnement immédiat par rapport à la personne qui en est atteinte.

 

Le mouvement ressenti est le plus souvent circulaire, mais il peut aussi s’apparenter à un basculement du sol et du plafond ou même à une sensation de chute.

 

Parfois, la sensation est si forte qu’elle peut causer des nausées, vomissements, une perte d’équilibre, sueurs, baisse auditive, baisse de la vision, maux de tête, faiblesse musculaire…

 

Cela peut durer quelques minutes, ou plusieurs heures de façon isolée ou répétée. Dans ce dernier cas, il est alors important de vérifier plusieurs causes tels que la pression artérielle, un système immunitaire affaiblie (rhume, grippe, congestion des sinus…), une anxiété trop importante, une hypoglycémie, migraine avec aura, effet secondaire d’un médicament, une maladie de Ménière, POTS etc… et bien sûre de vérifier auprès d’un ORL le canal auditif.

 

Ainsi il n’existe pas une cause possible, mais plusieurs qui est propre à chacun.

 

Il est intéressant de noter les moments de vertiges dans un journal avec les symptômes accompagnés. On peut se rendre compte que les vertiges s’accentuent plutôt le matin, ou le soir, au levée, après les repas… L’objectif est de comprendre les facteurs qui les ont provoqués, afin de pouvoir les éviter dans le futur.

 
 
 

QUELQUES RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES

 

  • Boire de l’eau. Une déshydratation provoque et peut aggraver des vertiges. Possibilité d’ajouter du jus de citron frais qui peut hydrater rapidement le corps et offre un sentiment d’énergie et de fraîcheur instantanée.

 

  • Boire des tisanes de gingembre. Elle stimule la circulation sanguine vers le cerveau et d’autres parties du corps, ce qui permet de réduire l’intensité de vertiges.

 

  • Une carence en magnésium est une cause sous-jacente de vertige. Le magnésium est un minéral essentiel pour équilibrer le système nerveux et musculaire. Les aliments qui sont riches en magnésium sont les noix, les amandes, les haricots secs, les lentilles, les céréales complètes, le cacao, certains poissons et crustacés, eau en bouteille…

 

  • Augmenter l’apport alimentaire en acides gras essentiels et de poisson gras pour aider à réduire l’inflammation et augmenter la circulation des micro-capillaires des oreilles. Les aliments qui sont riches en acides gras essentiels comprennent le poisson type maquereau, anchois, saumon, sardine, alose, thon…, les graines de lin, les noix, les amandes, les graines, les avocats, huiles végétales…

 

  • Réduire les graisses saturées dans l’alimentation pouvant promouvoir la congestion circulatoire et provoquer un blocage. Les aliments tels que les huiles rances, frits et les aliments gras, les frites, les pâtisseries industrielles, la margarine, à vérifier chaque plats préparés ou biscuits si présence de graisses hydrogénées, partiellement hydrogénées, graisses trans, les graisses insaturées : huile de palme, de tournesol, de maïs, de soja…

 

  • Augmenter l’apport en antioxydants dans l’alimentation comme les baies, raisins secs, myrtille, pruneau, ail, chou, fraise, épinard, prune, brocoli, betterave…

 

  • Avoir une glycémie stable en privilégiant les aliments à IG bas à moyen et diminuant les aliments à IG élevé (surtout à jeun) : céréales raffinées et farines blanches (pain blanc, viennoiseries, plats cuisinés, céréale du petit déjeuner), riz blanc, sucre blanc, pommes de terre…

 

  • Vérifier s’il y a une intolérance ou sensibilité alimentaire.

 

  • Surveiller s’il y a rétention d’eau dans l’organisme.

 

  • Diminuer l’alcool et la caféine. Arrêter de fumer. Ces substances altèrent la pression sanguine pouvant provoquer des vertiges.

 

  • Et bien sûre… Eviter le stress au quotidien.

 
 

LA COHERENCE CARDIAQUE

 

La profonde respiration est l’un des meilleurs moyens pour faire face aux vertiges, elle permettra de fournir une quantité suffisante d’oxygène au cerveau, qui à son tour va détendre le système nerveux et réduire les étourdissements.

 

Pour débuter cette pratique on se met dans un endroit calme et on se recentre sur sa respiration.

 

On compte dans sa tête cinq secondes sur l’inspiration et on expire cinq secondes sur l’expiration. Une minute suffit pour ressentir des résultats et se sentir plus détendue. L’idéal étant de faire l’exercice sur cinq minutes.

 

Il est possible au départ de ne pas tenir ces cinq secondes, ne vous inquiétez pas, cela viendra avec l’expérience.

 

Une fois bien en main l’exercice, vous pouvez la pratiquer n’importe où : chez vous, au bureau, dans la voiture, dans les transports en commun, dans une file d’attente…

 

Que cela soit de temps en temps, ou lors d’une apparition de crise ou bien plusieurs fois par jour.

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.