Browsing Tag

acné

Cosmétique

Quelle huile végétale choisir

QUELLE HUILE VEGETALE CHOISIR ?


 

Les huiles sont des hydratants idéales pour la peau, ce n’est plus un secret. Le choix de ces huiles compte vraiment, surtout si vous souffrez d’acné, d’imperfection du visage.

Certaines huiles végétales peuvent être très comédogène, et donc créer des comédons. Il serait malheureux de se priver d’une huile parce que nous avons de l’acné. Alors qu’il suffit de bien la choisir !

 

Choisissez avec soin vos huiles : pressée à froid, non raffiné et biologique. Certaines de ces huiles doivent être réfrigérées après ouverture, assurez-vous de lire les étiquettes, sinon elles peuvent vite rancir.

 

Plus l’huile sera comédogène plus elle obstruera vos pores, et donc plus d’acné, plus de comédons. Ce qui n’est pas l’effet souhaité. Alors qu’une huile non comédogène n’exagérera pas le problème.

 

Le niveau de comédogénicité est noté sur une échelle de 0 – 5.
0 étant non-comédogène, 5 étant fortement comédogène.

Pour les peaux à imperfections, il va falloir éviter l’utilisation des huiles végétales ayant un indice supérieur à 2. Préférez plutôt les huiles ayant une note 0 ou 1.

 

Indice Comédogénicité 0 – pas du tout comédogène

 

  • Argan
  • Avocat
  • Babassu
  • Baobab
  • Camelia
  • Cameline
  • Carthame
  • Chanvre
  • Jojoba
  • Karité
  • Noisette
  • Son de Riz
  • Tournesol

 

Indice Comédogénicité 1 – peu comédogène

 

  • Calendula
  • Carthame
  • Chaulmoogra
  • Grenade
  • Neem
  • Nigelle
  • Pépin de raisin
  • Ricin
  • Sésame
  • Soja

 

Indice Comédogénicité 2 – moyennement comédogène

 

  • Amande douce
  • Abricot
  • Argousier
  • Bourrache
  • Macadamia
  • Onagre
  • Tamanu/Calophylle

 

Indice Comédogénicité 3 – comédogène

 

  • Cacao
  • Coton
  • Rose musquée

 

Indice Comédogénicité 4 – assez comédogène

 

  • Coco
  • Lin
  • Noyau de pêche

 

Indice Comédogénicité 5 – très comédogène

 

  • Germe de Blé

 

 

Exemple d’huile adaptée à votre peau :

Pour les peaux acnéiques et grasse : Jojoba, Avocat, Chanvre, Nigelle
Pour les peaux mixtes : Pépin de raisin, Carthame, Argousier…
Pour les peaux sèches : Amande douce, Argan, Onagre…

Cosmétique

Exfoliant visage anti-imperfection

EXFOLIANT VISAGE ANTI-IMPERFECTION


 

Voici un gommage très simple si vous avez des petites imperfections ou de l’acné.
Nous avons besoin de 3 ingrédients seulement :

 

20150425_152752. Le MIEL, un ingrédient naturel dans les traitements de beauté, à la fois pour ses propriétés hydratantes mais aussi anti-bactériennes, le rendant parfait pour les traitements de l’acné.

 

. La CANNELLE, qui est un antiseptique naturel, il va chasser les bactéries et va stimuler la circulation sanguine pour fournir à la surface de votre peau beaucoup d’oxygène et de nutriments nécessaires.

 

. Les flocons de NOIX DE COCO vont permettre de créer le gommage, cet effet peeling. Plus les flocons seront petit plus le gommage sera doux.

 

RECETTE

 

  • 1 cuillère à café de noix de coco râpée
  • 1/2 cuillère à café de Cannelle moulue
  • 2 cuillère à café de miel (choisir un miel simple et très liquide)

 

Mélanger tous les ingrédients.

C’est prêt !

 

A appliquer sur l’ensemble du visage. Laissez poser 1 ou 2 minutes, pas plus.
Ensuite commencer à faire quelques mouvements circulaires et rincer à l’eau tiède.

 

Vous pouvez ensuite adoucir votre peau avec un hydrolat tels que l’eau de rose.

 

VARIATION

 

20150422_185458La cannelle peut être remplacée par le curcuma qui est bien connu pour ses effets anti-inflammatoires. A utiliser sous le même dosage que la cannelle. L’inconvénient est que le curcuma laisse une coloration jaune sur la peau. Non permanente, elle part au second lavage voir dans la nuit sur votre oreiller. Disons que c’est plus contraignant mais très efficace.

 

Acné

Acne et troubles digestifs

 ACNE ET TROUBLES DIGESTIFS

 

Les personnes souffrant d’acné sont souvent perdues avec leur peau. Malgré tout le travail et l’effort donné rien ne semble fonctionner. Il est souvent difficile de cerner le problème : Hormonal ? Hygiène ? Stress ? Sédentarité ?

 

shutterstock_170140268Et si c’était digestif ?

 

Très souvent, le problème se trouve dans l’intestin. Les personnes acnéiques montrent une prévalence plus élevée à des problèmes gastro-intestinaux.

 

Et beaucoup de gens ne sont même pas conscients qu’ils ont des problèmes intestinaux. Parce que les symptômes peuvent être très subtile avant que cela ne devienne sérieux.

 

J’ai moi-même fait l’expérience. Durant 10 ans, j’ai souffert de l’acné. J’ai vu de nombreux dermatologues en vain. On m’a proposé des traitements lourds habituels très connus. Il me semble les avoir tous testés. Mon acné ne répondait à aucun de ses traitements. J’ai vécu des améliorations puis des chutes, et encore des chutes…

Jusqu’au jour où j’ai connu la naturopathie. Je me suis rendu compte que ses traitements n’avaient fait qu’empirer la faiblesse que j’avais sur mon intestin.

 

Le jour où j’ai commencé à soigner mon intestin, mon acné est parti spontanément, du jour au lendemain. Quand je re-pense à toutes ses années, mon acné était un signe d’alarme que mon organisme m’envoyait dès l’âge de mes 15 ans.

 

Au fil des années et de traitements, mon intestin est devenu poreux, la barrière intestinale altérée, et donc la muqueuse ne pouvait plus remplir sa fonction de tri sélectif.

Le foie et le système immunitaire faisait alors tout leur possible pour éliminer ces toxines mais c’était loin d’être suffisant.

 

 Existe-t-il des études établissant une connexion entre l’intestin et la peau?

 

En 2011, Whitney P. Bowe et Alan C. Logan ont publié un document où ils ont évalué la connexion entre l’acné et l’intestin. Voici certaines de ses informations importantes :

 

    • Les symptômes gastro-intestinaux tels que la constipation, mauvaise haleine, et le reflux gastrique sont plus fréquentes chez les personnes atteintes d’acné.

 

    • L’hypochlorhydrie est commun chez les personnes atteintes d’acné. C’est un facteur de risque important pour les petites proliférations bactériennes intestinales qui sont à nouveau liées à une augmentation de la perméabilité.

 

    • Des études ont montré une augmentation de la perméabilité intestinale chez les patients atteints d’acné.

 

    • Une enquête en Russie a indiqué que 54% des patients atteints d’acné ont marqué une modification de la microflore intestinale.

 

    • Les probiotiques ont montré un résultat potentiel dans le traitement de l’acné.

 

    • Les probiotiques peuvent aider à la régularisation des niveaux d’insuline.

 

    • Les mauvais choix alimentaires – haute teneur en graisses, sucres, indice glycémique élevé, pauvre en fibres – entraînent une augmentation de la perméabilité à travers la barrière intestinale, qui à son tour conduit à une inflammation, un stress oxydatif, une résistance à l’insuline. L’ensemble augmente la réactivité de ces endotoxines.

 

Il est donc recommandé d’examiner dès à présent le fonctionnement de votre système digestif, surtout si vous souffrez de symptômes tels que ballonnements, constipation, diarrhée, nausées, flatulences, reflux, indigestion, gargouillement…

Même si le symptôme est subtil et occasionnel, ne faites pas l’impasse. Il est important de le souligner.

Astuces : Faites-vous un calendrier de vos symptômes et voyez si le soucis revient régulièrement selon vos pics d’acné. Cela peut être une première piste.

 

 Foie surchargé

 

shutterstock_192546029On y échappera pas, nous ne pouvons pas parler de l’acné digestif sans parler du foie.

 

Toutes les toxines qui entrent dans votre corps depuis une source externe ou ceux qui sont générées par les activités cellulaires quotidiennes naturelles sont répercutées à votre foie pour être désactivées, traitées et éliminées.

 

Votre foie a plus de 400 fonctions et son rôle dans la désintoxication est une de ses fonctions les plus importantes. Si votre corps a un niveau élevé de toxines alors votre foie délaissera sa fonction d’élimination pour dévier les excès sur d’autres voies de désintoxication qui sont

                                            les poumons ou la peau!

 

Si vous souffrez d’acné, il y a une forte possibilité que votre foie est devenu surchargé, votre corps est devenu très toxique et votre peau vous montre les signes de ce déséquilibre. Vous pouvez commencer à prendre soin de votre foie très rapidement.

Acné

EST-CE QUE VOTRE ACNE EST HORMONALE ?

EST-CE QUE VOTRE ACNE EST HORMONALE ?

COMMENT LE SAVOIR ?


 

shutterstock_77777350

De tous les symptômes qui causent des ravages dans la vie des femmes quand elles sont aux prises avec des difficultés hormonaux, il semble que l’acné soit au sommet de la liste.

 

Il n’y a pas d’âge pour avoir de l’acné et je veux que vous sachiez que vous n’êtes pas seule. Vos préoccupations sont réelles et valides. 

 

Souhaiter une peau claire n’est pas une question de vanité, ni de faits de la société moderne parce que tous les magazines et presse people nous montrent des tops models photoshopés. Non, c’est beaucoup plus compliqué, l’acné existe depuis des générations et de nombreuses jeunes filles sont tombées en dépression et se sentent rejetées.

 

Vous méritez la même compassion que toute personne ayant un problème de santé chronique. Il s’agit d’un symptôme comme un autre, et ces changements hormonaux peuvent engendrer des imperfections sur la peau.

 

Pourquoi moi et pas les autres ?

 

Certaines d’entre nous ont des boutons, et d’autres pas. Injustice ? Qu’ai-je fait pour mériter ça ? Non, ce n’est pas de votre faute ni celles des autres mais tout simplement d’une composante génétique.

 

Vous avez tendance à répondre à un problème interne par de l’acné soit par un trouble hormonal, ou bien des problèmes intestinaux, ou encore un excès de toxines… et d’un certain côté c’est tant mieux, car l’acné est un grand signe d’avertissement qui est de vous montrer que votre corps subit un dérèglement et a besoin de soutien et d’attention.

 

Quelles hormones me concernent ? 

 

shutterstock_199519043

Quelques notions avant tout. Le cycle menstruel moyen est de 28 jours, et chacun de ces jours subit un épisode hormonal différent. Nous pouvons diviser ce cycle en 2 :

 

Dans la première moitié du cycle menstruel, l’hormone oestrogène est prédominante et la plus courante des conditions hormonales liées à l’acné. C’est un déséquilibre très commun, à l’origine de la plupart des poussées d’acné avant les règles, par exemple.

 

Cela dit il est rare de souffrir seulement d’une dominance en œstrogènes mais plutôt d’un déséquilibre accolé à d’autres soucis hormonaux tels qu’avec la seconde moitié du cycle qui concernera : la progestérone. Elle aura tendance à stimuler la production de sébum. Fabriqué en excès, il y a une hyper-séborrhée et cela ne produit rien de bon à votre peau. Elle va nourrir les bactéries qui vont eux-mêmes augmenter les poussées et les inflammations. Et comme les niveaux d’augmentation de la progestérone gonfle la peau, les pores seront fermés et comprimés.

 

En parrallèle, une 3ème hormone : la testostérone (l’hormone mâle fabriquée en petites quantités par des femmes) reste à un niveau constant mais peut s’avérer être, avant et pendant la menstruation, relativement plus élevée que les 2 autres hormones précédentes. En outre, les niveaux de testostérone plus élevés autour de la menstruation active davantage les glandes sébacées de faire encore plus de sébum. Il y a alors plus d’hormones masculines que féminines.

 

La dernière mais pas la moindre : le cortisol, grand déclencheur d’acné. Hormone indirecte de l’acné, fabriquées par les glandes surrénales, est un messager chimique ayant pour but de stimuler la sécrétion d’androgènes et donc de testostérone : les hormones de la force, de l’énergie. En plus de perturber les hormones, et de stimuler les glances sébacées en rendant la peau beaucoup plus grasse, le cortisol augmente la glycémie et la possibilité d’une résistance à l’insuline. A chaque fois que nous sécrétons du cortisol, c’est un désastre cutané potentiel direct.

 

Acné hormonal ou non ?

 

Il y a quelques indices pour vous aider à déterminer si oui ou non votre acné est liée aux fluctuations de vos hormones :

shutterstock_198588641

    •  Le calendrier de vos imperfections selon le calendrier menstruel

Pour de nombreuses femmes, la semaine avant le cycle menstruel est le moment où les symptômes sont nombreux alors que pour d’autres se sera pendant les règles, ou même pendant l’ovulation.

 

  • L’emplacement de votre acné

L’acné située sous les pommettes, le long de la mâchoire, autour de la bouche est souvent plus susceptibles d’être liés à des problèmes hormonaux que l’acné sur le front ou le nez.

 

    • La forme, la taille, la sensation et l’apparence de votre acné

L’acné hormonal tend à être profonde, kystique, et sensible au toucher. Vous pouvez sentir une sensation de douleur ou de pression même si vous n’y touchez pas. Ce type d’acné est susceptible de laisser une cicatrice, et peut ne pas répondre aux crèmes & soins anti-acnés.

 

    • Les traitements de votre acné répond à (ou ne répond pas à)

Si votre acné va mieux ou pire avec les méthodes de contraception, les hormones sont certainement derrière le problème. De même, si les traitements classiques ne semblent pas travailler, il y a une bonne chance pour que ça soit les changements hormonaux qui affectent votre peau.

 

Plus vous répondez à « oui » à ces 4 indices, plus il est probable que votre acné ait une composante hormonale.