Browsing Tag

Radicaux libres

Alimentation, Antioxydants

Le stress oxydatif

LE STRESS OXYDATIF


 

La signification du mot stress dans l’expression « stress oxydatif » est différente du mot stress liée à la tension psychique. Le stress oxydatif est une agression biologique complexe.

 

Le stress oxydatif se définit comme la balance négative entre une production de radicaux libres et l’ensemble de vos défenses antioxydantes.

 

Vous avez certainement entendu parler des vitamines antioxydants comme la vitamine C ou la vitamine E, du bêta-carotène, du sélénium, voir du lycopène de la tomate.

 

Ce sont des molécules, venant de règne végétal ou animal qui nous protègent de l’agression des espèces chimiques réactives issues de l’oxygène que nous respirons, les radicaux libres.

 

Si les radicaux libres sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps, ils peuvent également être nuisibles s’ils sont fabriqués en trop grande quantité.

 

Ainsi nos défenses antioxydants sont dépassées, soit elles sont défaillantes par une insuffisance d’approvisionnement en alimentation pas assez riche en antioxydants.


 
Soit l’agression est trop forte, entraînant ainsi une augmentation de la production de radicaux libres. Dans ce dernier cas, les causes principales sont :

 

  • Le tabagisme
  • L’alcool
  • Les UV ou exposition au soleil de manière prolongée
  • La pollution
  • Utilisation de produits chimiques, polluants
  • L’alimentation pro-oxydante
  • L’obésité ou surcharge pondérale
  • Le sport intensif de plus d’une heure par séance en semi-professionnel ou professionnel
  • La fatigue
  • Le stress, le surmenage
  • Le vieillissement
  • Les maladies

 

GARDER UN BON EQUILIBRE

 

Plusieurs méthodes ont été développées pour juger le potentiel antioxydant des aliments. Le test ORAC mis au point par des scientifiques américains a créé une liste répertoriant ces aliments. 

 

Plus le chiffre est grand, plus l’aliment est antioxydant.

 

Par exemple, le concombre se retrouve en bas de liste ayant l’indice le plus faible, alors que le pruneau ou les myrtilles se retrouvent en tête de liste avec un indice élevé.

 

Il est important d’enrichir au quotidien son alimentation en anti-oxydant sans que cela soit une obsession.

 

Même si 2 ou 3 kiwis sont nécessaires pour apporter 100mg de vitamine C recommandés quotidiennement, ne consommez pas ce seul fruit tous les jours encore, et encore… Idem en buvant un demi-litre de jus de carotte chaque matin. Cela pourrait entraîner des perturbations. Une alimentation anti-oxydante ne doit pas devenir pro-oxydante.

L’important est de varier les couleurs, les saveurs et les plaisirs ! Les bienfaits seront encore plus multipliés et enrichis.

 

QUELQUES CONSEILS

 

  • Consommez plusieurs portions de fruits et légumes par jour à indice ORAC élevé : raisins secs, myrtille, pruneau, ail, chou, fraise, épinard, prune, brocoli, betterave…. Variez-les chaque jour.
  • Choisir des fruits et légumes biologique pour les éplucher le plus finement possible et consommer la peau à chaque fois que c’est possible. La majorité des vitamines et minéraux sont stockés sous la peau ainsi que les pesticides !
  • Evitez les produits industriels et plats préparés comprenant des conservateurs, colorants… ou qui ont subits différents traitements diminuant considérablement les anti-oxydants présents.
  • Limitez voir à éviter les cuissons trop grillées type grillade, barbecues dû à une réaction chimique appelé réaction de Maillard.
  • Limitez les aliments à index glycémique élevé. On ne répétera jamais assez que les aliments à IG élevé déclenchent, dès leur absorption, une hyperglycémie importante et durable qui aboutissent à des effets délétère sur l’organisme.
  • Offrez-vous le plaisir d’un ou deux verres de vin rouge par jour, et plutôt tannique. Pas trop ! Attention un excès va entraîner à l’inverse un stress oxydatif !
  • Prenez vos repas au calme et fuyez le stress. Privilégiez le plaisir et la convivialité.
  • Pratiquez une activité physique douce et régulière.

Vous l’aurez compris, tout est question d’équilibre, et de manger ni trop, ni trop peu, tout en variant ses sources d’aliments.