La confusion d’une alimentation saine

La confusion d’une alimentation saine

 

manger sainementOn me dit souvent en consultation ou par message « je mange sainement » « je fais tout ce qu’il faut et pourtant, je souffre de ballonnement, reflux, colique, acné… « . Mais, qu’est-ce que c’est de manger « sainement » ?

Il y a eu des études réalisées indiquant que les crudités permettent de garder les vitamines & minéraux et que nous devrions en ajouter dans nos assiettes.

Les graines sont riches en anti-oxydants, en fibres… il faut en ajouter dans nos plats. Pour une cause écologique, environnementale, il faut manger moins de viande. Pour la richesse en prébiotique, manger des brocolis, des choux…

Et ainsi de suite… remplis de bons conseils. Mais que vous indique votre système digestif ? Est-ce qu’il accepte tous ces changements ?

Nous sommes tous uniques et notre flore intestinale également. Manger « sainement » est une vision de l’alimentation. Celle-ci peut être différente selon ce que nous pensons être « sain » ou pas. Cela n’indique pas qu’il s’agit d’une alimentation adaptée pour vous, personnellement. L’alimentation classique dite « saine » ne vous correspond peut-être pas.

 

Comment le savoir ?

Tout simplement en prenant conscience que malgré ces modifications, vos symptômes digestifs ne s’améliorent pas, voir empirent. Si cela se présente, écoutez-vous et n’insistez pas.
Ce n’est pas parce que vous avez lu dans un magazine qu’un aliment était bon pour la santé, qu’elle le soit pour vous.

C’est vos organes digestifs qui décident, pas votre intelligence.

 

Certains systèmes digestifs ont des difficultés à cette alimentation « saine » moderne, surtout si elle part dans le surplus. Je ne parle pas des extrêmes : frugivore, crudivore, vegan, etc. Mais simplement d’une accumulation quotidienne, jour après jour pouvant alimenter une inflammation silencieuse.

Par exemple, manger des graines, des légumineuses, des crudités, des super-aliments… oui c’est une excellente idée, et c’est vrai ils sont bons pour la santé. En revanche, prudence si vos intestins sont fragiles et que ces aliments deviennent récurrents tous les jours, et que vous en aviez jamais mangé auparavant.

Si vous commencez à ressentir des nausées, reflux, ballonnement, flatulence en excès, colique, fatigue, troubles cutanés, baisse de tension, voir des carences au long terme, regardez aussitôt votre alimentation et tentez de modifier votre alimentation même si elle vous paraît « saine » à priori. Car les symptômes digestifs que vous ressentez vous indiquent que l’alimentation que vous avez actuellement n’est pas adaptée pour vous.

 

Si je prends mon exemple,

Je mange selon ce que m’indique mon intestin irritable et pour moi, c’est manger « sainement ».

J’ai une alimentation très traditionnelle, de « grand-mère » on peut dire.

Je ne mange aucune graines, occasionnellement des légumineuses, des crudités raisonnablement, légumes majoritairement cuits. Je mange des protéines animales, produits laitiers (yaourt, fromage de source chèvre, brebis).

alimentation saine

J’ai une intolérance aux céréales qui alourdit considérablement ma digestion, et aggrave mon acné, et mes troubles articulaires. Je ne me les interdis pas, mais je les ajoute à mes repas à juste dose et surtout à « ma » dose personnelle, en favorisant au quotidien d’autres sources de glucides.

Mon alimentation, selon certaines personnes, pourrait ne pas être « healthy » dans le sens où aujourd’hui « manger sain » c’est manger des céréales accompagnés de légumineuses et crudités parsemés de graines. Un plat typique que l’on aperçoit régulièrement et qui ferait repartir l’inflammation de mon intestin irritable.

Si on prend maintenant l’exemple de la photo à droite, il faut un système digestif très solide pour supporter une fermentation d’une assiette complète de légumineuses, crudités et de graines. Tous le monde ne peut pas digérer ce buddha bowl.

 

Résultat des courses

Ecoutez votre organisme à tout prix. Lui seul est capable de vous indiquer votre alimentation, bonne pour vous. Il est important de se remettre en question.

A retenir : En modifiant votre alimentation vers une alimentation saine, prenez conscience de votre digestion, afin d’être sûre que les modifications apportées vous sont positifs et bien adaptés, sans « effets secondaires ».

Une personne peut très bien digérer un aliment « healthy », et une autre personne en pâtir. Ce n’est pas pour ça qu’elle ne mange pas sainement.

Un point indiscutable de ce qui est « sain » à 100% est d’éviter/limiter les sources de sucres et tous aliments industriels, raffinés, préparés, etc. non indispensable à l’organisme.

A voir ou à revoir, le profilage alimentaire.

 

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire