Alimentation

Le café

LE CAFE


 

Beaucoup de gens aiment boire une tasse de café de temps en temps, puis d’autres peuvent à peine commencer leur journée sans une première tasse.

 

Le café est le stimulant le plus répandu. Certes, nous nous sentons mieux après avoir bu une tasse de café, mais est-ce que les avantages valent-ils le coup face aux effets négatifs sur l’organisme ?

 

Il est alors intéressant de connaître quelques avantages et inconvénients du café, de sorte que vous pourrez prendre une décision plus éclairée au sujet de votre santé.

 

Ainsi, la caféine est la substance qui vous donne ce coup de pouce d’énergie. D’un point de vue physiologique, la caféine stimule les glandes surrénales qui vont fabriquer deux hormones : le cortisol, (aussi appelée l’hormone du stress) et une autre appelée l’adrénaline (aussi appelée épinéphrine).

 

L’adrénaline est sécrétée en réponse à un état de stress ou en vue d’une activité physique, entraînant une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la vitesse des contractions du cœur, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles. Elle répond à un besoin d’énergie, par exemple pour faire face au danger. Cela augmente également la vigilance et la concentration.

 

Le cortisol va également freiner l’insuline parce que nous avons besoin de toute l’énergie disponible dans l’organisme. Les sucres nourrissent nos muscles et notre cerveau. Lorsque le niveau d’insuline est bas, le niveau de sucre sanguin demeure donc élevé pour soutenir l’activité de notre organisme.

 

Quotidiennement, le niveau d’insuline demeurera bas et le niveau de sucre sanguin demeurera élevé, entraînant des conséquences importantes pour les diabétiques, ou pour les autres une résistance à l’insuline au long terme.

 

shutterstock_100936462En outre, les effets stimulants du café peuvent contribuer à un problème croissant de la fatigue chronique et de l’épuisement dû à nos glandes surrénales qui sont surmenées de façon excessive.

 

Le fait d’avoir besoin de plus en plus de tasse de café est le signe certain d’une fatigue surrénale.

 

S’il y a déjà un niveau de stress, d’anxiété et de dépression relativement élevé, la caféine pourra alimenter ces symptômes.

 

Non seulement, le café peut rendre insomniaque mais aussi entrainer des endormissements longs et difficiles. Cela est vrai même si vous ne buvez qu’une tasse de café le matin. Et si vous souffrez déjà de stress et d’anxiété accrue, la difficulté à dormir peut empirer la situation.

 

A contrario les propriétés de la caféine sont connues pour améliorer l’humeur via les neurotransmetteurs comme la dopamine, la sérotonine et le GABA. Des études ont montré une efficacité lors d’une consommation temporaire de café.

 

Ainsi si vous vous sentez déprimé ou anxieux, une tasse peut vous aider. Mais plusieurs fois par jour et sur un long terme, cela peut avoir l’effet inverse et aggraver votre situation.

 

Le café est aussi plein d’antioxydants. Il fait parti des aliments riche en antioxydant. Les antioxydants sont des substances nutritives qui neutralisent le processus d’oxydation dans l’organisme. Pour en savoir +.

 

Bien sûre l’un des plus grands inconvénients du café est son effet qu’il peut avoir sur la thyroïde. Le café a été montré pour augmenter le taux de cortisol, comme nous l’avons mentionné ci-dessus. Or le cortisol ralentit la conversion de l’hormone thyroïdienne T4 en hormone thyroïdienne T3, engendrant une perturbation sur la fatigue, la dépression, perte de cheveux, prise de poids, frilosité…

 

Un autre point, vous avez surement remarqué qu’en buvant du café, vous alliez plus fréquemment au toilette pour uriner. Ceci est dû que la caféine est très diurétique. Malheureusement lors d’une prise importante et prolongée, le café peut entraîner une perte excessive de minéraux ainsi qu’une déshydratation, entraînant là aussi divers symptômes (maux de tête, hypotension…).

 

L’effet diurétique peut entraîner une perte de vitamines solubles dans l’eau et certains minéraux de l’organisme, ce qui peut causer des carences importantes, surtout si l’on est à risque.
 
Pour le système digestif, le café augmente la production d’acide dans l’estomac. Cela peut effectivement aider à digérer les aliments, mais si vous souffrez d’ulcères ou de gastrite, le café devient alors un véritable cauchemar.

 

Le syndrome de l’intestin irritable, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et d’autres maladies inflammatoires de l’intestin peuvent être également aggravés par le café.

 
 

Alors est-ce bon ou mauvais pour moi ?

 

Bien qu’il y ait des avantages à boire du le café, en boire chaque jour et plusieurs fois par jour peut augmenter les effets négatifs, et aggraver certaines pathologies.

 

Ainsi si vous souffrez d’anxiété, d’insomnie, de troubles digestifs, de troubles thyroïdiens, de troubles cardiaques, troubles nerveux et musculaires, etc., vous devriez éviter le café, jusqu’à ce que vos symptômes s’améliorent.

 

Mais ces interrogations sur le café ne serait pas important s’il n’existerait pas de dépendance. Le café est connu pour être une dépendance physique, ce qui signifie que l’organisme peut devenir dépendant de la caféine, accompagnés de plusieurs symptômes de sevrage. Et c’est là que l’affaire se complique…

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

WordPress spam bloqué par CleanTalk.