Système digestif

SIBO

SIBO

Small Intestinal Bacterial Overgrowth


 

Le SIBO est une prolifération bactérienne chronique de l’intestin grêle.

 

Cela se produit parce que les bactéries qui devraient être dans le côlon stagne dans l’intestin grêle et ne se déplace pas vers le côlon comme cela devrait se passer.

 

Pour une personne n’ayant pas le SIBO, les bactéries se trouvent en abondance dans le côlon, et très peu dans l’intestin grêle.

 

En cas de SIBO, les bactéries ont anormalement envahi l’intestin grêle, un lieu qui n’est pas apte à accueillir autant de bactéries.

 

Avoir le SIBO ne signifie pas nécessairement avoir de « mauvaises » bactéries mais des bactéries qui se trouvent en excès, et surtout au mauvais endroit.

 

Le problème d’avoir le SIBO, c’est que ses bactéries interfèrent avec une digestion normale, qui peuvent êtres associées à des dommages de la porosité intestinale, provoquant par la suite des sensibilités et intolérances alimentaires.

 

Ils interfèrent également à la bonne absorption des aliments, qui au fil du temps peut conduire à des carences tels que le fer et vitamine B12.

 

Ses bactéries diminuent aussi l’absorption des graisses, en entraînant des carences en vitamines A, D et E. Qui a leur tour, une carence en vitamine A peut entraîner un mauvais système immunitaire, des problèmes de vision surtout nocturne. De même, pour les autres vitamines apportant chacun leurs symptômes de carences.

 
 

LES SYMPTOMES DE SIBO

 

Comme on pouvait s’y attendre, le SIBO provoque de nombreux symptômes gastro-intestinaux.

 

Lorsque vous avez trop de bactéries dans votre intestin, les bactéries vont commencer à se nourrir de particules non digérées issues de l’alimentation. Les bactéries provoquent une fermentation, produisant des gaz dans l’intestin grêle. Les bactéries vont même s’alimenter bien avant que votre corps ne puisse commencer à digérer.

 

Quand l’intestin grêle subit une belle fermentation, les symptômes évidents sont que vous allez avoir des flatulences, éructations, ballonnement, troubles du transit et de la digestion…

 

Cette fermentation peut causer des ballonnements sévère. Et ceci, même si vous êtes mince, les ballonnements peuvent être si forts que vous avez l’impression d’être enceinte de 5 mois ou plus.

 

Un autre problème qui se produit parfois avec le SIBO est une douleur abdominale sévère. Ceci est en partie dû au fait que les intestins sont sensibles à la pression, de sorte que même une petite quantité de gaz peut causer de la douleur. La douleur peut aussi être causée par une hypersensibilité viscérale. On décrit cette sensibilité viscérale en la comparant à un coup de soleil. Lorsque votre peau devient brûlée, même le moindre contact fait mal. Ceci est une hypersensibilité. Et bien, la même chose peut se produire lorsque votre intestin est chroniquement endommagé, ce qui rend la douleur plus intense.

 

Deux symptômes classiques de SIBO sont soit la diarrhée ou la constipation et parfois l’alternance entre les deux. Le gaz d’hydrogène, produisant le SIBO, est associé à la diarrhée. Alors que le méthane ralentit la motilité intestinale, associé à la constipation.

 

Il est également possible d’avoir à la fois un taux élevé d’hydrogène et de méthane, ce qui entraînera une alternance de diarrhée et de constipation. Ceci n’est pas rare en cas de SIBO.

 

Il faut également prendre en compte des symptômes annexes, c’est à dire autres que digestifs. L’intestin est lié à pratiquement toutes les autres parties du corps, et le SIBO peut provoquer un large éventail de symptômes, par exemple : de dépression, troubles de l’humeur, neurologiques, manque de concentration mais aussi : des éruptions cutanées de type acné, eczéma, rosacée, dermatite séborrhéique, etc…

 

En résumé, les symptômes peuvent être :

 

  • Douleurs ou gênes abdominales
  • Ballonnement après les repas
  • Distension abdominale
  • Nausée
  • Flatulence
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Fatigue chronique
  • Faiblesse immunitaire
  • Sensibilité/Intolérance alimentaire
  • Carence
  • Manque de concentration
  • Confusion, perte de mémoire
  • Troubles de l’humeur, dépression
  • Stress, anxiété
  • Problème de peau
  • Perte de poids

 
 

QUI DIT DIGESTION… DIT ALIMENTATION

 

Rappelez-vous que les bactéries sont des êtres vivants. Comme tous les êtres vivants, les bactéries doivent se nourrir de quelques choses. Les bactéries dans nos petits intestins vivent principalement de certains glucides que nous mangeons.

 

Ainsi, lorsque vous mangez des sucres fermentescibles, vous n’êtes pas seulement en train de vous nourrir, mais les bactéries aussi se nourrissent !

 

Cela ne signifie pas que vous ne devriez jamais manger de glucides, certainement pas. Rappelez-vous, qu’il est normal et sain d’avoir un certain niveau de bactéries dans notre intestin. Le problème se produit lorsque vous avez un trop grand nombre de glucides fermentescible dans votre intestin, nourrissant ainsi des bactéries qui vont de développer en prolifération. Et ceci vous reconduira au SIBO, qui à son tour peut conduire à d’autres problèmes plus graves sur votre santé.

 

Gardez à l’esprit que certains glucides sont bien pires que d’autres, et il y a beaucoup de raisons pour lesquelles vous pourriez avoir des glucides en excès dans l’intestin grêle.

 

Un régime alimentaire pauvres en glucides – et peu fermentescible – est le traitement de base pour traiter le SIBO de manière efficace et primordiale. Prendre des compléments alimentaires, établir des soins naturels sans même changer l’alimentation ira vers un échec total.

 

Et malheureusement c’est souvent ce qu’il se passe.

 

shutterstock_323732702-copieBeaucoup de personnes ne veulent pas se tourner vers un changement alimentaire, car cela perturbe leur style de vie. Il y a certaines exclusions tels que l’alcool, les pommes de terre, les spaghetti, le pain… Ils se sentent exclues de la société, de leurs amis et de leurs familles. Ainsi ils se tournent vers des compléments alimentaires sans modifier l’alimentation. Sauf que l’un ne fonctionne pas sans l’autre, surtout si l’hygiène de vie n’est pas régulière. L’alimentation, le sommeil, le stress, l’activité sportive… sont la base d’une bonne récupération.

 

Ainsi, il est extrêmement important de comprendre ses changements alimentaires, et surtout de l’accepter, au risque une nouvelle fois de se retrouver vers un échec thérapeutique. Aujourd’hui il existe de nombreuses recettes pauvres en glucides et peu fermentescible, que cela soit via les livres, via les blogs… surtout si vous installez un traducteur automatique des pages internet, dans ce cas, vous aurez encore plus d’idées recettes via des blogs américains où le SIBO a bien évolué depuis de nombreuses années. Il n’y a vraiment aucune exclusion de vie sociale, il y a simplement de nouvelle base d’hygiène de vie à adapter. Cela demande à changer et à évoluer personnellement. Et si vous vous sentez mieux, alors ça se fera naturellement, et même vos amis copieront vos idées recettes tout à fait saine pour tous.

 

Dernier point, il faut être également conscient qu’un régime pauvre en glucides ne durent pas 2 à 3 mois mais plusieurs mois, voir plus pour certaines personnes – cela dépendra des symptômes et de l’évolution de chacun. Il faut être conscient qu’il s’agit de notre santé, pas celles des autres. Comme toutes bonnes choses, il y a toujours une récompense et c’est ce qu’il faut miser : miser sur nous.

 

Un régime pauvre en glucide n’est pas impossible à suivre. Je l’ai suivi durant un an. Mes symptômes se sont améliorés dès le premier mois et ma santé s’est renforcée de jour en jour. Chaque régime alimentaire est à adapter pour chacun – il n’existe ainsi pas 1 régime unique contre le SIBO, mais plusieurs. Pour certains, se sera la diète Fodmap, pour d’autres le Régime des Glucides Spécifiques, ou les deux combinées, ou encore le régime AIP, etc. Une diète à établir au cas par cas selon chacun de nos symptômes et intolérances, et surtout à évoluer au fil du temps pour ne pas rester piéger dans un régime.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply joly brigitte 22 avril 2017 at 14 h 33 min

    bonjour
    je suis trés intéressée par les infos sur le SIBO, je suis tout à fait persuadée d’être atteinte par se syndrome
    depuis toujours, douleurs, constipation, flatulences, diverticules, ballonnements, intolérance au lactose et gluten et depuis 4 ans uvéite chronique avec oedème
    maculaire sans origine, (vraisemblablement auto immune)
    bien sur j’ai pris tous les médicaments et produits de tout genres, vu des gastros sans qu’aucun remède ne me soulage
    auriez vous connaissance d’un naturopathe sur ma région Nord/Pas-de-Calais (j’habite arras) qui est sensibilisé au SIBO
    MERCI d’avance
    Brigitte JOLY

    • Reply naturopathe 29 avril 2017 at 19 h 53 min

      Bonjour, je suis navrée je ne connais personne dans votre région.

  • Reply Isabelle boittin 2 juillet 2017 at 13 h 19 min

    Bonjour,
    Très intéressée par votre message sur le colon irritable dont je souffre depuis qqs années maintenant (divers examens qui n’ont rien mis en évidence et intolérante au gluten et lactose depuis qqs années). Je voudrais savoir si un baturopathe dans mon secteur (Granville dans le 50) pour prendre contact, faire le test sinon notamment et adapter mon alimentation. Je ne suis pas tjs raccord avec mes incompatibilités alimentaires faute de motivation….

    • Reply naturopathe 2 juillet 2017 at 15 h 08 min

      Bonjour, malheureusement je ne connais pas de naturopathe dans votre région.

  • Reply Napal 14 septembre 2017 at 19 h 29 min

    Bonjour,
    J’aimerais vous rencontrer en consultation.
    Je vous laisse mon mail.
    Cordialement.
    N. Napal

  • Reply Collin 1 novembre 2017 at 10 h 49 min

    Bonjour, j ai fait le test respiratoire qui a montré une hausse de fermentation a l hydrogène et personne ne me dit que j ai le SIBO donc on ne me donne pas de traitement adéquat donc je souffre toujours. Je mange du sarrasin quinoa poivrons toutes les formes de courgettes purée d amandes entre autres et ce que ça vous paraît convenable. Je ne mange plus de produits laitiers ni de gluten ni de sucre car j ai aussi une candidose digestive et vaginal. Je prends candibiotic mais je sens qu’il ne me convient pas.merci d avance pour votre réponse
    Mme collin Caroline

    • Reply naturopathe 1 novembre 2017 at 11 h 18 min

      Bonjour,
      Le thérapeute qui vous a fait le test respiratoire doit vous indiquer une alimentation à suivre. Les aliments, que vous me citez, dépendront de vos symptômes, car par exemple le poivron contient de la capsaïcine, un ingrédient naturel qui produit un effet épicé et peut déclencher des brûlures d’estomac et des douleurs abdominales chez certains. La purée d’amande est parfois très mal tolérée étant donné qu’il s’agit d’un oléagineux contenant beaucoup de fibres pouvant entrainer une inflammation.
      Le Candibiotic contient de multiples ingrédients, idem selon vos symptômes ressentis, il est possible que vous tolérez très mal les lactobacillus, spiruline, vitamine C, etc.
      N’hésitez pas à recontacter votre thérapeute pour retravailler ensemble votre alimentation et les compléments alimentaires adéquats.

  • Reply Marjorie G. 11 décembre 2017 at 1 h 12 min

    Bonjour;
    Cet article sur le SIBO m’interpelle car je souffre de ballonnements, fatigue chronique depuis l’enfance. J’ai une insuffisance surrénalienne, thyroidite d’hashimoto, douleurs articulaires et musculaires, perte de poids, troubles de l’humeur, anxiété et bien d’autres maux depuis 4 ans. Aucun médecin ne me prend au sérieux, ils mettent tout cela sur le compte du stress. J’ai passé une coloscopie et fibroscopie au début de cette année j’ai une « gastrique chronique » d’origine auto-immune les médecins me laissent ainsi et je suis de plus en plus mal, épuisement moral, système immunitaire déficient, le ventre qui gonfle anormalement et j’en passe, j’ai de plus en plus d’intolérance alimentaire. Un autre médecin m’avait fait des tests pour l’intolérance au lactose et qui s’est révélé positif j’ai stoppé le lactose et le gluten à 60% (tout cela à un coût). J’ai aussi un problème au niveau des glucides. Je vois depuis peu une naturopathe qui m’a prescrit du ‘gemmocolon’ et ‘protection du foie’ (1 bouchon par jour) et m’a conseillé de changer mon alimentation. Quel régime me conseillez vous? Je suis perdue entre le régime fodmaps, gaps, paléo, pouvez vous me dire lequel est le plus adapté à mon cas. Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement

    • Reply naturopathe 11 décembre 2017 at 10 h 14 min

      Bonjour, malgré votre description je ne serais pas en mesure de vous conseiller une alimentation par commentaire, il va me manquer beaucoup de données. Il n’existe pas de régime unique pour tous. Si vous avez remarqué avoir un soucis avec les glucides, peut-être que le régime Paléo ou de glucide spécifique (RGS) pourrait vous aider. Du moins dans un premier temps, une alimentation pauvre en glucides et peu fermentescible. N’hésitez pas à vous faire aider par un thérapeute. Bien cordialement,

      • Reply Marjorie G. 12 décembre 2017 at 1 h 49 min

        Bonsoir, merci pour votre réponse.
        Je pense que le régime des glucides spécifiques (RGS) serait plus approprié pour moi car un médecin m’avait conseillé de manger des aliments faibles en glucides.
        Je vois un thérapeute le mois prochain, merci encore d’avoir pris le temps de me répondre. Bien cordialement

    Leave a Reply

    WordPress spam bloqué par CleanTalk.