L’importance de se laver le nez

se laver le nez

L’importance de se laver le nez

 

Le nez est l’une des barrières naturelles du corps qui protègent le corps contre les microorganismes : microbes, virus, pollution, poussière, pollen… Il filtre l’air avant son arrivée aux poumons. Il assure l’odorat et participe au goût… Alors on prend soin de son nez!

La muqueuse nasale est tapissée de petits cils qui évacuent les intrus piégés à l’intérieur.

Le premier mécanisme de défense permettant de nettoyer le nez de ses impuretés est l’éternuement. Il va expulser les indésirables et ainsi éviter qu’ils passent dans les poumons.

L’éternuement comme le lavage ou le mouchage permet une expulsion radicale.
D’où la raison de ne pas se retenir d’éternuer ! L’éternuement est très important pour vous et votre organisme.

Pour éviter de partager vos microbes avec les autres, vous pouvez vous couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir, un tissu (écharpe, manche…) ou le pli du coude. Ces parties du corps ne seront pas en contact direct avec des personnes ou des objets. Ou tout simplement, en vous lavant les mains. Un geste simple et efficace.

Pourquoi se laver le nez ?

Se laver le nez est un geste qu’on réserve, à tort, aux périodes de rhume, alors qu’il est possible de le faire à toute période de l’année et encore plus lors de prévention pour se protéger des infections ORL et d’améliorer le bien-être respiratoire (respiration, olfaction).

Cela va permettre de débarrasser la muqueuse nasale de l’excès de mucus et agents pathogènes qui s’accumulent à sa surface pour que les muqueuses puissent jouer pleinement leurs rôles, et agir en prévention.

Pour un lavage de nez quotidien, on utilise une eau de mer « isotonique ». Sa concentration en sels minéraux est de 9g/L. Il s’agit d’une solution neutre pour l’organisme. Une concentration identique avec les cellules de la peau. Riches en oligo-éléments, elles humidifient et lavent à la fois.

Le geste de pulvérisation et lavage doit être réaliser une narine après l’autre, et suivi d’un mouchage. Vous avez les marques Quinton, Stérimar… par exemple.

Votre nez est trop sec ?

Le vent, le froid, la sécheresse de l’air, le chauffage, dessèchent la muqueuse nasale. Ce qui peut la rendre plus vulnérable aux infections et aux picotements désagréables.

En cas de nez très sec, on peut appliquer délicatement à l’intérieur des narines un peu d’huile de sésame bio aux propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires.

 

 

2 Comments
  • Edith Germanaz
    Posted at 13:58h, 08 mai Répondre

    Bonjour,
    Est-ce que si j’utilise ce qu’on nomme « une corne et que je mets mon sel ( acheté en vrac en biocoop ) de mer, j’obtient la même efficacité et/ou pas de risques car je le fais matin et soir. De plus est-il possible d’utiliser de l’eau plutôt tiède pour ces lavages ?
    Je vous remercie par avance,
    Edith

    • Kelly JASTSZEBSKI
      Posted at 15:18h, 09 mai Répondre

      Bonjour, C’est tout à fait possible de remplacer le lavage de nez du spray du « commerce » par une préparation maison avec de l’eau salé. L’eau tiède ne pose pas de problème. En revanche, on conseille un lavage de nez une fois par jour maximum s’il n’y a pas de problème spécifique.

Post A Comment