All Posts By

Kelly JASTSZEBSKI

Alimentation, Bien-être, Système digestif

Le profilage alimentaire

LE PROFILAGE ALIMENTAIRE

c’est quoi ?


 

Certains d’entres vous auront entendu parler du régime sans gluten, sans produits laitiers, du régime paléo, du régime crétois, du régime pauvres en sucres, pauvres en glucides, vegan, régime gaps, cétogène…

 

Il y a de quoi perdre la tête, n’est-ce pas ?

 

A chaque lecture, il est possible de se dire que l’on a trouvé enfin la solution et qu’il faut absolument essayer ! Sauf que non, ce n’est pas si simple.

 

Chaque personne est différente et unique. Un programme alimentaire doit être adapté à ses besoins particuliers selon les symptômes ressentis.

 

Des personnes tolèrent très bien un aliment et pas un autre. Il peut même y avoir des réactivés multiples et diverses. Une sensibilité accrue qui se reflètent tout autant au niveau alimentaire que physique.

 

Parfois il n’existe pas de logique, mais on écoute son organisme, ses symptômes, ses ressentis. Ce n’est pas toujours simple de les détecter et il s’agit d’un travail de longue haleine.

 

Il existe des outils pour cela, par exemple, l’anamnèse en naturopathie (un questionnaire approfondi) aide énormément à connaitre les points forts et les points faibles de chacun afin de mieux déterminer les solutions naturelles possibles.

 

Et si on allait plus loin ?

 

Depuis 2017, je suis référente en audits nutritionnels et profilage alimentaire selon Taty Lauwers suite à une formation exactement appelée Alimentation Ressourçante selon Taty Lauwers (A.R.T.).

 

L’A.R.T. a pour but de déterminer quelle alimentation peut soutenir le mieux une personne à un moment donné de sa vie, compte tenu de son profil profond et de ses objectifs.

 

Le profilage alimentaire, c’est partir à la recherche de votre profil nutritionnel personnel, c’est-à-dire votre nature profonde en nutrition, pour découvrir l’alimentation la plus adaptée pour vous ressourcer.

 

Il s’agit d’une série d’outils supplémentaires permettant de définir l’état organique actuel et le profil nutritionnel de chacun pour déterminer l’approche nutritionnelle à suivre.

 

Cela demande à remplir plus de tests, plus de questionnaires et avoir beaucoup de connaissances sur l’alimentation et ses différentes techniques dans l’objectif de trouver son profil alimentaire.

 

Non seulement, je dirais qu’il faut avoir la capacité à se remettre en question sur l’alimentation moderne et savoir qu’il n’existe pas de modèle «unique » et « parfait » comme on pourrait le penser suite à certaines lectures d’alimentation « healthy » très généralisés.

 

Un profil alimentaire peut ne pas être adapté à une autre personne. En d’autres termes, tous le monde ne peut pas être vegan, ou suivre un régime paléo, cétogène, etc. Il faut écouter son organisme et repérer ce qu’il ne va pas pour modifier son alimentation et trouver le chemin qui pourra potentialiser son capital santé naturellement par l’alimentation, notre carburant. Idem la voie que l’on a trouvé pour aujourd’hui ne sera peut-être pas la même pour demain.

 

Savoir s’écouter et se remettre en question.

 

Taty Lauwers avec un regard rigoureux et beaucoup d’humeur décode les vérités et contre-vérités de l’alimentation.

 

 

 

Avant même que je commence la formation, j’avais lu tous les topos de Taty Lauwers. Je conseille à 100% ses lectures. S’il s’agit pour vous d’une découverte, commencez par le topo « Nourritures vraies ». Lors de la lecture, Taty Lauwers saura vous donner quelques conseils particulièrement intéressants à suivre et d’autres pistes si vous souhaitez aller plus loin.

 

D’autres topos existent sur des sujets plus pointus tels que la dysbiose, l’inflammation chronique, la glycémie instable, le burn out, l’épuisement, la fatigue chronique, l’hypersensibilité chimique, l’hyperactivité, les « canaris de la modernité », etc.

 

Chaques topos renferment de multiples informations qui pour un professionnel va demander des recherches plus pointues afin de mieux conseiller. J’ai réalisé la formation avec Gabriella Tamas à Angers dont je conseille aussi à 100%. Je profite pour dire que cette formation est passionnante comme je les aime, vivante et remplis d’expériences enrichissantes, en petit comité pour mieux conseiller chacun d’entre nous. Une mise à jour est demandée chaque année pour se tenir au courant des nouveautés. C’est très important !

 

Je vais terminer l’article par un petit gag de Taty Lauwers.

Trouver son profil alimentaire c’est comme chercher Charlie dans le dessin ci-dessous !

Un jeu de détective mais avec rigueur on arrive à trouver, j’en suis persuadée ! Car autant pour certains, le profil alimentaire est une évidence et facile que pour d’autres cela demandera du temps et du travail.

 

 

Vous avez trouvé Charlie ? Laissez un commentaire !

Vous n’avez pas trouvé Charlie ? Laissez un commentaire aussi !

 

 

Pour trouver un praticien formé à côté de chez vous, c’est par ici.

Ou par skype, par ici.

Acné, Cosmétique

Masque purifiant anti-boutons

MASQUE PURIFIANT ANTI-BOUTONS
à personnaliser


 

Je vais vous présenter un masque à valeur sûre à partir d’argile verte, d’hydrolat, d’huile végétale et d’huiles essentielles.

 

Vous trouverez sous la recette plusieurs façons de l’adapter à votre type de peau pour un masque personnalisé rien que pour vous !

 

Il est possible d’appliquer ce masque une fois par semaine, ou tous les 15 jours. Par la présence d’huiles essentielles, la recette ne sera pas adaptée pour les femmes enceintes ou allaitantes ni pour les enfants.

 

INGREDIENTS

2c. à soupe d’argile verte en poudre

1c. à soupe d’hydrolat de lavande

1c. à soupe d’huile de jojoba

1 gouttes d’HE de tea tree

1 gouttes d’HE de lavande

 

  • Ajoutez tout d’abord l’huile de jojoba dans un bol en verre ou porcelaine. Puis ajoutez les gouttes d’huiles essentielles sur l’huile de jojoba. Mélangez un petit peu.
  • Versez l’argile verte en poudre, l’hydrolat de lavande.
  • Mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse et homogène.
  • Appliquez sur l’ensemble du visage, en évitant le contour des yeux et des lèvres.
  • Laissez poser 10 minutes. Si le masque durcit vous pouvez vaporiser de l’eau thermale ou un hydrolat pour garder les propriétés le plus longtemps possible.
  • Rincez soigneusement à l’eau tiède.
  • Vous pouvez terminer en passant un coton imbibé d’hydrolat sur l’ensemble de votre visage pour s’assurer qu’il ne reste plus rien.

 

Puis-je choisir une autre argile ?

 

C’est tout à fait possible ! Il existe plusieurs couleurs d’argiles à adapter selon votre type de peau. Nous en avions parlé ici. Voici, les différentes possibilités qui s’offrent à vous :

 

  • Rose : peaux sensibles et réactives
  • Jaune : peaux mixtes à grasses
  • Rouge : peaux sèches à mixtes
  • Blanche : peaux ternes et matures
  • Verte : peaux grasses
  • Rhassoul : tous types de peaux, particulièrement peaux acnéiques & points noirs

 

Puis-je choisir une autre huile végétale ?

 

Oui mais vérifiez bien l’indice de comédogénicité !

Certaines huiles végétales peuvent être très comédogènes, et donc créer des comédons. Il serait malheureux d’aggraver son acné à cause d’une huile végétale mal choisie.

 

Le niveau de comédogénicité est noté sur une échelle de 0 – 5.

0 étant non-comédogène, 5 étant fortement comédogène.

 

Vous trouverez l’ensemble des huiles végétales selon leur indice ICI.

L’huile végétale de jojoba a un indice de 0.

Pour les peaux à imperfections, choisissez toujours une note à 0 ou maxi 1.

 

Et si je souhaites utiliser un autre hydrolat ?

 

Comme je dis souvent : à chaque peau son hydrolat !

Pour les peaux acnéiques, il est possible de choisir l’hydrolat d’achillée millefeuille, de romarin, géranium, menthe poivrée, tea tree…

 

Certaines d’entres elles sont difficiles à trouver, ainsi j’aime choisir l’hydrolat de lavande facilement disponible en magasin bio ou parapharmacie, et parfaitement adaptée pour les peaux mixtes à grasses.

 

On en parle plus en détails ICI.

 

Puis-je choisir d’autres huiles essentielles ?

 

Oui et non.
Oui si vous connaissez bien les huiles essentielles et votre type de peau.
Non si vous manquez d’assurance et de connaissance. Les huiles essentielles, surtout en mélange à composer, peuvent créer des réactivités multiples cutanés. Certaines d’entres elles ne sont pas conseillés pour la peau. Ainsi prudence et n’hésitez pas à demander conseils à un spécialiste.

 

Pourquoi un bol en verre ou porcelaine pour la recette ?


Tout simplement les bols en métal et plastique peuvent perturber la qualité de l’argile. L’argile va perdre un peu de ses propriétés. Pas totalement mais « un peu ».

Si vous ne pouvez faire autrement, pas d’inquiétude, vous pouvez tout de même réaliser le masque !

Alimentation, Savoir lire les étiquettes

5 choses à éviter sur les étiquettes

5 CHOSES A EVITER SUR LES ETIQUETTES


 

Première chose à savoir : les ingrédients indiqués sont toujours classés par ordre décroissant de quantité présente.

Evitez d’acheter les produits dont l’étiquette mentionne :

 

1

Sucre (saccharose, sirop de glucose, isoglucose ou sirop de mais) en première, deuxième ou troisième position.

 

2

Farine blanche ou fécule en première, deuxième ou troisième position, ou bien amidon modifié, quelle que soit la position.

 

3

Graisses hydrogénées. Vous pouvez être quasiment certain que le produit contient des acides gras trans, qui favorisent les troubles de la santé.

 

4

Arômes et exhausteurs de goût (glutamate). Ces substances donnent une illusion de sapidité, mais sont surtout là pour aiguiser l’appétit. On parle du glutamate plus en détails ici.

 

5

Plusieurs additifs (E). La plupart de ces substances sont inoffensives, mais certaines peuvent provoquer des maux de tête, des allergies, des intolérances, troubles digestifs, etc. Toutes, en revanche, dénotent du caractère chimique du produit. Celui-ci est certes coloré, épicé, se conserve longtemps et présente une consistance avantageux mais il s’agit d’un nutriment mort.

 

Or, pour rester en bonne santé, ce sont des produits vivants et riches en substances vitales et pauvres en calories vides qu’il nous faut et surtout ce que nous avons besoin.

Alimentation, Phytothérapie, Système digestif

Le romarin

ROMARIN

Rosmarinus Officinalis


 

Originaire de la région méditerranéenne, le romarin est cultivé à échelle commerciale. Très connu par le grand public.

 

Son action stimulante sur la fonction biliaire et son effet tonifiant et protecteur sur le foie le font apprécier dans de nombreuses affections : congestion du foie et inflammation de la vésicule biliaire accompagnées de crises douloureuses, paresse d’estomac.

 

En infusion, pour améliorer la digestion, sous forme de feuilles ou de fleurs, fraiches ou sèche, 1 cuillère à café dans une tasse d’eau chaude. Laisser infuser 10 minutes, avant de filtrer. Boire après les repas.

 

Les sommités fleuries renferment une essence aromatique riche en camphre, en cinéole, en flavanoides, en tanins, etc.

 

Le romarin possède des propriétés antioxydants intéressantes dues à ses flavanoides et à ses diterpènes. Il permet de réduire l’action destructrice des radicaux libres et contribuent à prévenir le vieillissement cellulaire et les problèmes de mémoire associés au vieillissement.

 

Elle a une action stimulante et tonique certaine, notamment recommandé pour améliorer la circulation du sang, en particulier la circulation cérébrale.

 

Aussi conseillée en cas de surmenage physique, intellectuel, et d’asthénie.

 

Le romarin est également très connu pour son effet anti-inflammatoire grâce à l’acide rosmarinique, présente dans la plante. Elle possède un léger effet analgésique.

 

En usage externe, on l’utilise en bains fortifiants pour les convalescents. Mais aussi excellente en frictions ou en compresse comme calmants contre les douleurs des rhumatismes.

 

Le romarin ne conviendra pas aux femmes enceintes, allaitantes et aux personnes hypertendues et en cas de prise d’huile essentielle non conseillé pour les épileptiques.

 

Les extraits de romarin sont très prisés dans l’industrie cosmétique, on dit qu’elle donne un teint frais, raffermit la peau et atténue les rides.

 

Elle entre également dans la préparation de shampooing ou d’après-shampooing pour conserver une chevelure saine et abondante.

 

Pendant des siècles, des hommes et des femmes se sont massé le cuir chevelu avec du romarin macéré dans l’huile d’olive pour tonifier le cuir chevelu.

 

Le saviez-vous ?

Une branche de romarin dans les cérémonies de mariage symbolisait l’amour et la loyauté.

Alimentation, Recette, Régimes GAPS

Lait de noix de cajou

LAIT DE NOIX DE CAJOU


 

Réaliser son lait de noix de cajou, rien de plus simple.

 

Vous avez besoin :

* 100g noix de cajou

* eau

 

Broyez à l’aide d’un robot des noix de cajou avec de l’eau.

La quantité d’eau dépendra de l’onctuosité que vous désirez.

 

Mixer suffisamment longtemps pour qu’il ne reste plus de morceaux de noix de cajou.
Si nécessaire, filtrez avec un tamis de cuisine ou une passoire à maille fine.

 

Pour les systèmes digestifs sensibles, n’hésitez pas à faire tremper les noix de cajou dans l’eau quelques heures à une nuit. Cela permettra une meilleure assimilation et une meilleure tolérance. L’eau de trempage sera à jeter.

 

Ajoutez des saveurs à son lait de noix de cajou 

Vous pouvez rajouter 1c. à soupe de sirop d’agave, ou des extraits de vanille, ou 1c. à soupe de poudre de cacao cru, ou 1/2c. à café de cannelle en poudre, etc.

Des possibilités à l’infini !

 

Achetez vos noix de cajou en vrac au lieu de la vente en sachet, se sera moins chère.

 

Si vous souhaitez une crème de noix de cajou, ajoutez peu d’eau. Goutez jusqu’à la consistance désirée.

 

Cette recette convient également très bien avec les noix du Brésil ou de Macadamia.

Bien-être

Gommages corporels

GOMMAGES CORPORELS
« FAIT MAISON »


 

Le gommage est utile pour désincruster l’épiderme et le débarrasser des cellules mortes. Une fois exfoliée, la peau respire de nouveau, redevient lumineuse et se révèle très douce au toucher.

 

Le gommage corporel se fait sur la peau humidifiée. Il faut procéder par petits mouvements circulaires du bas du corps vers le haut (des chevilles vers les genoux, des poignets vers les épaules, etc.) afin de stimuler la circulation sanguine. Il convient d’insister sur les parties rugueuses, genoux, coudes et pieds.

 

Les gommages maison présentent l’avantage d’être à la fois peu onéreux et très faciles à fabriquer, puisqu’il suffit en général d’ouvrir ses placards de cuisine pour trouver les ingrédients nécessaires : le sucre, le sel et l’huile permettent de réaliser des exfoliants de base efficaces. Comme par exemple, pour le corps, vous pouvez :

 

  • Mélanger 1 poignée de sucre ou de sel fin et 20cl d’huile végétale
  • Mélanger 1 poignée de sucre et 20cl de miel liquide
  • Mélanger 1 poignée de sucre ou de sel fin et 20cl de yaourt ou de lait

 

Vous faites du café ? Récupérer le marc de café à la place du sel ou du sucre. Ses 3 ingrédients éliminent parfaitement les cellules mortes et constituent de ce fait d’excellents exfoliants.

 

Alors que le miel, l’huile et le lait nourrissent, hydratent, apaisent et adoucissent la peau, compensant ainsi l’effet quelque peu agressif du gommage.

 

Un gommage à la noix de coco

 

Ingrédients :

Noix de coco râpée

Sucre de canne

Huile de de coco

 

Dans un bol, mélanger 4c. à soupe de noix de coco râpée, et 1c. à soupe de sucre de canne, puis ajouter 4c. à soupe de lait de coco.

A utiliser pour le corps.

Bien-être, Blog, Divers, Santé

Mon nouveau projet : Naturo Box

MON NOUVEAU PROJET
NATURO BOX


 

🍃 Le mystère est dévoilé ! 🍃

 

Voici plusieurs mois qu’une phrase rouge est affichée sur la page consultation :

 

« En raison de différents projets personnels, je ne peux accueillir de nouveaux clients pour une durée indéterminée. Ceux ayant déjà eu une première consultation, j’assure toujours le suivi. Merci de votre compréhension. »

 

Après plusieurs mois de réflexion et de travail, mon projet personnel voit enfin le jour ! ✨

 

Depuis le début du blog, avant même que je sois naturopathe, je souhaitais informer sur les solutions naturelles possibles dans notre quotidien. Les articles phares étant sur les troubles digestifs et troubles de l’acné, l’intestin irritable, comment choisir un hydrolat et les huiles végétales, le trempage des noix & graines, mais aussi des recettes culinaires et cosmétiques. Plus de 134 articles à ce jour. Mais depuis quelques temps, je ressentais le besoin d’aller plus loin. J’ai ainsi réfléchi à un nouveau projet pour faire découvrir la naturopathie à une majorité de personnes.

 

Mon deuxième souhait est que les solutions naturelles soient accessibles pour tous. Et que chaque personne soit informée des besoins de l’organisme à chaque saison.

 

Je suis sûre que c’est arrivé à plus d’un de se préoccuper de son système immunitaire une fois malade ? Ou bien d’oublier les moments de détox de l’année ? (surtout en automne). Ou de penser à sa peau une fois exposée au soleil, voir trop tard, après les coups de soleil… Des petites choses simples et concrètes dans notre quotidien, qui prend tout son sens quand on s’attache à s’occuper de soi et de son bien-être.

 

J’ai ainsi développé Naturo Box, un nouvel abonnement box bimestriel sur le thème de la naturopathie.

 

Mon objectif est de proposer tous les deux mois, une box livrée facilement aux boites lettres, 5 à 6 produits, naturels, full size et bio selon les besoins de la saison.

 

La première box a été lancé ce mois-ci (Octobre 2018). Celle-ci parle de beaucoup de sujets dont l’immunité, la chute des cheveux, le sommeil, et le changement de saison pour une meilleure transition.

 

La box est 100% surprise, comme tous les autres concept de box d’abonnement.

 

Un magazine est inclus avec une interview d’un thérapeute en médecine douce, afin de faire découvrir le métier de plus près.

 

Elle est bimestrielle pour la simple raison qu’il est important de rester en accord avec l’organisme et ses besoins. Il s’agit d’une piqûre de rappel pour prendre soin de soi et de s’informer naturellement ! Cela ne remplace pas une consultation personnalisée bien sûre !

 

Il y a tellement de choses à dire sur la box que je pourrais en parler pendant des heures ! Si j’en parle aujourd’hui sur le blog, ce n’est pas pour la vanter, mais d’expliquer la raison de cette petite phrase rouge, dont je ne peux recevoir de nouveaux clients, comme je le souhaiterais. Je suis toujours naturopathe, je n’abandonne pas le métier, je reçois toujours les clients qui ont un suivi avec moi, et réalise de nouvelle consultation même si je ne peux répondre à toutes les demandes. Et bien sûre, je continue à me former, ma plus grande passion ! 🙏

 

N’hésitez pas à me rendre visite sur le site Naturo Box et les réseaux sociaux, je serais ravie de discuter avec vous !  instagram, ou facebook – Partageons ensemble la naturopathie ! 🌿

 
Pour tout ceux qui m’ont suivi ces dernières années, je vous remercie et vous offre un code de réduction de 5€ pour l’abonnement d’Octobre-Novembre : kellynaturobox

Bien-être, Phytothérapie, Sommeil, Système nerveux, Tisane

La passiflore

PASSIFLORE
Passiflora Incarnata


 

La passiflore est très reconnue pour son action sédative sur le système nerveux. Elle agit comme calmant, hypnotique, et lutte contre l’insomnie.

 

Elle a la propriété d’induire le sommeil chez des personnes qui souffrent de difficultés d’endormissement et surtout de réveils nocturnes trop fréquents.

 

La passiflore n’engendre aucune accoutumance. Le sommeil qu’elle induit est normal et n’est jamais suivi de comportement réactionnel à l’arrêt de la prise.

 

On préconise la passiflore dans la diminution de l’anxiété. Elle diminue l’angoisse chez les personnes soucieuses ou surmenées et en cas d’hyperémotivité.

 

On met également à profit la passiflore en cas de maux de tête et de douleurs menstruelles.

 

Ses effets antispasmodiques sont utiles dans les palpitations, l’hypertension mais aussi les crampes musculaires et l’asthme.

 
 

Une infusion de 1 cuillère de fleurs séchées dans 15cl d’eau chaude, à boire en fin de soirée et 30 minutes avant d’aller se coucher.

 
 

A dose trop élevé, la passiflore peut entrainer un état de somnolence. A ne pas consommer au cours de la journée, en cas de sensibilité.

 

La passiflore est souvent associée à d’autres plantes qui ont la propriétés tranquillisantes tels que l’aubépine, camomille, eschscholtzia, valériane, tilleul, etc.

 

Des expériences ont été réalisées en administrant de la passiflore pendant les premiers jours de cure de désintoxication de l’alcool, ou de drogues comme l’abus de cannabis.

 

Grâce à la passiflore, le syndrome d’abstinence ou de manque est mieux toléré et a moins de répercussions physique sur l’organisme. Elle permet de mieux lutter contre le désir de consommation et de surmonter l’anxiété que cela engendre.

Alimentation, Amaigrissement, Système digestif

10 choses qui augmentent le poids

10 CHOSES QUI AUGMENTENT LE POIDS

et ce dont votre organisme a besoin


 

1

Le « light » : la restriction lipidique n’a jamais fait maigrir personne. Elle fait au contraire grossir et nuit à la santé. Pourquoi? Parce que les graisses (les bonnes) sont satiétogènes et sont aussi indispensable que les vitamines.

 

2

Edulcorants artificiels : les succédanés de sucre sans calories déclenchent un mécanisme interne de comptage des calories et l’organisme réclame du sucre.

 

3

Glucides raffinés : les glucides transformés industriellement poussent l’organisme à produire de l’insuline en grande quantité. Or l’insuline est l’hormone de stockage des graisses. Tant que le sang en contient, les enzymes ne peuvent pas dégrader les lipides.

 

4

Dépendance au sucre : le sucré fait partie des sensations gustatives primitives. Il signifie énergie. Les aliments sucrés peuvent déclencher une surexcitation car ils stimulent la production de sérotonine, hormone du bonheur et nous font pour la même occasion de tomber dans le piège de la fringale, tendu par l’hypoglycémie consécutive à l’augmentation de l’insulinémie.

 

5

Alimentation carencée en protéines : la restriction lipidique s’accompagne bien souvent d’une restriction protéique. Les muscles s’atrophient, avec pour conséquence un effet yo-yo dû à une combustion insuffisante des graisses.

 

6

Déficits nutritionnels : pour qu’une réaction chimique puisse avoir lieu, il faut que tous les éléments nécessaires soient réunis. Or notre métabolisme énergétique est un processus chimique. Il ne peut correctement brûler les calories que lorsque l’organisme bénéficie de tout ce dont il a besoin, dont notamment les acides gras essentiels, les protéines, les vitamines et les minéraux.

 

7

Excès d’arômes et d’exhausteurs de goût : ces agents sont là pour nous faire ingurgiter avec frénésie des choses qu’il ne nous viendrait sans cela même pas à l’idée de manger. 0,5% de glutamate de sodium (E621) suffit pour nous faire avaler à toute allure n’importe quelle cochonnerie et en redemander. On parle du glutamate ici en relation avec divers symptômes.

 

8

Stress : le stress influe sur l’équilibre hormonal et déclenche une réaction primitive de survie. De fait, le sucre fournit immédiatement l’énergie nécessaire pour fuir ou combattre.

 

9

Manque d’exercice : quand on ne bouge pas, on brûle peu de calories et les muscles, lieu de combustion des graisses, s’atrophient. Il est alors important de marcher suffisamment et de se dépenser au quotidien.

 

10

Boissons sucrées sans alcool : les Français boivent, pas an et pas personne, 110l de sodas, limonades et autres jus de fruit. Cela fait environ 12kg de sucre.

 
 

CE DONT VOTRE ORGANISME A BESOIN

 

Eau : seul liquide dont l’organisme ait vraiment besoin, et cela à raison de deux ou trois litres par jour. Il n’a en revanche absolument pas besoin de sodas et autres boissons sucrées ou alcoolisées.

 

Protéines : oeuf, volaille, viande, poisson, produits laitiers ou à base de soja (tofu, yaourt, lait), fromage, légumineuses et noix.

 

Acides gras essentiels : huile d’olive, de colza, de noix, de lin, poisson, noix et graines.

 

Micronutriments : vitamines, minéraux et substances végétales secondaires fournis par les fruits, les légumes, et les céréales ainsi que par les produits susmentionnés.

 

Fibres : fournies par les fruits, les légumes et les produits céréales complets.

 

Glucides naturels : indispensables en petites quantités pour le bon fonctionnement du cerveau et des nerfs ainsi que pour être de bonne humeur. Les fruits, les légumineuses et les produits céréales complets, principales sources de glucides naturels, apportent en outre des vitamines, des minéraux et des fibres.

 

En offrant tout cela à votre organisme, vous lui ferez la vie belle, et il vous le rendra !