All Posts By

Kelly JASTSZEBSKI

Bien-être

Beurres exfoliants

3 BEURRES EXFOLIANTS

POUR LE CORPS


 


Les gommages à base de beurres végétaux exfolient la peau tout en la nourrissant en profondeur. Légèrement fondants, ils sont très agréables au toucher. Certains beurres possèdent en outre des vertus protectrices et antioxydantes, tel le beurre de cacao, allié imparable des soins antiâge.

 
 

Beurre de gommage au cacao

 

On lui reconnait d’innombrables vertus : puissant antioxydant, il protège la peau du vieillissement, la regènère, lui donne de l’élasticité, du tonus et de la douceur. Il apporte par ailleurs un délicieux parfum chocolaté.

 

45g de beurre de cacao

3cl d’huile de jojoba

2cl de monoi

3 cuillerées de sucre en poudre

 

Faire fondre le beurre au bain-marie. Retirer du feu, ajouter les huiles et mélanger.

Laisser refroidir.

Ajouter le sucre en poudre, sans cesser de remuer.

Mettre en pot.

 
 

Beurre exfoliant aux amandes

 

20g de beurre de cacao

20g de beurre de karité

3,5cl d’huile d’amande douce

1c. à soupe de sucre

2c. à soupe de poudre d’amande

 

Faire fondre au bain-marie 20g de beurre de cacao et 20g de beurre de karité.

Retirer du feu, ajouter 3,5cl d’huile d’amande douce, mélanger et laisser refroidir.

Ajouter successivement, sans cesser de remuer, 1c. à soupe de sucre et 2c. à soupe de poudre d’amande.

Mettre en pot.

 
 

Beurre exfoliant au sel d’Epsom

 

Pourvu d’huiles riches et de sel d’Epsom, cet exfoliant élimine les cellules mortes tout en nourrissant et reminéralisant la peau.

 

20g de beurre de coco ou d’avocat

20g de beurre de karité

5cl d’huile d’olive

3c. à soupe de sel d’Epsom

10 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat

6 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

 

Faire fondre les beurres au bain-marie.

Retirer du feu, ajouter l’huile et mélanger.
Laisser refroidir. Ajouter le reste des ingrédients un à un, sans cesser de remuer.

Mettre en pot.

Sommeil, Système nerveux, Tisane

Des tisanes pour mieux dormir

DES TISANES POUR MIEUX DORMIR


 

Un mauvais sommeil peut avoir toutes sortes de causes : l’anxiété, le surmenage, la consommation d’excitants comme le café ou le citron, des troubles digestifs, des changements hormonaux, etc.

 

Un mauvais sommeil est le révélateur d’un dérèglement.

 

La première réaction à avoir est donc de chercher les causes de ce symptôme et d’y remédier. Toutefois, certaines plantes peuvent aider à surpasser ce problème de la meilleure façon possible.

 

Depuis des siècles, certaines plantes sont connues pour leurs effets sédatifs et relaxants. Préparées sous formes de tisanes, elles aident à glisser plus facilement dans le sommeil et à mieux dormir d’une façon naturelle.

 

Certaines d’entre elles sont utilisées seules, d’autres sous forme de mélanges où elles conjuguent leurs effets bienfaisants contre les manifestations de nervosité qui empêchent l’arrivée d’un sommeil réparateur.

 

Ici on ne parlera que des plantes à utiliser seules, étant donné qu’un mélange de plantes doit être adapté à chacun.

 
 

L’eschscholtzia

 

Elle doit sa renommée à un botaniste russe appelé J.F.Eschscholtz. Cette plante est essentiellement antispasmodique, ce qui favorise la détente musculaire et nerveuse au cours de la nuit. On la recommande en cas de nervosité ou d’agitation au coucher, mais aussi en cas de cauchemars et de réveils nocturnes.

 

20g de fleurs séchées par litre d’eau bouillante en infusion de 15 min au minimum, pour 1 tasse au coucher. 

 
 

L’aubépine

 

Elle exerce une action sédative sur le système nerveux central. On l’utilise donc pour atténuer l’irritabilité, l’émotivité excessive, la perception exagérée des battements du coeur. En préservant le calme au quotidien, l’aubépine contribue donc à calmer les troubles du sommeil.

 

20g de feuilles séchées pour 1l d’eau bouillante, laisser infuser pendant 20 min et boire 2 ou 3 tasses par jour, de préférence après le repas du soir ou avant de se coucher pour profiter au mieux de ses effets apaisants.

 
 

La valériane officinale

 

Excellent tranquillisant végétal qui réduit considérablement la nervosité et aide à raccourcir le temps d’endormissement. Grâce à ses propriétés sédatives, on utilise ses racines séchées pour traiter l’insomnie. La valériane est par contre déconseillée pour les personnes diagnostiquées hyperactif.

 

1c. à café (3g environ) de racines de valériane séchées et émincées pour 20cl d’eau bouillante. Ses effets seront plus fort en faisant une décoction.

 
 

Le houblon

 

Ce sont les cônes femelles de la plante qui contiennent les principes actifs relaxant et sédatifs. Son usage est particulièrement conseillé pour traiter les insomnies, la tension nerveuse et l’anxiété. Cependant déconseillée pour les personnes réagissant mal avec les phytoestrogènes ou ayant un excès d’oestrogène.

 

2 ou 3 cônes secs dans 1 tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes et la boire au coucher.

 

Et pourquoi pas glisser sous la taie d’oreiller une pochette de mousseline renfermant 100g de cônes de houblon séchés. Ses essences sont suffisamment volatiles pour être absorbées par l’appareil respiratoire à travers le tissu.

 
 

La passiflore

 

Elle possède une bienfaisante activité sédative et anxiolytique, que l’on recommande pour soigner l’irritabilité, l’anxiété, l’insomnie et la nervosité.

Ce sont les parties aériennes, séchées, que l’on utilise.

 

Faire infuser 2,5g dans 15cl d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes et en boire 3 à 4 fois par jour.

 
 

Le millepertuis

 

Aujourd’hui ses principes actifs ont été mis en évidence pour soulager les manifestations de lassitude nerveuse, d’anxiété, voire de dépression, et de troubles du sommeil.

 

Il n’est pas conseillé de s’exposer au soleil lors d’une cure de millepertuis, et certains médicaments peuvent poser problèmes comme les antidépresseurs.

 

2 à 4g de fleurs séchées, infusées de 5 à 10 minutes dans 15cl d’eau bouillante. Boire cette infusion 3 fois par jour.

 
 

Et bien d’autres encore : mélisse, fleur d’oranger, camomille… à vous de trouver VOTRE plante. Vérifiez toujours les contre-indications de chacune et ses différentes propriétés qui peuvent faire toute la différence!

Bien-être, Cheveux, Cosmétique

Masques capillaires ultra-nourrissants

MASQUES CAPILLAIRES ULTRA-NOURRISSANTS


 


Très facile à réaliser, les masques capillaires « fait maison » sont à porter de main selon les ingrédients disponibles dans les placards de cuisine.

Voici quelques exemples de recettes. Elles sont adaptées aux cheveux secs, très secs, permanentés ou abîmés.

 

Les ingrédients de base peuvent être, selon les 4 choix :

 

  • Mélanger 1 jaune d’oeuf et 2c. à soupe d’huile de germe de blé
  • Mixer 1 avocat, 1 jaune d’oeuf et 2c. à soupe d’huile d’olive
  • Mixer 1 avocat et 2c. à soupe de crème fraiche
  • Mixer 1 banane, 2c. à soupe de miel et 1c. à soupe d’huile végétale au choix

 

Après avoir étalé le masque sur les cheveux, on enroule la chevelure dans une charlotte ou du film alimentaire, on enveloppe le tout dans une serviette.

 

On peut laisser le masque agir 30 min à 1h.

Rincer abondamment à l’eau tiède.

Puis, procéder au shampooing.

 

Recette de masque n°2

 

Ce masque nourrit, renforce et répare les chevelures sèches ou abîmées. Le mélange jaune d’oeuf et miel donne un beau brillant et une grande douceur aux cheveux.

 

2c. à soupe d’huile d’olive

1c. à soupe de miel liquide

2 jaunes d’oeufs

 

Mélanger dans un bol l’huile et le miel. Ajouter les jaunes d’oeuf et remuer. Appliquer le masque sur toute la longueur des cheveux.

 

Laisser agir pendant 30 minutes.

Rincer puis procéder au shampoing.

Bien-être, Cheveux, Cosmétique

Quelle huile végétale pour les cheveux

QUELLE HUILE VEGETALE POUR LES CHEVEUX


 

Les huiles végétales peuvent suffire à nourrir les cheveux, même très secs, et prévenir leurs fourches. Elles leur apportent en outre de la brillance et activent leur pousse. Voir ici, l’article sur la chute des cheveux.

 

Pour les cheveux normaux à secs, répartir l’huile sur toute la longueur et masser le cuir chevelu.

Pour les cheveux gras, appliquer l’huile uniquement sur les pointes et les longueurs.

 

Cheveux secs, abîmés, cassants, fourchus : huile d’argan, de bourrache, d’olive

 

Cheveux fins, ternes, dévitalisés : huile d’avocat, d’olive

 

Cheveux gras : huile de jojoba, de noisette

 

Tous types de cheveux : huile de coco, de macadamia, de camélia

 

Laisser reposer pendant 1 heure ou toute 1 nuit.

Rincer abondamment à l’eau tiède.
Puis, procéder au shampooing.

Alimentation, Recette

Glace aux fruits sans sorbetière

GLACE AUX FRUITS SANS SORBETIERE


 

Si vous avez un mixeur il est très facile de réaliser une glace maison sans sorbetière.

 

Il suffit seulement de mixer vos fruits congelés jusqu’à obtenir la consistance d’une purée. Pour avoir l’aspect d’une crème, ajoutez un peu de liquide. J’aime ajouter 1/2 yaourt (brebis, chèvre, soja…) ou pour un peu plus de gourmandise de la crème fraiche (ou crème de riz, soja, etc).

 

En option, comme toujours ici dans les recettes, l’ajout de sucre dont le miel ou sirop d’agave par exemple. Personnellement, je n’en rajoute pas, le sucre des fruits me suffisent.

 

Le dosage varie selon vos préférences et vos goûts. Pour un bol de fruit mixé, j’ajoute un demi pot de yaourt.

 

Selon la saveur des fruits choisis, vous pouvez rajouter des épices : vanille, cannelle, menthe, etc.

 

Les fruits peuvent être achetés congelés ou bien, congelez les vous-même ! Par exemple, vous découpez des morceaux de votre fruit choisi (melon, framboise, fruit de la passion, mangue, abricot, ananas…). A conserver dans des sacs congélateurs adaptés. Puis à ressortir lorsque vous en avez besoin.

 

C’est simple, c’est sain, et c’est bon !

Fatigue, Hypotension, POTS syndrome, Recette, Système nerveux

Boisson riche en électrolytes & POTS

BOISSON RICHE EN ELECTROLYTES

&

LE SYNDROME POTS


 

Je vais vous présenter ma boisson favorite riche en électrolytes naturelle faite maison sans aucun conservateur ni saveur artificielle, dans l’objectif de diminuer les symptômes du syndrome POTS.

 

Des personnes faisant beaucoup d’exercices sportifs peuvent également profiter de cette boisson, mais aussi, les personnes souffrant d’une hypotension chronique, ou après une gastro-entérite, une diarrhée, vomissement où il y a eu une perte des électrolytes dans l’organisme et qu’il est nécessaire de les reconstituer rapidement.

 

Les électrolytes sont des sels minéraux qui circulent dans le sang dont le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium. Lors d’efforts intenses avec transpiration ou de maladie avec une perte de liquide importante, les électrolytes dans l’organisme diminuent, pouvant entrainer par la suite divers malaises.

 

On va parler ici du syndrome POTS, car cette boisson peut beaucoup aider. Se sont des rares personnes qui peuvent se permettre de consommer du sel à un taux plus élevé qu’une personne normale. Tout d’abord, un petit rappel.

 
 

Le syndrome POTS, kézako ?

 

Ceux qui ne connaissent pas ou mal, le syndrome de tachycardie orthostatique posturale (appelé également POTS en anglais ou STOP en français) se traduit par une élévation du rythme cardiaque au passage à la station debout, parfois également accompagnée d’une diminution de la pression artérielle en position assise ou couché.

 

Les symptômes peuvent consister à des étourdissements, des évanouissements, des maux de tête, des sueurs, des tremblements, des nausées, manque de concentration et de mémoire, sentiment d’anxiété, palpitation, fatigue chronique handicapante… Des symptômes qui sont principalement pire en position debout.

 

Le symptôme le plus marquant d’un POTS est l’augmentation de la fréquence cardiaque par minute dans les 5 à 10 ou 12 minutes suivant le passage de la position couchée à la position verticale. Cette augmentation étant généralement de plus de 30 battements.

 
 

Pourquoi une boisson riche en électrolyte ?

 

Les personnes souffrant du syndrome POTS savent qu’ils doivent augmenter leur consommation de sel dans leur alimentation pour lutter contre cette intolérance orthostatique.

 

Une augmentation du sel dans l’alimentation a été démontré pour aider à une meilleure régulation du système nerveux sympathique, de la vasoconstriction et de l’autorégulation cérébrale chez le Potsien.

 

Le sel, également connu sous le nom de sodium, est un électrolyte. Son principal objectif est d’aider le corps à garder un équilibre adéquat des liquides et des électrolytes. L’eau suivra toujours le sel. C’est parce que le corps veut garder un rapport spécifique de sel à l’eau. Son objectif est l’équilibre, soit l’homéostasie.

 

L’eau crée une réponse pressorisée chez les personnes dysautonomiques. Cette réponse atteint 20 minutes après l’ingestion d’eau et augmente la résistance vasculaire périphérique. Les chercheurs de « The Dysautonomia Project » ont montré que chez les personnes souffrant du syndrome POTS, l’eau diminue à la fois la tachycardie orthostatique et aide à diminuer l’hypotension orthostatique.

 

L’augmentation de sodium dans l’alimentation ainsi que l’augmentation de la consommation d’eau, maintient l’équilibre tout en augmentant la pression artérielle. Ainsi quoi de mieux de coupler les deux en créant une boisson riche en électrolyte soit riche en sodium et en eau ?

 

A noter cependant qu’une augmentation de l’apport en sel et en eau est recommandée chez les personnes souffrant d’une intolérance orthostatique ou d’une hypotension orthostatique. Mais il n’est pas conseillé aux personnes souffrant d’hypertension sévère ou à certaines comorbidités. Il s’agit ici de maintenir l’équilibre correct des électrolytes.

 

Selon les médecins et scientifiques de « The Dysautonomia Project », au moins la moitié de l’apport quotidien en liquide devrait être riche en électrolytes, pour une personne souffrant du POTS.

 

Quand aux boissons énergisantes et l’alcool doivent être utilisées avec précaution ou évitées en raison de leur nature déshydratante et de leurs effets négatifs sur le système cardiaque et le système nerveux.

 

Les boissons gazeuses devraient être ingérées avec modération, ou pas du tout, car le corps doit travailler davantage pour expulser le dioxyde de carbone supplémentaire ingéré. C’est d’ailleurs pourquoi de nombreux athlètes professionnels les limitent ou les évitent.

 

La caféine peut être utile pour son renforcement énergétique et ses effets de resserrement des vaisseaux sanguins. Certaines personnes trouvent la caféine essentielle à leur routine quotidienne tandis que d’autres ne tolèrent pas du tout la caféine.

 

Pour ceux n’ayant pas de soucis avec la caféine, sachez qu’il a une action diurétique, donc, pour chaque tasse de caféine, envisagez d’ingérer une tasse d’eau pour équilibrer la perte de liquide du corps. Pour en savoir + sur le café, voir ici.

 
 

RECETTE de la boisson riche en électrolyte

 
 

1 bouteille en verre de 500ml

1/2 tasse de jus d’orange ou canneberge ou tout autre jus de fruit

1/4 tasse de jus de citron frais

2 tasses d’eau ou d’eau de coco

1 à 2 c. à soupe de miel liquide

1/4 c. à café de sel rose de l’Himalaya ou sel de mer

 
 

Mettez tous les ingrédients un par un dans une bouteille de 500ml. Secouez ! Puis, attendez quelques minutes, le temps que les ingrédients se mélangent bien.

 

CONSEILS SUPPLEMENTAIRES :

 

Choisissez une bouteille en verre étant donné que cette boisson contient du sel. De plus, la bouteille pourra être réutilisable à chaque fois.

 

Le jus d’orange peut être remplacé par du jus de canneberge ou tout autre jus de fruits riche en vitamine C qui vous plaira. Essayez de ne pas dépasser 1/2 tasse ou 1 tasse, l’objectif n’est pas d’avaler un taux de sucre élevé. Et si vous n’aimez pas les jus de fruits, ce n’est pas grave, vous pouvez faire un mélange d’eau ou eau de coco + miel + sel. Le miel est présent pour effacer le goût salé.

 

Le jus de citron peut empêcher de dormir pour certains, donc évitez le après 17h.

 

Choisissez un sel d’excellente qualité. Les dosages de sel sont à évaluer selon les améliorations que vous pouvez ressentir. Selon « The Dysautonomia Project », il est possible d’augmenter à 1c. à café pour une boisson de 500ml, équivalent à 2300mg de sodium. Davantage de sel serait difficilement supportable pour une question de goût.

 

Si vous souhaitez augmenter votre consommation de sel, pensez toujours à le faire de façon progressive et en vérifiant votre tension. Une consommation soudaine pourrait vous apporter une nausée, ou des désagréments digestifs ou du transit. Vous pourrez alors penser que le sodium ne vous aide pas et que cela empire la situation, alors que vous avez tout simplement brutalisé votre organisme en allant trop vite. Ne confondez pas non plus le sodium avec le bicarbonate de soude où 1c. à café = 1000mg de sodium.

 

Si vous ressentez vos paupières qui sautent ou quelques crampes, il est possible que vous avez un mauvais ratio sodium/potassium. Dans ce cas, vous pouvez ajouter du bicarbonate de potassium en poudre ou de la crème de tartre que l’on utilise parfois en pâtisserie, l’équivalent de 1/4 d’une c. à café. Adaptez également le dosage selon vos résultats.

 

Buvez cette boisson au moment où vous êtes le plus vulnérable, ou avant/après un exercice, ou une situation où vous devrez rester debout, etc.

 

Par exemple, pour les Potsiens, prendre une douche le matin est extrêmement éprouvant. La chaleur de l’eau avec le fait de rester debout plusieurs minutes et lever les bras au dessus de la tête est très difficile. A la sortie de la douche, l’organisme est épuisé.

 

Dans cette situation là, buvez un verre de cette boisson riche en électrolyte avant et après votre douche.

 

Ou si vous sortez faire du shopping, emportez votre bouteille avec vous et buvez plusieurs gorgées tout le long de cette sortie.

 

Dernière information, The Dysautonomia Project a créé une boisson appelée NormaLyte, conçu spécialement pour les Potsiens comprenant un maximum de sodium et un minimum de sucre, soit 2,75g de sodium + 0,75g de potassium pour 6g de glucide.

 

Si vous comparez à d’autres boissons riche en électrolytes vendus sur le marché vous trouverez seulement 500mg de sodium pour 4 à 14g de glucides, et avec le potassium en option.

 

Malheureusement, NormaLyte n’est pas commercialisé en France et il est très difficile de le faire venir de l’étranger.
Heureusement, on peut se rattraper avec une boisson faite maison !

 

Ressource The Dysautonomia Project

Alimentation, Antioxydants

Liste des aliments riches en antioxydants

LISTE DES ALIMENTS RICHES EN ANTIOXYDANTS

classés par catégories


FRUITS LEGUMES AUTRES
BETA-CAROTENE & caroténoïdes Abricot, Goji, Mandarine, Mangue, Melon, Nectarine, Pamplemousse rose, Pêche,

(plus la couleur d’un fruit ou d’un légume est intense, plus il contient de bêta-carotène)

Asperge, Betterave, Brocoli, Carotte, Chou, Citrouille, Epinard, Poivron rouge, Tomate  

 

 VITAMINE C Agrumes (orange, citron, pamplemousse), Baies (cassis, mûres, framboises…), Fraise, Goyave, Mangue, Nectarine, Papaye, Kiwi Brocoli, Choux de Bruxelles, Chou-fleur, Chou Kale, Cresson, Epinard cru, Mâche, Persil, Patate douce, Pois gourmand, Poivron (rouge, vert, jaune), Radis noir, Tomate
 VITAMINE E  Avocat, Cassis, Mangue, Papaye Bettes, Brocoli, Carotte, Citrouille, Epinard, Navet, Poivron rouge Huiles végétales, Oléagineux (amande, noisette), Germes de céréales, Fruits secs
SELENIUM  Ail, Oignon, Noix du Brésil, Graines de tournesol, Germe de blé, Levure de bière, Poisson (thon, morue), Huitre, Fruits de mer,  Agneau, Abat, Oeuf bio
MANGANESE Epinard  Amande, Noix de pécan et du Brésil, Orge, Seigle, Pois cassés, Thé, Gingembre, Oeuf
ZINC Pois Fruits de mer (Huîtres), Foie, Poisson, Jaune d’oeuf, Levure de bière, Haricot, Céréales complètes, Légumineuse, Oléagineux
POLYPHENOL Fruits rouges (cassis, myrtille, cerise, fraise…), Kaki, Litchi, Raisin Artichaut, Chou, Fines herbes (Thym, Origan, Persil…) Chocolat noir, Thé (vert ou noir), Noix & Graines
QUERCETINE Cassis, Myrtille sauvage, Pomme crue avec la peau Brocoli cru, Câpres, Oignon cru rouge, Piment fort jaune et cru
CATECHINE Thé vert, Thé noir
ANTHOCYANINE Cerise, Groseille, Mûre, Myrtille, Raisin rouge Aubergine ..
RESVERATROL Raisin noir Cacahuète, Vin rouge
LYCOPENE Fruits rouges, Melon, Pamplemousse rose, Pastéque Betterave, Poivron, Tomate

Bien-être, Cosmétique

Le bicarbonate de soude pour les soins du corps & du visage

LE BICARBONATE DE SOUDE  

POUR LES SOINS DU CORPS & DU VISAGE


 

Non polluant, non toxique et peu coûteux, le bicarbonate de soude trouve encore et toujours sa place dans la maison.

 

Sans odeur, le bicarbonate de soude est un sel alcalin qui se dissout facilement dans l’eau.

 

Il agit comme un tampon, car il est capable de réguler et stabiliser le pH quand il est trop acide. C’est pour cette raison qu’il est employé depuis des décennies pour soulager les brûlures d’estomac, faciliter la digestion, pour l’hygiène buccale…

 

En usage externe, il adoucit la peau et possède une action désodorisante. Nous allons voir plusieurs utilisations ci-dessous.

 

Le bicarbonate de soude se trouve facilement en grande surface au rayon sel, ou rayon farine, ou dans celui des produits d’entretien et dans les magasins biologiques, ou pharmacies.

 
 

Pour calmer les boutons de fièvre

 

Faire une pâte avec 1c. à soupe de bicarbonate de soude et 1/3 de c. à soupe d’eau froide.

Appliquez un peu de la pâte sur les boutons de fièvre.

Laissez agir pendant environ 20min.

 
 

Peeling du visage

 

Préparez une pâte avec 3c. à soupe de bicarbonate de soude et 1 c. à soupe de lait (ou d’eau ou d’hydrolat).

Appliquez une partie de cette pâte sur votre visage et massez délicatement en faisant des mouvements circulaires sur la totalité de votre visage mais en évitant le contour des yeux qui est très fragile.

Rincez à l’eau.

 

Vous pouvez utiliser ce peeling comme gommage pour le corps.

Dans ce cas, préparez une pâte en mélangeant 6c. à soupe de bicarbonate de soude et 2c. à soupe de lait (ou d’eau ou d’hydrolat).

 
 

Avant la manucure

 

Vous pouvez adoucir la peau de vos mains et nettoyer vos ongles avant la manucure.

Dans un récipient, diluez 4 à 5c. à soupe de bicarbonate de soude dans de l’eau tiède.

Plongez vos mains pendant environ 5min.

Option : Vous pouvez y ajouter quelques rondelles de citron pour enlever éventuellement des taches comme celles laissées par la nicotine ou le soleil.

 
 

Contre les petites brûlures et les démangeaisons

 

Pour apaiser une sensation de brûlure superficielle ou de démangeaisons, appliquez sur la zone sensible une pâte de bicarbonate de soude.

Faites la pâte avec 3c. à soupe de bicarbonate de soude et 1c. à soupe d’eau froide.

Appliquez la pâte sur la peau et laissez agir environ 20min, sans faire sécher.

 

Le bicarbonate de soude se conserve très longtemps dans un placard protégé de l’humidité. Mais il est important de fermer la boîte après chaque utilisation, car le bicarbonate de soude absorbe très facilement les odeurs.

 
 

Pour les pieds fatigués ou sentant mauvais

 

Le bicarbonate de soude a le pouvoir de combattre les bactéries qui sont souvent responsables des odeurs désagréables des pieds et il soulage aussi la fatigue.

Dans une bassine, mettez environ 1L d’eau chaude ou tiède.

Diluez un petit verre ou l’équivalent de 5 à 6 c. à soupe de bicarbonate de soude. Laissez tremper vos pieds et éventuellement vos chevilles pendant 10 à 15min.

 
 

Pour le soin des pieds

 

Pour bien nettoyer vos pieds et éliminer toutes les cellules mortes, vous pouvez faire un peeling au bicarbonate de soude. Cela permettra de nettoyer la peau en profondeur, de l’adoucir et de préparer vos pieds.

3c. à soupe de bicarbonate de soude et 1c. à soupe d’eau.

Frottez soigneusement vos pieds dans leur totalité, rincez et essuyez.

 

Vous pouvez terminer cette opération avec un bon massage des pieds en utilisant de l’huile d’amande douce.

 
 

Pour faciliter le rasage

 

Avant et après le rasage, pour adoucir la peau et calmer les sensations de brûlure causées par le rasoir, diluez 1c. à café de bicarbonate de soude dans 1 tasse d’eau tiède.

Lavez votre visage avec cette solution et rincez.

 

Si besoin, vous pouvez préparer cette recette dans un flacon cosmétique que vous utiliserez quotidiennement, soit sur un coton ou en spray.

 

Et bien d’autres…

Alimentation, Savoir lire les étiquettes

Comment choisir un oeuf de qualité

COMMENT CHOISIR UN OEUF DE QUALITE


 

L’oeuf est d’une exceptionnelle richesse nutritionnelle. D’abord par ses protéines et par ses lipides qui sont contenus dans le jaune.

 

La composition en acides gras des oeufs et sa qualité nutritionnelle varie selon l’alimentation de la poule. Autrefois, les oeufs contenaient des quantités intéressantes d’acides gras oméga 3, ceux d’aujourd’hui en sont bien plus pauvres. Ainsi il est important de choisir ses oeufs de meilleures qualités possible pour votre santé et celle de la poule !

 
 

Les oeufs issus de poules élevées en élevage biologique (chiffre 0) : élevées dans un poulailler et ont un espace extérieur, avec un parcours herbeux. Leur alimentation est issue à 95% de l’agriculture biologique et sans farine animale. Les antibiotiques sont interdits.

 

Les oeufs de poules élevées en plein air (chiffre 1) : élevées dans un poulailler et dans un terrain extérieur partiellement recouvert de végétation. La mention « plein air » doit être indiquée sur l’emballage.

 

Les oeufs de poules élevées au sol (chiffre 2) : élevées dans des volières fermées, sans accès à l’extérieur.

 

Les oeufs de poules élevées en cage (chiffre 3) : A bannir absolument. Malheureusement ils représentent la majorité des oeufs vendus au détail. Ils représentent 80% de la consommation française.

 

Les oeufs utilisés dans la fabrication de produits alimentaires proviennent aussi le plus souvent de ce mode d’élevage, par exemple dans vos préparations pour gâteaux, vos biscuits, vos plats préparés, vos crèmes dessert, etc.

 

Pour les boites d’oeufs de poules élevées en cage, la fraîcheur des oeufs est mise en avant pour masquer le mode d’élevage. Vous verrez plutôt en gros « oeufs datés du jour de ponte ».

 

Soyez très vigilant avec les oeufs vendus en vrac soit disant en provenance d’exploitation fermière alors qu’en fait ils sont issus de poules élevées en batterie (code 3). Regardez bien le code inscrit sur la coquille de l’oeuf.

 

« Saveur d’antan », « oeufs datés », « oeufs de ferme » ou « oeufs de basse-cour », etc. ne sont pas des mentions officielles, et ne vous confirme pas la qualité des oeufs. Ces appellations ne sont pas valables.

 
 

Comment choisir ses oeufs ?

 

Il faut regarder le 1er chiffre du code sur les oeufs. Le code n’est pas inscrit sur la boite, il faut donc ouvrir la boite et lire le premier chiffre d’inscrit sur l’oeuf, par exemple 0FR… ou 1FR… (Fr étant le pays de provenance soit la France)suivi de l’identification du producteur et du bâtiment de ponte, puis la date de consommation recommandée (DCR).

 

Il faut ainsi choisir le chiffre 0 dans la meilleure des situations.

A bannir les chiffres 2 et 3.

 

  • 0 = bio
  • 1 = en plein air
  • 2 = au sol
  • 3 = en cage

 
 

Bon à savoir sur les oeufs…

 

La couleur de la coquille :

Elle est déterminée par la race de la poule. Plus solide et plus poreuse que la coquille blanche, les oeufs à coquille rousse sont les préférés des consommateurs. Les oeufs blancs et les oeufs bruns ont bien sûre la même valeur nutritionnelle !

 

Le cholestérol et les oeufs :

Jusqu’à présent banni du régime alimentaire des personnes à risque cardio-vasculaire en raison de sa richesse en cholestérol, l’oeuf est peu à peu réhabilité au fil des études. En effet, aucune confirmation n’a été mise en évidence entre une consommation importante d’oeuf (au moins un par jour) et un accroissement du risque de maladies cardio-vasculaires. Pour certaines personnes, les éviter le soir suffira à ne pas enrichir le cholestérol. Il s’agit entre autre de se nourrir selon la chrononutrition. Ainsi la consommation d’oeuf est au cas par cas, et plus une interdiction stricte pour tout ceux qui ont du cholestérol.

 

Comment s’assurer qu’un oeuf est bien frais ?

Plongez-le dans un récipient rempli d’eau. S’il coule, vous pouvez le manger sans crainte. Plus l’oeuf est vieux, plus il est léger et plus il flotte : réservez-le alors à une préparation ou consommer-le très cuit.

Sauf s’il est vraiment très vieux bien sûre !