All Posts By

Kelly JASTSZEBSKI

Divers

Les fleurs & leurs interprétations en amour

LES FLEURS & LEURS INTERPRETATIONS

EN AMOUR


 

Les fleurs ont depuis toujours accompagné les déclarations d’amour. Offrir des fleurs permettait d’envoyer un message discret à la personne de son coeur.

 

A chaque fleur, mais aussi à leur nombre ou à leur couleur, correspondait une signification précise.

 

Il y avait aussi des interdits qui persistent encore aujourd’hui, comme le glaïeul qu’il ne faut jamais offrir seul car il signifie le mépris, ou l’oeillet, fleur maudite pour les comédiens.

 
 

Rose

Offrir une rose rouge signifie la passion, une blanche l’innocence. Une rose rouge avec une blanche signifie la sympathie. Une rose rose indique que l’on est subjugué par la beauté de la personne. Une rose panachée que son amour est trahi, une jaune que l’on doute de sa fidélité et une rose sans épines que la personne est volage.

 
 

Marguerite

Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément… Les garçons et les filles effeuillent la marguerite pour savoir la vérité sur les sentiments de l’être aimé, c’est la dernière pétale qui l’indique. Cela dit, à l’époque une jeune fille qui envoie à un garçon une marguerite sans ses pétales et au coeur transpercé d’une épingle lui fait une déclaration d’amour. Dans le langage des fleurs, la marguerite signifie aussi la patience.

 
 

Oeillet des poètes

Un bouquet d’oeillets offert à une jeune fille est une déclaration d’amour. Suivant la couleur des fleurs, le message est plus ou moins direct. Un bouquet d’oeillets rouges signifie : « Je vous veux tout de suite, avant le mariage ». Dans le langage des fleurs, l’oeillet signifie amour ardent.

 
 

Myosotis

Pour savoir si elle est aimée, une jeune fille mettait un bouquet de myosotis dans un vase rempli d’eau salée. Si les fleurs se fanaient, c’est que la jeune fille n’était pas aimée. Le myosotis symbolise la constance et la fidélité. Un bouquet de myosotis est une déclaration d’amour muette.

 
 

Thym et serpolet

Offrir un bouquet de thym signifie : « A vous je me donne. »

Dans le langage des fleurs, le thym en pied symbolise la persévérance, et, en bouquet, l’activité. Il ne doit pas être confondu avec le serpolet qui signifie l’étourderie.

 
 

Violette

Un bouquet de violettes envoyé à une jeune fille est une demande en mariage. La violette est l’emblème de la modestie et de la soumission, il est dit que la violette se prosterne devant la rose et penche sa tête par respect.

 
 

Digitale

Un bouquet de digitales envoyé par un jeune homme à sa fiancée signifie : « J’ai pensé à vous toute la nuit. » Dans le langage des fleurs, elle signifie aussi la consolation.

 
 

Mauve

A l’époque, lorsque l’on voulait forcer un garçon à aimer une fille, et réciproquement, on leur offrait séparément à chacun un bouquet de mauves avec un brin de muguet en son centre. Dans le langage des fleurs, la mauve signifie : « Je vous ouvre mon coeur. »

 
 

Sauge

La sauge a la réputation de cicatriser les peines de coeur, ainsi on en offre aux amoureux à sens unique. Mais elle signifie également chasteté et santé, ou lorsqu’elle est en boutons et en fleurs : « J’ai le désir de vous voir. »

 
 

Romarin


Une branche de romarin dans les cérémonies de mariage symbolisait l’amour et la loyauté.

Dans le Gard, jadis, les jeunes gens attachaient un bouquet de romarin à la porte des filles qu’ils désiraient épouser. Dans le langage des fleurs, le romarin signifie : « Votre amour me revigore. »
 
 

Primevère

Dans l’Ain, autrefois, les jeunes filles formaient un cercle, au centre duquel était placée une feuille de papier recouverte d’une primevère. On secouait le papier jusqu’à ce que la fleur tombe. La fille du côté de laquelle elle était tombée se mariait la première. Dans le langage des fleurs, la primevère signifie : « J’attends trop. »

 

Gemmothérapie, Phytothérapie

Framboisier

FRAMBOISIER

Rubus Idaeus


 

En naturopathie, quand on parle du framboisier, la plupart du temps il s’agit des feuilles de framboisier ou de bourgeons, et non le fruit.

 

Les feuilles renferment des tanins, des flavanoides et des polypeptides.

 

Les feuilles donnent une tisane agréable au goût.

 

Astringentes, elles peuvent s’employer contre les problèmes gastro-intestinaux, notamment les diarrhées et les maux de ventre.

 

En 1941, le journal médical britannique Lancet confirme que la feuille de framboisier contient un principe relaxant utérin efficace.

 

Elle est très souvent indiquée pour régulariser les cycles, harmoniser l’équilibre hormonal de la femme et de soulager les règles difficiles.

 

En Chine, elle est également utilisée pour soigner le foie et la rate.

 
 

En infusion, 40 à 50g de feuilles par litre d’eau. Laisser en contact pendant 10 minutes. Prendre 3 à 4 tasses par jour.

 
 

Comme toutes plantes, ses propriétés thérapeutiques sont multiples, il est alors important de prendre en compte chacun de ses effets pour savoir si elle peut être adaptée pour vous ou non. Une action positive de la plante peut vite devenir une action négative pour certains. Par exemple, le bourgeon de framboisier n’est pas recommandé en cas de cancer hormono-dépendant.

 

En résumé, les propriétés médicinales sont : antispasmodique, hypoglycémiant, anti-inflammatoire, astringent, dépuratif, diurétique, décongestionnant, désobstruant, fébrifuge, reminéralisant, relaxant utérin.

 
 

ET LES FRUITS ?

 

Les fruits sont riches en sucre (lévulose, fructose), en acides organiques, en pectine et en vitamines A, C, E, B9. Très pauvre en saccharose, il peut facilement être autorisé aux diabétiques.

 

Riche en fibres, en particulier en cellulose, elle active le transit intestinal. Prudence cependant si vous avez les intestins fragiles à cause des petits grains de la framboise qui pourrait irriter. Il est important de bien les mastiquer.

 

Les framboises sont très nutritives et riches en antioxydants.

 

Autres usages, l’huile de pépins de framboise, riche en vitamine E, en acide ellagique, est parfois incorporée dans la composition de certaines crèmes pour la peau, de crèmes solaires ou antirides, d’huiles de bain, de dentifrices et même de shampooings.

Acné, Aromathérapie, Bien-être, Phytothérapie

Bain de vapeur pour le visage

BAIN DE VAPEUR POUR LE VISAGE

LE SAUNA FACIAL


 


Le sauna facial, consiste simplement à donner au visage un bain de vapeur d’eau chaude. L’objectif est de dilater et désobstruer les pores pour évacuer les toxines, les points noirs, les cellules mortes et autres impuretés emmagasinés dans l’épiderme.

 

Il s’agit donc d’un nettoyage en profondeur, qui présente l’avantage de ne demander que quelques minutes et peu de matériel.

 
 

Comment procéder ?

 

Le sauna facial s’effectue sur une peau démaquillée, nette et propre.

 

Se munir d’une serviette et d’une grande casserole ou d’une bouilloire. Remplir la casserole d’eau et porter à ébullition ou chauffer de l’eau dans une bouilloire. Verser cet eau dans un grand saladier. Placer le visage au-dessus du récipient. Se couvrir la tête avec la serviette pour empêcher la vapeur de s’échapper. Rester ainsi 10 à 15 minutes (5 à 7 minutes si présence d’huile essentielle). Puis, s’essuyer avec un coton imbibé de lotion ou d’hydrolat.

 

Si la vapeur d’eau est trop chaude, attendre avant de procéder à la fumigation : il s’agit d’un moment de détente, et non d’une torture !

 

Les peaux normales à grasses peuvent le faire une fois par semaine, tandis que les peaux sèches, sensibles et réactives, se contenteront d’une fumigation tous les 15 jours.

 
 

Quelles huiles essentielles choisir ?

 

Il est possible de réaliser un sauna en apportant quelques gouttes d’huiles essentielles, adaptées à son type de peau, pour accroître son efficacité.

 

Pour ce faire, une fois l’eau frémissante versée dans le saladier, ajouter 2 gouttes d’huile essentielle par litre d’eau, au choix selon la liste ci-dessous. Rester penchée au-dessus du récipient de 5 à 7 minutes, pas plus, les yeux bien fermés.

 

  • Peaux sèches : encens, ou néroli, géranium, rose, camomille…
  • Peaux sensibles : myrrhe, ou encens, cyprès, lavande, rose, néroli, camomille…
  • Peaux mixtes : lavande, ou camomille, géranium, jasmin, palmarosa…
  • Peaux grasses : cyprès, ou thym, romarin, tea tree, lavande, citron, mandarine, bergamote…

 

Sauna aux herbes

 

Comme le sauna aux huiles essentielles, celui-ci permet d’augmenter les bienfaits de la fumigation.

 

Pour ce faire, plonger une grosse poignée d’herbes dans l’eau, porter à ébullition, laisser infuser pendant 10 minutes à couvert, puis procéder comme le sauna de base. Choisir les plantes selon la liste ci-dessous, adaptées à votre type de peau.

 

  • Peaux sèches : camomille, souci, mauve, pétales de roses, lavande, tilleul, fleurs d’oranger…
  • Peaux sensibles : camomille, souci, mauve, fleurs de sureau, fleurs d’oranger, tilleul…
  • Peaux mixtes : lavande, thym, camomille, souci, feuilles de persil, marjolaine…
  • Peaux grasses : romarin, thym, persil, lavande, menthe, eucalyptus, écorces d’agrumes…

 
 

Mélange pour les peaux sèches et sensibles

 

Faire bouillir dans 2,5l d’eau une poignée de pétales de roses (frais ou séchés), 2 c. à soupe de fleurs de camomille et 2c. à soupe de fleurs d’oranger.

 
 

Mélange spécial peaux grasses

 

Faire bouillir dans 2,5l d’eau 2c. à soupe de persil plat frais haché, 2c. à soupe de menthe poivrée (sèche ou fraîche) hachée, 2c. à soupe de thym et l’écorce de 1/2 citron

Divers

Les pommes d’ambre

LES POMMES D’AMBRE


 

A l’époque la pomme d’ambre était un bijou en métal précieux, faites d’argent, d’or ou d’ivoire que l’on portait autour du cou ou à la ceinture. Elle était réputée protéger des maladies ceux qui la conservaient sur eux. Apparurent très rapidement, les agrumes piqués de clous de girofle et roulés dans des épices. C’est la version végétale du bijou.

 

En ameublement, elle sert aujourd’hui à parfumer et décorer la maison ou, placée dans les armoires, à protéger le linge contre les mites.

 

Elle revient en décoration chaque année, principalement en période de fêtes de fin d’année. Disposées dans des corbeilles, assemblées en guirlande ou bien alignées sur le rebord d’une fenêtre, ces pommes d’ambre ont un charme incontestable.

 

Toutes les agrumes se prêtent à la confection des pommes d’ambre. Choisir des oranges, mais aussi des citrons jaunes ou verts, des pamplemousses, des mandarines ou des clémentines. Les pommes fermes à peau lisse font également l’affaire.

 
 

Vous aurez besoin de :

 

Aiguille à tricoter fine, Oranges, Clous de girofle à tête large, Mélange d’épices (voir recette plus bas) Papier absorbant

 

  1. A l’aide de l’aiguille à tricoter, percer les agrumes sur toute leur surface de trous distants de 5mm.
  2. Insérer les clous de girofle dans ces trous.
  3. Mélanger les épices et verser la moitié de la mixture dans un grand récipient.
  4. Placer les agrumes dans ce récipient.
  5. Saupoudrer l’autre moitié du mélange épicé sur les oranges.
  6. Envelopper chaque orange dans du papier absorbant.
  7. Placer les agrumes dans un endroit chaud et sec, et les laisser sécher pendant 2 à 3 semaines.
  8. Les clous de girofle contiennent un antiseptique permettant à la chair de l’orange de sécher sans s’abîmer.
  9. Vous pouvez entourer votre pomme d’ambre par un ruban pour les suspendre.

 

De nos jours, beaucoup de personnes ne s’embêtent plus à rouler la pomme d’ambre dans un mélange de poudre d’épice. Cela peut être optionnel. Il manquera seulement le parfum envoûtant de votre choix. Et sinon, voici un exemple de mélange ci-dessous.

 
 

Le mélange des épices

 

Mélanger à parts égales de la cannelle en poudre et de la poudre de racine d’iris. Ce mélange est une base qui peut se suffire à lui-même. On peut ajouter, au choix, des clous de girofles moulus, de muscade, de gingembre, quelques gouttes d’huile essentielle de bergamote ou de verveine citronnelle. Un mélange de 50g d’épices suffit à couvrir 6 oranges de taille moyenne.

 
 

Créer plusieurs modèles différents

Phytothérapie, Système digestif, Système immunitaire

Sureau noir

SUREAU NOIR

Sambucus Nigra


 

Les médecins grecs, dont Hippocrate et Galien, louaient déjà les vertus thérapeutiques du sureau.

 

On utilise la plante de sureau principalement par ses fleurs, ses baies, et son écorce.

 

Les baies contiennent des flavonoides, des vitamines A et C et possèdent des quantités non négligeables de calcium, potassium, fer, phosphore. Intéressante en cas d’anémie et de stimulation du système immunitaire.

 

Les fleurs sont quant à elles riches en flavanoides et renferment aussi des acides phénoliques, des stérols, du mucilage et des tanins.

 

Les fleurs fraiches sont laxatives. Sèches, elles sont surtout sudorifiques, mais aussi diurétiques. On les emploie chaque fois qu’il faut stimuler la transpiration. Par exemple, en cas de rhume, fièvres, bronchite chronique, grippe, crise de rhumatisme.

 

Les baies sont également sudorifique, et à dose augmentée, elles deviennent purgatives, laxatives.

 

En infusion, 1 cuillère à soupe de baies de sureau noir à infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses par jour, dès l’arrivée d’un affaiblissement immunitaire.

 

Ou bien, 50g de fleurs sèches par litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes.

 

Adoucissantes et résolutives, les fleurs sont aussi utilisées en externe contre les congestions, les engelures, les crises de goutte, les inflammations oculaires.

 

Par exemple, par compresse via une infusion concentrée de 100g de fleurs par litre d’eau, contre les inflammations dentaires, les eczémas, les dartres. En lotion, contre les inflammations des paupières, les conjonctivites et les orgelets.

 

Les feuilles séchées, plutôt toxiques, seront utilisés dans le jardin en décoction à pulvériser pour éloigner les taupes, les souris, les parasites et les insectes. L’odeur les fera fuir.

 

Comme toutes plantes, ses propriétés thérapeutiques sont multiples, il est alors important de prendre en compte chacun de ses effets pour savoir si elle peut être adaptée pour vous ou non. Une action positive de la plante peut vite devenir une action négative pour certains.

 

En résumé, ses propriétés médicinales sont : altératif, apéritif, antiviral, broncho-dilatateur, mucolytique, dépuratif, immunostimulant, diurétique, lithotritique, fébrifuge, sudorifique, nutritif, tonique, purgatif, vulnéraire.

 

Autres usages, les fleurs de sureau parfument délicieusement le vin, le vinaigre, mais aussi idéales pour créer des boissons rafraîchissantes. Autrefois, au printemps, on en buvait de grandes quantités afin de purifier l’organisme des toxines accumulées durant l’hiver.

 

On en fait aussi de délicieuses tartes. Les baies de sureau servent à préparer des confitures et des gelées un peu fades. Cela dit, on conseille de manger les fruits crus en petites quantités (100g), car ils sont laxatifs. Il est possible de les faire sécher au déshydrateur pour en profiter plus longtemps et hors saison.

 

Vous pouvez trouver les fleurs ou les baies de sureau noir chez les herboristes.
Si vous n’avez pas d’herboristerie près de chez vous, voici quelques adresses internet :

 

Vous pouvez trouver également le sureau noir sous d’autres formes : en gemmothérapie, teinture-mère, sirop…

Acné

5 Masques purifiants pour peaux grasses

5 MASQUES PURIFIANTS POUR PEAUX GRASSES


 


Les peaux grasses souffrent d’une production excessive de sébum, qui peut être aidé par le biais de produits pour la peau purifiants, nettoyants et régulateurs, tels que l’argile verte.

 

Par ailleurs, elles présentent souvent des pores dilatés : l’ajout de citron, ou l’hydrolat de menthe poivrée dans les préparations permet d’affiner le grain de peau.

 

Voici plusieurs recettes de masque « fait maison », à vous de choisir !

 
 
 

Masque à la levure de bière

 

Ce masque assainit la peau tout en lui conférant un bel éclat et une douceur.

 

20g de levure de bière

1c. à soupe d’argile verte

1c. à soupe de miel liquide

1c. à soupe de yaourt nature

 

Délayer la levure de bière dans un peu d’eau et laisser gonfler pendant une trentaine de minutes. Ajouter l’argile, le miel et le yaourt puis mélanger. Appliquer sur le visage puis laisser agir pendant 10 minutes. Rincer à l’eau fraiche.

 
 

Masque au rhassoul et à la rose

 

Argile noir très utilisée dans les produits de soins, le rhassoul redonne aux peaux grasses un teint éclatant tout en resserrant leurs pores.

 

1c. à café de rhassoul

1c. à café d’huile de noisette

1c. à soupe d’eau de rose

 

Mélanger le rhassoul, l’huile de noisette et l’eau de rose jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Laisser reposer pendant 10 min. puis rincer à l’eau fraiche ou avec un hydrolat.

 
 

Masque de menthe poivrée

 

Délayer 1c. à soupe d’argile verte dans de l’eau florale de menthe poivrée mêlée à du jus de citron, jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Mélanger, appliquer sur le visage et laisser agir pendant 10min.

 

L’eau florale de menthe rafraîchit, nettoie la peau en profondeur et resserre les pores, tout comme le jus de citron. Ce masque est très efficace sur les peaux grasses au teint brouillé.

 
 

Masque à l’argile et à l’huile de lavande

 

Délayez 1c. à soupe d’argile verte dans un macérât huileux de fleurs de lavande, jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse.

 

Laisser reposer ce masque pendant 10min. avant de rincer à l’eau fraîche. Terminer en tamponnant le visage d’un coton imbibé d’hydrolat de lavande.

 
 

Masque au rhassoul et à l’hydrolat de lavande

 

Délayez 1c. à soupe de rhassoul dans de l’eau florale de lavande, jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse.

 

Laisser reposer ce masque pendant 10min. avant de rincer à l’eau fraîche. Terminer en tamponnant le visage d’un coton imbibé d’hydrolat de lavande.

Fatigue, Phytothérapie, Système digestif, Système immunitaire

Le gingembre

LE GINGEMBRE

Zingiber Officinale


 

Le gingembre, une plante que j’apprécie tout particulièrement car elle m’a aidé de quelques situations.

 

Par exemple, à l’époque où j’avais l’intestin irritable pour combattre des spasmes, vomissement ou pour stimuler ma digestion. Ou bien, lors de fatigue ou d’affaiblissement du système immunitaire.

 

Le gingembre est une épice que j’ai toujours à la maison, que cela soit sous plusieurs formes : en épice, en poudre, en complément, ou en huile essentielle.

 

Comme toutes plantes, ses propriétés thérapeutiques sont multiples, il est alors important de prendre en compte chacun de ses effets pour savoir si elle peut être adaptée pour vous ou non. Une action positive de la plante peut vite devenir une action négative pour certains.

 

Tout d’abord, le gingembre possède des propriétés apéritives, stomachiques, carminatives, antiseptiques et fébrifuges. Il est recommandé en cas de troubles digestifs et d’infections gastro-intestinales.

 

L’extrait de rhizome lutterait contre les conditions dyspeptiques, apaisant les crampes abdominales, réduisant les contractions des muscles intestinaux et inhibant le réflexe qui déclenche les vomissements.

 

Ses propriétés antivomitives sont particulièrement appréciées. Il se montre efficace contre le mal des transports.

 

Stimulant du système immunitaire, il est atout important contre les refroidissements, il soulage effectivement des rhumes, grippes, maux de gorges et autres problèmes respiratoires.

 

D’autre part, le gingembre améliore la circulation capillaire et élève la tension artérielle (déconseillé en cas d’hypertension).

 

Des études ont montré que le gingembre peut aider à améliorer une mauvaise circulation sanguine, qui se traduit par une froideur excessive des mains et des pieds, des doigts engourdis, et des jambes lourdes.

 

Par contre, le gingembre peut interagir avec des plantes qui stimulent la circulation sanguine et ralentir la coagulation sanguine. Ainsi, la combinaison du gingembre avec certaines plantes peut augmenter le risque de saignement. Idem s’il y a prise d’anticoagulant, aspirine, antiagrégant, au risque d’action fluidifiante. Dans ce cas, elle est déconseillée.

 

Le gingembre possède des qualités analgésiques, en particulier pour les douleurs dues à l’arthrite ou à la fibromyalgie, on la retrouve très fréquemment dans certains complexes de compléments alimentaires spécifiques ou dans des pommades.

 

Jusqu’au XVIIIème siècle, dans les campagnes, le gingembre remplaçait le poivre. Puis, les villageois pauvres ont pensé qu’il était plus luxueux de consommer du poivre plutôt que du gingembre, imitant les gens riches qui en faisaient usage. 

 

Le gingembre reste principalement une épice courante en Grande Bretagne, aux Etats-Unis et en Australie, indispensable dans les pâtisseries, tels les « Ginger Breads », petits gâteaux parfumés que l’on sert avec le thé. On en parfume également des boissons, telle la « Ginger Beer », légèrement alcoolisée, ou la « Ginger Ale », une eau gazéifiée additionnée d’essence de gingembre.

 

Mais bien sûre, également dans les cuisines orientales, où on l’emploie volontiers frais, émincé dans les courts-bouillons, les marinades et les potages. Il accompagne les poissons et le riz. Le gingembre confit au sucre est la friandise la plus répandue.

Acné, Oligothérapie, Système digestif, Système immunitaire

Zinc, un oligo-élément indispensable

ZINC

un oligo-élément indispensable


 

Le zinc est un minéral essentiel qui est naturellement présent dans certains aliments. Il entre dans la constitution de nombreux enzymes (plus de 100 enzymes).

 

Il est nécessaire à la bonne santé des cellules (fertilité, croissance, cicatrisation, immunité), et à la fabrication de l’ADN et de l’ARN, ainsi que des protéines. Il va favoriser la croissance et le développement normaux pendant la grossesse, l’enfance et l’adolescence.

 

Le zinc améliore la fonction immunitaire en stimulant la production des lymphocytes, il peut diminuer l’incidence des allergies par exemple.

 

Il aide à la cicatrisation des plaies, il va accélérer la guérison des blessures.

 

C’est un puissant antioxydant, essentiel contre le vieillissement, qui maintient les capacités visuelles, gustatives et olfactives.

 

Le zinc est impliqué dans la synthèse de la sérotonine, il agit comme antidépresseur naturel.

 

Il joue également un rôle important dans le bon fonctionnement du métabolisme digestif, notamment en favorisant la régulation du taux de sucre dans le sang et la sécrétion d’insuline.

 

Une consommation quotidienne de zinc est nécessaire pour maintenir un état stable car le corps n’a pas de système spécialisé de stockage du zinc.

 

Le corps humain contient entre 2 à 3 g de zinc, que l’on retrouve partout dans le corps mais avec toutefois des concentrations plus élevées dans les muscles, le foie, les reins, les os et chez les hommes la prostate. Son élimination se fait surtout par la voie intestinale, mais aussi par la sueur et la desquamation de la peau.

 

Le déficit en zinc survient lorsqu’une personne ne consomme pas suffisamment d’ aliments contenant du zinc, une alimentation trop riche en glucides, ou qu’il a des problèmes pour absorber et à utiliser du zinc à partir d’aliments en raison de troubles digestifs ou d’une mauvaise santé intestinale, par exemple la porosité intestinale.

 

Le zinc est contenu essentiellement dans la viande rouge, fruits de mer et produits laitiers non pasteurisés, mais aussi les graines, légumineuses et céréales. Par contre, ces derniers aliments sont riches en phytates, des « antinutriments » qui inhibent l’absorption intestinale de zinc. Voir l’article sur le trempage pour améliorer ce problème. Sinon, celui-ci ne sera pas aussi absorbable ou utilisé par le corps. Mais aussi, si :

 

  • consommation excessive de tabac ou de caféine
  • suite à la prise de diurétique, qui favorisent son excrétion
  • les maladies intestinales et rénales (maladie de Crohn, cœliaque, etc.)
  • consommation d’alcool, qui empêche son absorption
  • alimentation raffinée (sucre, farine, pâte, riz blanc…)
  • personnes âgées, végétarien mal équilibré, diabétique

 

Les symptômes d’une carence

 

  • Baisse de l’immunité par des infections fréquentes (rhume, grippe…) et aux allergies
  • Cicatrisation difficile, des blessures qui guérissent mal
  • Acné, dermatite
  • Ongle cassants, avec taches blanches
  • Peau sèche
  • Troubles de l’odorat et du goût
  • Perte d’appétit, perte de poids
  • Anémie
  • Irritabilité, dépression
  • Apathie, Fatigue
  • Infertilité et impuissance chez l’homme, complications de grossesse chez la femme

 

Du Zinc dans l’assiette

 

– Viande

– Poisson

– Jaune d’oeuf

– Fruits de mer

– Foie

– Levure de bière

– Haricots

– Céréales complètes

– Légumes secs

 

Les Apports Nutritionnels Conseillés sont de 11 mg/jour pour les hommes adultes et de 8 mg/jour pour les femmes adultes. En complément alimentaire, il ne faut pas dépasser 30mg.